alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 21:12
A la Une
Les contrevérités servies par la présidence de la République !
10/09/2022 | 15:28
6 min
Les contrevérités servies par la présidence de la République !

 

« Surréaliste » est le qualificatif le plus approprié pour décrire le communiqué de la présidence de la République du vendredi 9 septembre 2022. Qu’est-ce que le chef de l’Etat a tenté de prouver lors de ses visites à Aousaja et Kalâat el-Andalous ? Que le prix des marchés des producteurs à consommateurs sont moins chers ? Ceci est de notoriété publique. Voulait-il peut-être que les divers intermédiaires ne soient pas rémunérés et qu’ils offrent leurs prestations et services gratuitement ? Ou voulait-il prouver que la production des quelques agriculteurs qu’il a visité sont capables de couvrir les besoins de l’ensemble de la Tunisie ?

 

Hier, vendredi 9 septembre 2022, le président de la République Kaïs Saïed s’est rendu à la ville de Aousaja (gouvernorat de Bizerte) où il a rencontré quelques agriculteurs « qui vendaient leur production au coût de production ».

Dans le communiqué de la présidence de la République, on lit que les prix pratiqués ne sont pas comparables à ceux dans certains marchés. « Ce qui prouverait, toujours selon le même document, que la rareté de la production est le résultat des pratiques des spéculateurs et de ce qu’on nomme "canaux de distribution" ».

La relation de cause à effet établie par la présidence n’est pas aussi évidente. Car la disponibilité dans une zone donnée ne prouve pas que la production puisse suffire à la couverture des besoins de l’ensemble du pays.

En outre, a-t-on pris en compte les coûts de transport ? A-t-on comptabilisé que pour acheminer les denrées produites à Bizerte jusqu’au sud à Tataouine ou Médenine, cela a forcément un surcoût ? Non seulement du carburant, mais aussi l’amortissement des véhicules, les frais du chargement et déchargement des véhicules, parfois de stockage ainsi que la préservation des chaines de froid outre les diverses taxes à payer. Bien sûr sans compter les salaires des chauffeurs et les personnes qui chargent et déchargent et les commissions des différents intermédiaires sur la chaine du marché du gros. A-t-on pris en compte l’acheminement de la marchandise jusqu’au panier du citoyen, en passant aussi par le commerçant final et le stockage pour préserver les cultures et les consommer tout au long de l’année comme c’est le cas des pommes de terre, du piment ou des tomates... des frais supplémentaires qui s’ajoutent à ceux de la production ? Tous ces prestataires devraient fournir des services gratuits, selon la présidence de la République !

 

Idem, le chef de l’Etat a fait une escale à Kalâat el-Andalous (gouvernorat de l'Ariana) où il aurait écouté les préoccupations des agriculteurs notamment en ce qui concerne l’élevage de vaches laitières et la production de lait. Toujours selon le communiqué de la présidence de la République, « Kaïs Saïed aurait constaté que les agriculteurs vendaient leurs productions à des prix raisonnables par rapport à d’autres endroits contrôlés par ceux qui cherchent uniquement le profit et la création de crises ».

La présidence de la République a-t-elle conscience que le climat de la Tunisie n’est pas uniforme et qu’il est plus aride dans certains endroits que d’autres et donc qu’il est plus facile de trouver de l’herbe fraiche comme nourriture ou de l’eau que pour ceux d’autres régions qui sont obligés d’acheter le fourrage dont les prix se sont envolés et de payer des frais supplémentaires pour l’eau. A titre d’exemple, les éleveurs de Bizerte auront moins de recours au fourrage que ceux de Sidi Bouzid.

En outre, l’élevage d’une ou deux vaches n’est pas le même pour un troupeau. Il y a un surcoût à prendre en considération, notamment en ce qui concerne la main-d’œuvre sollicitée.

Mieux, a-t-on pris en considération les frais de collecte, de traitement (pasteurisation), de stockage, et de livraison ? Tous les frais précités ne devraient pas être répercutés sur le prix de vente, selon la présidence.

