alexametrics
dimanche 20 juin 2021
Heure de Tunis : 05:39
A la Une
Les djihadistes tunisiens en Syrie sont les plus sanguinaires de tous !
10/09/2015 | 19:58
4 min
Les djihadistes tunisiens en Syrie sont les plus sanguinaires de tous !

Une délégation non-officielle composée de journalistes et d’activistes tunisiens s’est rendue, il y a une environ une semaine, en Syrie. Un voyage ayant pour but de rétablir les liens de fraternité et de confiance entre la Syrie et la Tunisie, mais également, de redorer l’image du citoyen tunisien. Une image profondément ternie par les milliers de combattants tunisiens qui ont entrainé la Syrie dans un sanglant chaos.

 

De retour à Tunis, Zied El Héni, président de la délégation, nous a fait le récit de ce séjour politico-journalistique à Damas. La rencontre avec le ministre syrien de la Justice, Najem Al-Ahmad, était une étape marquante de ce voyage. Celui-ci avait affirmé, devant l’assistance, que son gouvernement était prêt à fournir toute information utile sur les djihadistes tunisiens. De quoi permettre à la police tunisienne de profiler ces combattants et d’avoir un traçage exhaustif sur leurs activités terroristes en Syrie. « Cependant, le ministre n’a pas caché ses craintes quant à la possibilité que ces données tombent dans des mains mal intentionnées, avançant que l’institution sécuritaire en Tunisie est infiltrée », a ajouté Zied El Héni.

 

Relatant ce jour de visite au cabinet du ministre, le journaliste nous a confié un incident à la fois choquant et révélateur. Ainsi, dans ce même bureau, la délégation tunisienne avait eu une discussion avec un combattant tunisien emprisonné en Syrie. Le but de cette conversation c’est de savoir s’il avait des remords. L’homme avait purgé une grande partie de sa peine, soit trois ans et 8 mois. Il ne regrette rien. Pis encore, il est même allé jusqu’à menacer Zouheïr El Jiss et Khaoula Sliti, respectivement journalistes à Jawhra Fm et Shems Fm, en leur lançant sur un ton défiant : « Dieu s’en occupera… On verra bien ! ».

 

Khaled Mahjoub, politique syrien spécialisé dans le terrorisme, confirme cet entêtement prévalent chez les djihadistes tunisiens. Ainsi, fait-il part à Zied El Hani que ces hommes sont les plus rigides qu’il n’ait jamais connu. « Plus on est dur avec eux, plus ils sont résilients », a-t-il constaté. « En 2013, raconte-t-il, j’ai interrogé l’un de ces djihadistes tunisiens : Que feras-tu si on te relâche ? Est-ce que tu rentrerais en Tunisie ? Il a répondu qu’il ne considérait pas encore la Tunisie comme une terre de djihad et que s’il était livré aux autorités tunisiennes, il ferait tout pour revenir en Syrie et me décapiter ». Puis d’ajouter « Les Tunisiens sont les plus durs de toutes les nationalités qui combattent ici. Ce sont des gens qui ne craignent nullement la mort ».

 

Un autre exemple aussi édifiant, celui d’un Tunisien qui avait obtenu la grâce du mufti syrien, Ahmed Hassoun. Il a été libéré, puis il a repris les armes avant de se faire tuer dans les combats contre l’armée syrienne.

Le retour de ces terroristes en Tunisie ne sera pas facile à gérer sur le plan sécuritaire, ni sur le plan juridique. Cela se posera de manière plus aigüe lorsque la Syrie nous livrera les terroristes qui auront achevé, dans quelques mois, leur peine. « Le problème c’est qu’on ne peut refuser à ces terroristes de rentrer, ni les juger », a fait remarquer Zied El Hani. La Constitution, dans son article 25, interdit de déchoir de sa nationalité tunisienne tout citoyen, de l’exiler, de l’extrader ou de l’empêcher de retourner dans son pays. La loi interdit également la double peine. Si ces terroristes avaient déjà été jugés devant une cour syrienne, la justice tunisienne ne serait autorisée à les juger une deuxième fois.

 

Ce dont nous avons besoin pour résoudre ces problématiques épineuses, c’est un Etat-major qui dirige la guerre contre le terrorisme, avance le journaliste. « Idéalement ce sera le Conseil de sécurité nationale, présidé par le chef de l’Etat, qui incarne cette mission », a-t-il suggéré. Toutefois, aucune loi ne définit jusqu’à présent les prérogatives de ce conseil. « On en fait une brève mention dans l’article 77 de la Constitution, mais sans plus », a-t-il précisé.

