alexametrics
mercredi 29 mai 2024
Heure de Tunis : 10:04
Dernières news
Les raisons de l’annulation des festivités du pèlerinage de la Ghriba
21/04/2024 | 14:31
1 min
Les raisons de l’annulation des festivités du pèlerinage de la Ghriba

 

Le chef du comité d’organisation du pèlerinage juif en Tunisie, Perez Trabelsi, a indiqué, dans une déclaration à l’agence Reuters que le comité a annulé la célébration des festivités annuelles accompagnant le pèlerinage de la Ghriba en raison de la guerre à Gaza.  

« Comment célébrer alors que des gens meurent tous les jours ? », a lancé Perez Trabelsi. Il a ajouté que le pèlerinage annuel sera réduit à des rituels limités à l’intérieur de la synagogue et s’attend à ce qu’un très petit nombre de personnes viennent de France en raison de la situation tendue au Moyen-Orient.

Rappelons que le Comité de la Grande synagogue de la Ghriba a annoncé dans un communiqué publié vendredi 19 avril 2024, que le pèlerinage ne sera pas accompagné cette année de festivités et se limitera aux rituels religieux tenus à l'intérieur de la synagogue. 

Le Comité a salué les efforts déployés par les autorités pour garantir les meilleures conditions à la tenue du pèlerinage, soulignant que « la Tunisie et Djerba resteront des terres de tolérance, de coexistence et de paix ».

 

S.H

 

21/04/2024 | 14:31
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Fares
Pas plausible?
a posté le 22-04-2024 à 20:10
Une raison telle que "la sécurité des pèlerins" est plus plausible, acceptable et moins hypocrite(?) que celle de "comment peut-on fêter alors qu'il y a des morts à Ghaza". Sinon, les juifs de Djerba seraient plus pro palestiniens que les musulmans tunisiens qui vont fêter et griller du mouton dans quelques semaines sans se soucier des morts de Ghaza.
EL OUAFFY Y
Faut connaître qui sont été à l' origine ?
a posté le à 07:49
Vous étiez pas au courant que ce qui se passe à Ghaza revient au intervention des certain Etat étranger à la Palestine mais la réalité est Tabou par les médias profondément c est une guerre géostratégique ( chite ) double face on se demande pourquoi de ne pas laisser le sol Palestinien pour les pharisiens et le L adversaire on question utilisera son propre sol pour éviter les génocides au Palestine les innocents qui payent pour les actes des autres en essayant de déstabiliser des pays voisins . Mai notre Dieux est au courant de toutes qui se passent .
oscar
Réciprocité.
a posté le 22-04-2024 à 14:18
Lorsqu'on confond religion et politique ,
Israël devrait interdire aux musulmans l'accés à El aqsa .
Que diront les imbéciles de services.
le financier
les juifs sont acceptes les sionistes non
a posté le 22-04-2024 à 10:28
les juifs sont acceptes les sionistes non et devrait etre jug2 pour complicit2 de crimes de guerre et etre dechu de leur nationalit2 tunisienne
raouf NAILI
On n'en veut plus!
a posté le 22-04-2024 à 10:19
Plus question de "pélerinage de la Ghriba " tant que la Palestine sera occupée par un ramassis de populations fascistes. Ni cette année, ni plus jamais! On va se la fermer jusqu'à quand, à faire les tolérants! Combien de juifs tunisiens sont antisonistes, on doit les compter sur les doigts d'une main.
JOHN WAYNE
OUI, JE SOUTIENS KAIS SAIED PEUPLE DE GUEUX
a posté le 21-04-2024 à 18:52
Beaucoup sur ce valeureux journal électronique me vouent une haine solide. Et pour cause, rien n'est plus douloureux que d'être confronté à une cuisante réalité, surtout si celle-ci provient des écrits d'un ancien flic de Ben Ali avec qui de nombreux islamistes à l'haleine fétide se sont mis à table dans les bureaux du ministère de l'Intérieur Tunisien à l'époque des années 1990.
La réalité fait mal, et l'être humain a tendance à vouloir l'accommoder avec haine et rancune envers celui qui la diffuse.
Tenez par exemple ce jeune homme de ma connaissance habitant à la cité olympique et qui convola en injustes noces avec une gonze de la cité Enasr dont il s'amouracha lors d'une réunion chez des connaissances mutuelles. L'homme en question alla même jusqu'à contracter de nombreux prêts à la BNA afin d'organiser sa nouvelle vie qui comprenait un mariage dans un hôtel 3 étoiles de la capitale ou le tout Tunis vint s'abreuver d'un mauvais vin.
Qu'elle ne fut pas la déception de ce jeune homme lorsque sa dulcinée, qui avait adopté un comportement insolite lors de sa lune de miel en Turquie, passa aux aveux. Elle lui avoua qu'elle n'était pas la fille vertueuse dont elle en avait l'air et que ses voyages précédents à Dubaï avaient pour but de servir d'objet a des hommes d'affaires ayant l'âge de son Père et dont la perversité n'avait d'égal qu'en leur bestialité. Son alibi principal fut que l'auteur de ses jours, en l'occurrence un Père a la retraite d'une usine gérée par un Sfaxien d'une avarice sordide, avait grande difficulté à s'acquitter d'une facture de la STEG dont les arriérés lui donnaient des insomnies.
Mais pis que ça, la jeune mariée avoua à son âme s'?ur désemparée que sa vertu fut réparée dans la période immédiate qui précéda leurs noces, des mains et du bistouri habile d'un chirurgien véreux de la capitale. Le jeune homme en état de dépression aigue, ressentit une haine intense envers certains de ses amis d'enfance qui vraisemblablement avait eu vent du passé brulant de sa futur épouse sans ne jamais l'en informer.
La révolution Tunisienne a des similarités avec la tragédie ci-dessus. Les Tunisiens sont passés de l'euphorie de la révolution ou ils étaient caressés dans le sens du poil par des sionistes malodorants venus les encourager, à un état de dépression et de désillusion, exacerbé par les écrits d'un flic de Ben Ali vivant de casse croutes au thon rance et de Boga Cidre.
La vérité fait mal et seul le temps peut guérir l'homme de sa douleur.

JOHN WAYNE

Robert Mitchoum
Les paraboles de jésus wayne (waynek?)
a posté le à 08:21
Elles montrent bien tout son mauvais goût, à tout niveau... Deep state boudourou à l'haleine autant fétide que celle des barbus...
ADN
@JW
a posté le à 06:36
JW, tous ce que vous dites sont des constats et des histoires du passé proche de l'époque de Ben Ali et Bourguiba. Est-ce que vous pourriez être un jour optimiste de l'avenir de la Tunisie? Y a-t-il un espoir quelconque pour notre patrie?
le financier
aucun espoir
a posté le à 10:31
aucun espoir tant qu il n y aura pas des financiers et des economistes competent au pouvoir
ADN
Pas tout a fait
a posté le à 11:15
Je ne suis pas de votre avis. Le pouvoir est aux politiques et les economistes et les competences en generale doivent etres dans les administrations et sur le terrain. Se sont eux les fins connaisseurs de la mise en place des decisions politiques.