 

La vérité est que le chef de l’Etat s’entête à désigner les spéculateurs et les comploteurs comme coupables de la situation actuelle du pays. Alors que le monde entier traverse une crise inédite, avec une inflation record partout. Les cours de la matière premières, des denrées alimentaires et du pétrole se sont envolés, ce qui s’est répercuté sur les prix en Tunisie. Une partie de l’inflation de la Tunisie est importée. Pire, les experts s’attendent à ce que la situation empire.

Sans parler de la crise des finances publiques, car rappelons-le la Loi de finances 2022 a était bâtie sur l’hypothèse de la conclusion d’un accord avec le Fonds monétaire international (FMI). Chose qui traine toujours.

Résultat des courses, l’Etat n’est plus capable de faire face à ses dépenses. Le gouvernement fait la politique de l’autruche et ne paye pas ses fournisseurs. Ainsi, à fin juin dernier, les résultats provisoires de l’exécution du budget de l’Etat font état d’une baisse du déficit. Des chiffres édulcorés qui ne reflètent pas la réalité de la situation économique du pays.

 

La gravité de la situation est telle que les fournisseurs étrangers refusent de nous livrer avant paiement. Les fournisseurs tunisiens, quant à eux, subissent de gros problèmes financiers à cause des retards des paiements et certains sont en péril, au bord de la faillite ou ont carrément déposé le bilan. C’est le cas de plusieurs entreprises de bâtiments et travaux publics.

Comment, la présidence de la République explique-t-elle le fait que les pénuries et problèmes d’approvisionnement touchent, presque uniquement des produits importés par l’Etat (les autres, même si les prix ont nettement augmenté, demeurent disponibles) ? Comment explique-t-elle le fait que plusieurs usines aient dû fermer leurs portes en raison de la pénurie de sucre et qu’elles aient demandés des autorisations spéciales d'importation de sucre face à l’incapacité de l'Office du commerce de garantir la disponibilité du produit ?

Comment justifie-t-elle que « les pétroliers en rade aux ports de Tunis, Bizerte et Skhira qui ont refusé de livrer tant que la Stir ne paie pas » ? Comment explique-t-elle le renvoi en juillet dernier de la cargaison d’huile de soja, expliqué par un manque des ressources de l’Etat par l’association Alert ?

 

Comment explique-t-elle que les secteurs en péril sont ceux qui souffrent du non-paiement de la compensation ou du non ajustement des prix administrés ? Le cas du secteur laitier, où l’Etat n’a pas payé la compensation aux industriels depuis treize mois, quatorze en comptabilisant le mois de juillet 2022 et qui leur doit 260 millions de dinars jusqu’à fin juin 2022. Le cas aussi des boulangers qui n’ont pas reçu leur dus de la Caisse de compensation depuis plus de douze mois. Et le cas des stations-service, dont le gouvernement n’a pas augmenté leur marge bénéficiaire alors que cinq augmentations successives du prix du carburant ont été opérées depuis 2021 et que leur marge est passée de 4,5% à 3,3%, soit un manque à gagner de 21 millimes par litre.

 

Des questions qui restent sans réponse. Mais la vérité est un secret de polichinelle ! Jusqu’à quand, les autorités vont continuer à servir au peuple des contrevérités, à des Tunisiens qui sont loin d’être dupes ? C’est toute la question !

 

Imen NOUIRA

10/09/2022 | 15:28
6 min
Suivez-nous
Commentaires
Mansour
Dupage
a posté le 13-09-2022 à 07:01
Rien ne va plus .il ne trouve plus d'explications a ce qui se passe en tunisie...il divague. On ne et dans un etat qui a perdu la boussole
Fares
C'est louche?
a posté le 11-09-2022 à 19:54
Pourquoi Kaisollah a tellement peur de la presse nationale? Pourquoi n' a-t-il jamais eu le courage d'organiser une conférence de presse et répondre aux questions des journalistes? Je ne vois que deux réponses à ces deux questions:

1- Soit que Kasollah est malhonnête et a des choses à cacher au peuple tunisien?