 

Revenant à son récit de voyage, Zied El Hani nous a assuré que malgré le grand nombre de terroristes tunisiens se trouvant en Syrie et les atrocités commises, le Tunisien reste apprécié à Damas. « Cela se ressent dans les gestes des Damascènes quand ils découvrent que nous sommes Tunisiens […] Un soir, nous étions, en taxi, de retour à l’hôtel, le chauffeur a refusé qu’on le paye. Il nous a offert la course », a-t-il raconté.

 

Contrairement à ce que certains pouvaient croire, les points militaires ne sont pas la seule cible de l’organisation l’Etat Islamique. Les quartiers résidentiels et les établissements civils sont également dans leur ligne de mire. « Même l’hôtel où nous étions logés n’a pas été épargné. Il y avait eu des bombardements à proximité », a-t-il témoigné.

 

Elyes ZAMMIT

 

10/09/2015 | 19:58
4 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous

Commentaires (41)

Commenter

Abel Chater
| 14-09-2015 18:52
Réponse à @samth
D'abord je ne savais pas que tu étais une femme, je te prenais pour ces hommes de la «Dabbouza», qui nous bombardent ici avec leurs clichés préfabriqués contre l'Islam, sous leur slogan passepartout «islamistes».
Mon langage avec les femmes est plus clément qu'avec les hommes, parce que je les aime beaucoup. Je suis marié à une Allemande et je la laisse passer devant moi depuis son âge de 16 ans. Maintenant, je suis plus âgé que toi et ma tendresse envers ma femme, la mère de mes cinq enfants, s'accroît de plus en plus. Donc, je vais t'écrire tout court au sujet de mon principe et non pas d'après un quelconque calcul.
Je connais la vie «moderne» en Europe dont tu te vantes et je connais la vie chez les Arabes, dont tu te moques. Tu m'as demandé de te donner une seule chose positive chez ces «islamistes» dont tu encadres dans une secte. Là, je ne pourrais te répondre parce qu'en Islam, il n'y a ni sectes, ni «istlamistes», ni «Mahomet», ni «Mahomatans», ni «muslime», ni «Fils d'Allah», ni rien du tout. Il n'y a qu'un seul Islam et des Musulmans «Moslèms», dont le Prophète est Mohamed (salla Allah alayh wa sallem). Donc, inutile de me faire perdre mon temps autours de termes politiques inventés par les ennemis de l'Islam, mais malheureusement souvent rabâchés par les nôtres comme des perroquets.
Par contre, si tu me demandais ce qu'il y a de positif en Islam et chez les Arabes, je te dirais avec foi et confiance, que tout, tout, mais vraiment tout est positif en comparaison à la vie des non-musulmans. Depuis la sociabilité familiale, où vivent jusqu'à quatre générations ensemble depuis la naissance jusqu'à la mort, en passant par la paix interne de l'âme, jusqu'à la joie naturelle sans dépravation par l'alcool, la drogue et les innombrables perversités qui rongent les non-musulmans. A part la forte convertibilité de l'Euro contre notre Dinars (1x22), je donnerais ma vie pour un (Lablabi bil Harguéma) ou une (Mkrouna bil Sardouk el-arbi). Je ne sais si tu connaissais la vie en Europe. Ils meurent par la solitude, par la dépression nerveuse, par l'absence de la morale et par le de vide de l'âme, qui les poussent au suicide. D'ailleurs, c'est ce qu'on voit à présent chez nous en Tunisie dans le milieu de ceux qui nous jouent aux «modernes européen», vivant dans la solitude et le calme absolu, dans des trous de rats superposés, qu'ils appellent «immeubles». Le mouton dans le balcon et le «Kaddidi» dans la salle de bains.
Va voir cette imitation de la «liberté de la femme» chez nous en Tunisie. Comment nos femmes se sont transformées en des esclaves contre une poignée de Dinars. Hormis les diplômées qui s'en sortent plus ou moins à égalité avec les hommes, toutes les autres bossent dans des boulots d'esclaves, à majorité atteintes de maladies étranges à notre pays. Elles auraient pu de loin mieux vivre au sein d'une famille traditionnellement musulmane dans la dignité et le bonheur.
Le bon Musulman, c'est celui qui travaille et bosse pour faire vivre sa famille, non pas envoyer sa femme travailler pour lui apporter de l'argent. Et la bonne femme musulmane, c'est celle qui soutient son lion dans le foyer adéquatement à sa rente. Elle doit vivre avec plus d'amour sincère que de tendance matérialiste. Les deux ne vont pas ensemble. Lorsque j'achète quelque chose pour ma femme, elle cherche mes lèvres et oublie même d'ouvrir le cadeau. Je peine souvent à lui trouver quelque chose que je pourrais classer comme appartenant à son souhait. Seule ma présence et celle de nos enfants lui font plaisir. Même les bijoux en or, elle n'en veut guère et elle ne possède qu'un collier avec le nom d'Allah gravé dessus que je le lui ai apporté de la Mecque. A part ça, rien de rien.
Je vais te surprendre en te dévoilant que bien que ma femme soit allemande, je ne l'ai jamais envoyée travailler, ni en Allemagne, ni en Tunisie, depuis qu'elle a mis notre fille aînée à l'âge de 17 ans seulement. Et c'est grâce à elle que mes 5 enfants sont bien éduqués, d'un caractère purement tunisien de bonnes familles musulmanes, diplômés de doctorat, de la deuxième année Mastère et de la Maîtrise. Donc, je n'ai pas encaissé d'argent de la main de ma femme, mais je ne cesse d'embrasser cette main d'anges, qui m'a aidé par son amour à réussir toute ma vie sur terre et peut-être dans l'Au-delà aussi.
L'énorme faute des femmes tunisiennes, c'est leur imitation de la femme européenne, sans jeter un coup d''il sur le malheur de cette dernière. Elles ne la voient que dans les films, à la télévision, aux spots publicitaires et en tant que touristes, qui viennent en Tunisie nous jouer une joie sur les nuages pour une ou deux semaines, avant de retourner dans la misère de leur vie dépressive.
Donc ma chère, cesse de vivre avec de faux clichés au sujet de l'Islam et des Musulmans. N'amalgame pas le politique avec le réel, car à force de se mentir à soi-même, on s'y croit.
Avec mes salutations les plus sincères et tous mes respects