2- Soit que Kaisollah n'a absolument rien à dire et serait incapable de répondre, voire même de comprendre des questions portant sur l'économie du pays.

Bien sûr les bnadrias de Kaisollah vous diront que ce dernier ne fait pas confiance aux journalistes "vendus" et "payés par les ennemis de la patrie (lire les ennemis de Kaisollah)". Je leur répondrai ceci: il est temps que Kaisollah s'en procure une paire...de lunettes et qu'il cesse de faire l'autruche ou qu'il démissionne s'il en est incapable. Boris Johnson l'a bien fait.
Mansour Lahyani
Réponse à Fares
a posté le à 10:53
Bravo : "Kaisollah" est particulièrement bien trouvé !! Encore une fois, BRAVO !
Nephentes
Mentez mentez il en restera toujours quelque chose
a posté le 11-09-2022 à 18:01
Mentir efftontement au bon peuple c est une tradition ancienne en Tunisie

Le gouvernement quelqu" il soit à toujours considéré la rétention et la manipulation de l information comme instrument légitime de pouvoir

Mais la avec le Professeur Saed nous sommes dans une autre configuration
Ici c"est le gouvernement qui se ment a lui même

Situation étrange

Peut être que l'ensemble des présumés responsables de ce pays se sentent réellement dépassés

Et surtout impuissants
car ils savent que la majorité des causes de la spéculation corruption et donc de l inflation proviennent de la complicité active de l '?tat profond dans le crime organisé
Mansour Lahyani
Réponse à Nephentes : une rectif s'impose !
a posté le à 11:03
Le type - à peine baptisé Kaisollah - N'EST PAS PROFESSEUR, malgré tout ce que ses adulateurs colportent : il est seulement assistant, en matière de droit public... Il a été brillamment recalé lorsqu'il a tenté de soutenir sa thèse de doctorat !
Observateur
De pire en pire
a posté le 11-09-2022 à 17:58
La première étape dans la résolution d'un problème est de reconnaitre qu'on en a un. Depuis le renversement on passe plus le temps a se pointer du doigt en disant c'est pas moi c'est l'autre, mais pendant ce temps perdu pour nos incompétents, la situation se dégrade jusqu'à atteindre le point de non retour et quand on parle de non retour c'est pas pour l'?tat, ca fait bien longtemps qu'il n'existe plus, on parle du sort de nos concitoyens.
Mettez vous à la place des pays bailleur de fond qui veulent nous aider, si vous vous étiez à leur place que feriez vous quand d'un côté depuis 2011 on ne voit que des chamailleries de gamin, d'un autre on voit un pays qui pense que faire taire l'opposition est une bonne chose et enfin un pays pour lequel y investir n'a plus aucun intérêt et que la carte du win/win n'existe plus?
MFh
A mettre en place d'urgence.
a posté le 11-09-2022 à 17:16
S'entourer d'une équipe d'experts et de consultants. C'est ce que doit constituer le Président dans l'immédiat.
Djodjo
C'est juste
a posté le à 18:13
Mais est-ce qu'il en est capable ? c'est la grande question du moment.
HAF
Nous ne sommes pas les seuls à être extrêmement naïfs, les Européens le sont aussi !
a posté le 11-09-2022 à 14:35
S'ils ne peuvent pas se chauffer avec des radiateurs soufflants (par manque d'électricité), ils n'ont qu'à allumer les radiateurs soufflants...

Plus sérieusement, un peu comme pour le papier toilette (ha ha ha) comment les hommes ont pu exister sur le territoire de la RFA ou de la France il y a seulement des millénaires ?
Je crois qu'on nous a menti : Les humains n'existent que depuis qu'il y a de l'électricité dans les maisons. Avant, non.

Mhhh, les gens sont devenus en moyenne autour de la trentaine. D'autres questions ou le cerveau s'est remis en marche ? ;-)
TAHAR
C'est notre faute !
a posté le 11-09-2022 à 14:08
Je n'ai absolument aucune pitié, car ce qui est livré est exactement ce qui a été commandé !
Se plaindre maintenant ne sert à rien.
72% ont voté pour les bons putschistes et maintenant ils pleurent ..?
C'est notre faute !
AMMAR BEZZOUIR
La hausse des prix..
a posté le 11-09-2022 à 13:26
C'est exactement ce qui arrive à nos semblables "ignorants" ! Ce n'est pas de la méchanceté, mais un effet psychologique. La plupart des gens réagissent ainsi face à une menace immédiate. Ils savent que c'est mal, mais ne peuvent pas sauter par-dessus leur propre ombre. Mais eux aussi se réveilleront quand le moment sera venu et que la douleur sera trop grande. Malheureusement, il sera alors généralement trop tard.
Il serait déjà trop tard maintenant !
La catastrophe ne peut plus être arrêtée du côté humain.
On pourrait encore l'arrêter, mais il faudrait le faire maintenant ! Tout de suite, pas demain, pas la semaine prochaine !

1. renverser les putschistes et les mettre à Boufarda
2. retirer les anciennes autorisations d'import/export du RCDistes /PSDistes
3. priver l'UGTT de tout pouvoir
4. rétablir toutes les institutions de la démocratie

Tout cela peut se faire en un dimanche après-midi - si on le veut !
Houcine
Les circuits de distribution, une problématique.
a posté le 11-09-2022 à 10:43
C'est un sujet d'importance capitale. C'est une question interne posée à tout pays qui opte pour "la liberté des échanges" autrement appelée le marché, autre nom du capitalisme vu en mode interne.
En France, aux USA, on légifère pour réglementer les rapports priducteyrs/distributeurs.
On sait qu'aux USA, temple de l'idéologie capitaliste, des lois contre les monopoles existent, et quiconque les enfreint risque des pénalités importantes.
En France, lors du premier mandat de Mitterrand, sous le gouvernement Mauroy, cette question devait être traitée déjà, cependant, les forces en question surent lettre dans la balance leur poids pour arrêter sinon freiner le projet.
Encore aujourd'hui, et tous les ans, des concertations ont lieu sous la houlette du gouvernement ou non pour arbitrer les différends.
Nonobstant, les producteurs font face aux distributeurs dans un combat permanent sans parvenir à vetablir l'équité.
Bref, les marges des uns stagnent au point qu'ils argument de produire à perte.
N'étaient-ce les compensations de la politique agricole de la CEE, nombreux feraient faillite.
Les distributeurs, appartenant à des groupes financiers, des banques n'ont pas à se plaindre, leurs intérêts sont bien gardés.
Est-ce que l'état doit ou non réglementer, telle est la question ?
En a-t-il les moyens, c'est une question subsidiaire.
C'est une question de volonté politique.
Et de responsabilité.
Il nous faudrait des lois anti-monopoles.
Et une administration qui fasse son job. Avec des moyens idoines.
Car, comme l'écrit ce monsieur, fils de paysan, c'est un sujet qui devrait mobiliser le citoyen.

Djodjo
@Houcine
a posté le à 15:54
Bieeeeen , enfin des arguments, tu vois que tu peux quand tu veux, mais dis moi, tout ça c'est très juste et tu vois, il y a des solutions, la question du jour, est-ce que le bonhomme de Carthage en est capable ?
Mansour Lahyani
Surtout, ne pas s'énerver !
a posté le 11-09-2022 à 10:11
Le "président de la république" s'ennuie, visiblement, au palais de Carthage: Assez régulièrement, il éprouve le besoin de se dégouudir les jambes, et d'en profiter pour faire une "sortie", juste pour rappeler qu'il existe encore, et qu'aucun week end ne saurait s'écouler sans être marqué par une éructation jupitérienne dont il ne restera peut-être rien de bien consistant, mais qui suffira à atteindre son ojectif...
Aussi les "contre-vérités" n'auront-elles pas plus d'importance que les éventuelles et rares vérités qu'il pourrait accidentellementproférer !
Gardons un minimum d'honnêteté!
@Madame Imen Nouira
a posté le 11-09-2022 à 09:44
Je vous donne raison sur certains points, par contre vous négligez certains paramètres dans votre article ci-dessus.