samth
| 13-09-2015 19:01
J' ai la cinquantaine bien sonnée , j'ai vécu la belle époque tunisienne , l' éducation , le civisme , le savoir et l' estime de soi comme un très grand nombre de tunisiens . Tu dis que ces djihadistes le sont devenus à cause d' un système et moi je te réponds que c'est faux , les tunisiens avaient à portée toutes chances égales grâce à un système éducatif presque unique au monde à l' époque , ceux qui avaient voulu percer sont arrivés et avec modestie j' y suis arrivée par le travail et l' éducation pas besoin de Ben Ali ni Bourguiba , cessons de leur mettre tout sur le dos , et assumons nos erreurs de façons à sentir le minimum de responsabilité . Tu as fait une série de stéréotypes , anti islamistes , orphelins de Bourguiba etc... ces lichés c' est quand on est à court d' arguments , je préfère être orpheline de Bourguiba que de Ghanouchi soyons clairs et c' est mon droit , je le revendique haut et fort du moins dans une certaine vision de la politique Bourguibienne qui n' est pas toute dorée et c' est vrai je l' ai déjà dit . Le plus important à retenir dans ton commentaire c' est concernant ma peur d' Allah , je n' ai pas de leçons à recevoir de quiconque c' est un slogan d' islamistes pour intimider et avoir le dernier mot , non seulement tu ne m' as pas convaincue , pire je suis déçue par tant de fragilité et manque d' ouverture d' esprit ce qui dénote une haine au monde civilisé dont je suis une fervente passionnée . Pour terminer , et revenir aux islamistes , je voudrais que tu me donnes une seule chose de positif de ces sectes et dans quel pays on a vu des gens vivre comme des humains dans le respect et la dignité , moi j' en connais pas et Dieu seul sait si j' ai pas fait les 100 pas sur cette planète de par ma profession . Salutations

Citoyen_H
| 12-09-2015 14:19

" Alors pourquoi ils ne vont pas faire le djihad en Palestine? Pourquoi ils n'ont pas créé DAESH à Gaza?... Manipulation et ignorance quand tu nous tiens.. "


À ce jour, aucun supporter du terrorisme et de l'anarchie n'a encore répondu à cette question, hormis des réponses hors sujet.

Quand on montre la lune du doigt, les idiots finis regardent le doigt.