- Je suis fils de paysans et quand je compare les prix que paye le consommateur à ce que reçoit le producteur on remarque qu'ils passent du simple au double et même au triple.

Du jamais vu, des fruits et légumes dont le prix double en l'espace de quelques jours/heures, le problème est qu'aucun produit, ou presque, n'est épargné. Aussi bien les consommateurs finaux que les producteurs agricoles s'en plaignent.
- la faute est entre autre (je dis bien entre autres ) à un circuit de distribution archaïque et profiteur. Ce sont les intermédiaires qui se font le plus d'argent sur le prix de vente final. Ce que gagne les intermédiaires en quelques heures/jours dépasse de loin le gain des producteurs agricoles (paysans/agriculteurs) pour un travail de quelques mois...


Mes hypothèses:
- grossistes, courtiers et commerçants etc. ajoutent chacun à son prix d'achat une marge brute qui pourrait atteindre 40 à 65% de l'opérateur précédent. --> Il faut ainsi minimiser le nombre d'intermédiaire. --> Je donne l'exemple des grandes surfaces en Allemagne qui s'approvisionnent directement auprès des exploitations agricoles. Ceci est même indispensable pour certains fruits et légumes qui périssent trop vite et qui risquent d'être jetés (le temps de leur passage d'un intermédiaire à un autre) avant même d'arriver au consommateur et ceci gonfle automatiquement les prix finaux.

- Puis il faut prendre en considération le comportement égoïste de la majorité des Tunisiens qui s'approvisionnent au-delà de leurs besoins actuels:
- 20 litres d'huile alors que l'on a besoin au maximum de 2 litres pour les prochaines deux semaines.
- 10 Kg de sucre alors que l'on a besoin d'un Kg pour les jours avenir.
- 30 à 50 Kg de farine alors que l'on a besoin au maximum de 5 Kg pour les jours/semaines à venir...

Fazit:
- Il faut augmenter le nombre des grandes surfaces et des chaîne de supermarché qui pourraient avoir leur propre logistique afin de s'approvisionner directement auprès des producteurs (Aldi en Allemagne a sa propre logistique et ses propres Camions). Aldi s'approvisionne directement auprès des producteurs agricoles.
- Puis, il faut inciter le Tunisien à ne pas s'approvisionner au delà de ses besoins. Normalement, il y a assez de produit sur le marché tunisien pour nous tous, si seulement le Tunisien renonce à son égoïsme...

Bonne journée

Mansour Lahyani
Réponse à je ne sai qui
a posté le à 15:55
Désolé : moi je suis pour un MAXIMUM d'honnêteté !
R.T.
Histoire débile
a posté le 10-09-2022 à 23:55
Quoi d'intéressant dans cet article ? Que du " TKHALOUIDH" ! Allah y farrej aala kol mahou mridh .
Djodjo
Ce qui est sûr, c'est que la Tunisie ne s'en sortira pas avec un idiot au pouvoir
a posté le 10-09-2022 à 20:15
Là les pro-médiocratie, les moutons ou les idiots utiles de la dictature vont avoir du mal à défendre leur berger, le constat est sans appel et les faits têtus.

Cet homme est juste un inculte/imbécile qui arrivé la grâce à nahda et les instructions de son ganouchou, souvenez-vous de l'élection de 2019, un islamiste qui en adoube un autre jusqu'à ce qu'il se fasse poignard et dans le dos par son poulain. J'ai bien compris la leçon est plus jamais d'islamiste, ils ne sont pas compétents/éthiques pour la gestion d'un état.

Les islamistes ont été particulièrement médiocres/fourbes dans le passé, notre islamiste du moment est particulièrement médiocre/fourbe aujourd'hui.
Fares
Le tartour de Ghannouchi
a posté le à 03:09
Effectivement, Kaisollah est un produit de Ghannouchi. On se rappelle tous que Ennahda cherchait son Tartour ennader en 2018/2019 et elle croyait l'avoir trouvé en Kaisollah. On se rappelle des billets de 50 DT qui ont été distribués la journée du second tour pour que les gens votent pour Kaisollah sans parler des milices de Ghannouchi qui intimidaient les électeurs devant les bureaux de vote.

Mais tout comme Ghannouchi, Kaisollah a la trahison dans le sang, and the rest is history, comme on dit.

Un autre mensonge de Kaisollah, sa campagne électorale ne lui a couté que 50 DT et quelques cappucins. 50 DT était le prix que Nahda a payé par vote, ya dejjel.

Dans quelques, ou peut être dans quelques mois Kaisollah deviendra l'homme politique le plus détesté par les tuniens, il dépasserait peut être même son sponsor Ghannouchi.
Houcine
A l'expert évaluateur.
a posté le à 22:30
Djodjo ou Jojo ou le vaurien, le grossier et prétentieux, depuis qu'on te laisse baver sur tout le monde, tu te prends pour un expert.
Monsieur évalue les commentaires, jauge et juge en qualifiant.
Tu es l'exemple de cette crasse et médiocrité que tu déverses sur autrui.
Aucun respect, ni argument, sinon la prétention adossée à la suffisance.
En effet, avec des zigs de ton genre, le pays serait bien gouverné.
On se demande pourquoi la population est passée à côté d'une lumière de ton espèce pour confier son destin à Kais Saied qui ne t'arrive pas à la cheville.
Tu es un clown triste.
Il faut qu'on t'aplrenbe la politesse.
Va changer tes couches.

Djodjo
Le retour de glycine le Miskine
a posté le à 00:02
Pas d'arguments, toi tu sais pas lire, et comme d'hab, le poète qui sommeille en toi est vexé, dure d'être un artiste raté, la poésie est un art et elle ne se donne qu'à celui qui la pratique le mieux, le charabia bla-bla-bla c'est autre chose.

Sinon, depuis le temps, toi qui est un mouton acharné, t'as trouvé des arguments pour nous convaincre ? Nous faire comprendre que ton berger est un bon ? Vas-y on attend toujours, depuis le temps, tu as du trouver au moins un truc.
Houcine
Non petit merdeux.
a posté le à 10:20
Je suis juste citoyen cultivé grâce à mes curiosités intellectuelles, mon souci de la justice.
Lorsqu'un petit monsieur de ton espèce s'avise à prétendre me faire la leçon, et s'autorise en dehors des règles de courtoisie et de préséance à zdmobester autrui, le corriger ou juger de la valeur de ses propositions, je me charge de le ramener à sa place, l'écurie.
C'est avec des types de ton genre, des prétentieux, des vilains, des grossiers que l'on favorise le mauvais esprit réduisant l'échange à n'être que grossièretés.
Dans un forum qui se respecte, des règles de civilité sont requises, et au modérateur incombe la responsabilité de ne pas laisser verser dans la fange.
Ce à quoi tu contribues bien plus hautement que ta part.
Cette manie de qualifier autrui te revient en boomerang.
Et, il faut reconnaître que vous êtes une poignée à polluer cet espace qui ne le mérite pas.
Quand tu parles d'arguments, tu devrais ouvrir un dictionnaire pour mesuerer le vide de tes déjections.
Ce "mauvais esprit" porte un nom en ce pays, bledaa.
C'est pourquoi, le seul procédé digne de cette maladie est de la dénier, la combattre par les mêmes armes.
Le poète t'emmerde.
Djodjo
@houcine, de moins en moins pro-médiocratie, qui l'eu cru
a posté le à 16:08
LooooooL
Faut pas te vexer le cultivé, bon tu évolue ds le bon sens, maintenant t'es insultes de charretier tu ne les utilisent plus, super, bientôt tu vas arrêter de nous pondre des bla-bla-bla sur super Kaisollah et devenir pro-démocratie toi qui était un pro-médiocratie cultivé.