La réponse est: Ce sont tous des mercenaires qui rallient systématiquement celui qui offre le plus.
En bref, des bandits de grand chemin, des affamés, des complexés, des frustrés de la zigounette, , des tueurs nés, des légionnaires.
Salutations.



Abel Chater
| 12-09-2015 10:04
Réponse à @walid
Je ne voulais pas te répondre à une telle réponse ***. Toutefois, je viens te répondre dans l'espoir que tu sois sérieux avec ta question.
Les multiples génocides juifs contre les Gazaouis, c'est quoi ça, si ce n'est à cause de la riposte bien que limitée, de nos frères les Palestiniens de Gaza, enfermés hermétiquement depuis des années?
La destruction de Sinaï du côté de Rafaah par le *** général putschiste Sissi en Egypte, c'est quoi ça?
Les Djihadistes palestiniens tués par l'armée égyptienne du coté de Sinaï et par l'armée jordanienne du côté de la Jordanie, pour la simple infiltration vers la Palestine occupée, c'est quoi ça?
L'impossibilité d'infiltration des Djihadistes syriens vers le Golan occupé, à cause d'une garde côtière des Assad, elle-même qui interdit à tout Syrien de commettre le moindre acte hostile contre les juifs, c'est quoi ça?
Et pourquoi penses-tu que les peuples égyptien et syrien se sont révoltés contre leurs despotes Harkis des sionistes?
Et pourquoi penses-tu que les sionistes soutiennent les dictateurs d'Egypte le général juif Sissi et celui de Syrie, Bachar Assad, sinon parce qu'ils sont leurs pions et leurs protecteurs ?
Commençons d'abords par balayer les traîtres corrompus de l'intérieur, avant de sortir à l'extérieur.

Garibaldi
| 11-09-2015 22:01

Chère amal, biensur tout les tunisien ne sont pas Deach. Mais qu'empêche qu'il sont sur représenter en Syrie et ailleurs .
Au lieu de se bercer dans un chauvinismes de circonstance, il faut regarder la réalité en face. Il vont revenir vos citoyennes et c'est a vous de prendre vos responsabilités...









Chère amal,dormez bien sur votre chauvinisme....ils revenir vos
frères....je vous souhaite bien du courage....




walid
| 11-09-2015 20:17
N'importe quoi comme analyse. Alors pourquoi ils ne vont pas faire le djihad en Palestine? Pourquoi ils n'ont pas créé DAESH à Gaza?... Manipulation et ignorance quand tu nous tient..

rayan benne
| 11-09-2015 19:00
Il faut le prouver par une étude scientifique!

Letunisien
| 11-09-2015 17:30
Dire que ces criminels ont des remords, le gouvernement tunisien peut rêver. Il n'y a que Ennahdha et les criminels terroristes qui peuvent les croire. Je crains fort que ces criminels vont faire beaucoup de mal à notre pays.

Rationnel
| 11-09-2015 17:29
La guerre en Syrie sera longue mais elle finira un jour. Les daechiens tunisiens après leur défaite en Syrie, Irak, et Libye vont revenir en Tunisie. Comme les Algériens Afghans qui ont passe les années 80 en Afghanistan et sont revenus pour semer la terreur en Algérie dans les années 90, les daechiens Tunisiens seront un danger existentiel pour la Tunisie. Il faut se preparer pour lutter contre ces abrutis, toutes les méthodes sont bonnes. Les anglais ont commencer a chasser les daechiens anglais en Syrie et ont abattus deux la semaine dernière grace a des drones. La Tunisie devrait faire de meme et dépêcher des équipes en Syrie pour enquêter sur les daechiens et éliminer les plus dangereux d'entre eux.

tart_1971
| 11-09-2015 16:05
Ver well articulated my friend. I also appreciated Hatem's comments. He truly understands the situation.

Living overseas and visiting the country every year (to see the family), I recognize that our society has demonstrated that it is not worth the "democracy", we have been calling for. Dirt all over the streets, plastic bottles and bags all over the "used to be" white beaches of our previously beautiful coasts.

It is truly depressing to have the country gone back to at least 60 or 70 years in terms of infrastructure (especially for sanitary and beautification). Mountains of dirt all over the places in Tunisia (especially in the previously beautiful Sfax). Rats of all sizes, cockroaches everywhere. I decided with my own family not to visit the country again with the hope that things (especially our brains) become cleaner in future.