Impressionnant, tu mûris, après reste tes blablabla, mais ça je te comprends, touché au plus profond de ton ego, c'est un moyen pour toi d'évacuer la tension que ça a créé, tout le monde aurait fait pareil.

relax l'artiste, comprends que t'es bla-bla-bla rageur n'affecte que son auteur, moi m'en fou complètement.
Klabi najib
Nuira
a posté le 10-09-2022 à 20:13
Loin d'ètre dupes les Tunisiens!!
Les Tn sont des crèatures non prèvue par les lois logiques de l'histoire èvolutive humaine: Le bey Bn3ayed, Bourguiba 20h00,
Trabelsites 2 Leila .. magie noire pour faire 2 la Tn une prison mo ssad secrète depuis 1955. Preuv
es vous survivez tjrs gràçe aux sous d'israèl via Swiss& banks. !!
1/3i
Ces marchands paient ils la TVA et le timbre fiscal ?
a posté le 10-09-2022 à 19:53
Ces marchands de Bords de routes ne paient ni TVA, ni le fameux timbre de 100 millimes, ni le TCL..

Il valide tout ça avec ces visites...
Ou comment adouber des délinquants économiques...
Mais il étrangle les acteurs économiques qui paient toutes leurs charges...

Qui est donc le plus malhonnêtes, le fameux grossiste traité de spéculateur, ou le marchand qui travaille au noir ?
MH
@1/3i plein dans le mire
a posté le à 23:44
Vous venez de pointer du doigt l'incompétence, l'ignorance et la misère intellectuelle de ce président sur la chose économique. Je suis sûr qu'il ne comprend pas un mot de ces quatre lignes que vous venez d'écrire. Je ne blâme pas son ignorance, mais plutôt son entourage. Où sont ses conseillers ? Y en a-t-il déjà ?
Tout simplement...
Espèce de Voyous
a posté le à 20:34
Tout à fait, c'est le populisme et la médiocrité...ils encourage à passer par des circuits qui ne paient pas des taxes et des impôts (informels) avec des caisses d'Etat vachement vides ... Voici les hommes d'?tat et des institutions....misérable Tunisie ''
Djodjo
Effectivement, argument solide
a posté le à 20:24
Bien vu, commentaire très pertinent.
Tout simplement
Bouffée de populisme...
a posté le 10-09-2022 à 19:40
Ce populisme était certifié "efficace" pour faire les points de suture sans anesthésie '? notre maître est entouré des spécialistes senior en PNL ... Une dose d'Hypnose conjugué à une dose de populisme pourri ...et ça marche correctement et éternellement... ils peuvent faire passer une loi électorale sur mesure, augmentation du prix de carburant, pénurie suite caisses vides, cauchemar de la rentrée scolaire, inflation vertigineuse,... Avec cette randonnée du weekend, tout passera sans douleurs..
Tunisino
Justement!
a posté le à 22:36
Justement Tout Simplement, je vous salut pour votre approche scientifique et descriptive. Sauf que les simples tunisiens, arnaquables à tous les coups, deviennent très méchants lorsqu'ils découvrent qu'ils ont été dupés!
Ancien '?lu de la république française
Les musulmans ont que de la haine entre eux, c'est la faute de leurs familles
a posté le 10-09-2022 à 19:25
La haine chez les musulmans est un héritage familiale, je ne comprends pas pourquoi les familles musulmanes, ils n'apprennent pas à leurs enfants dès leur jeune âge le respect et l'amour de leur pays d'origine, ça tombe bien il faut regarder comment le peuple anglais est très triste pour la mort de Elizabeth 2 , chez nous en Tunisie même les anciens ont que de la haine dans leurs veines comment voulez-vous que la nouvelle génération auront le respect et l'amour envers leur pays d'origine
Dr. Médecin.
Ariana.
a posté le 10-09-2022 à 19:01
Kalaat Al Andalous relève du gouvernorat de l'Ariana.
Tunisino
En un mot!
a posté le 10-09-2022 à 18:35
Saied est un malade mental et doit quitter le pouvoir. Les alternatives sont certainement amères mais la faillite et la famine sont plus amères.
KEVIN
Triste vérité
a posté le à 19:57
Triste vérité. Il n'en aura pas pour longtemps
Nephentes
Un deni de réalité criminel
a posté le 10-09-2022 à 18:11
L incompétence et la stupidité de la présidence risquent d avoir des effets désastreux
Il apparaît que le Président n 'est pas informé de points essentiels névralgiques et que au bout du compte il soit hors sujet en dehors des faits reels
TABARKA
UN PRESIDENT POPULISTE ET DEMAGOGUE
a posté le 10-09-2022 à 17:45
Est-il conscient ou inconscient de la politique qu'il mène. le pays est au bord de l'éclatement, le tissu déja fragilisé par les sept années islamistes, est au bord de l'explosion sociale. Saied semble ignorer la colère qui gronde dans la rue. Faut' il lui rappeler que la politique a des règles des paramètres et des impératifs, on ne joue pas avec la vie et l'avenir d'un peuple en faisant du populisme à deux sous. Qu'il sache et une fois pour toute que la coupe est pleine, ou il se reprend ou il dégage. Le président semble appartenir à la race des césars romains, il ne manifeste aucune culture, ni économique et sociale encore moins politique , il dirige le pays selon son humour du jour. La Tunisie ne mérite pas cette souffrance et cette humiliation, comme il a encerclé l'assemblée nationale en juillet 2021 les citoyens sont capables d'en faire autant autour Carthage le moment venu.
Hassine
Ennemi fantôme (meilleur solution))
a posté le 10-09-2022 à 17:22
Quant on est pauvre en idées endossé le problème sur le dot d'un ennemi invisible et intouchable reste la meilleur politique
Car si en identifie le problème on doit donner des solutions qu'on en a pas, alors que la plait continue à saigner.
Carthage Libre
La "3oula" de Kaisoun ; il a fait son "shopping" en vu de l'hiver...pendant que le Peuple mourera cet hiver.
a posté le 10-09-2022 à 17:18
Kaisoun est un homme intelligent : il sait très bien que le pays va s'effondrer et que la pénurie guette.

Alors, en bon "gestionnaire" du pays, il est parti fermer son compte épargne de Chargé de Cours à la BNA ensuite un p'tit tour du côté du Gouvernorat de Bizerte ; là bas, il a fait le plein de son porte bagage en divers "fruits et légume" ; et comme je vous disait qu'il est intelligent, il a ciblé Bizerte et les environs, car c'est les meilleurs légumes du pays hhhhh

Kaies saied est comme l'histoire de la Cigale et de la Fourmi : sauf que c'est lui la fourmi, le malin...Khalla le pauvre peuple (bgars qui le soutiennent en tête) chanter et danser tout l'été...et qui se retrouvera sans rien cet hiver, dans le froid.

Kaisoun 3andou bit el mouna dans son Chateau de Carthage, pleine des denrées alimentaires de ses différentes tournées!

D'ailleurs, posez vous la question pourquoi le café se fait rare ; car Kaisoun a TOUT rafflé, lui en épicurien amateur de Café ; il sait que son café préféré de Mnihla fermera bientôt ses portes hhhh

Mala "gestionnaire" d'un pays tout entier, ababababab
Fares
Ah non!
a posté le à 18:15
Sa sortie du hammam ne sera pas comme l'entrée.

On en a marre de tous ces corrompus qui font du tort au pays et qui se barrent ensuite pour devenir des chargés de cours à Havrvard.

Le criminel Kaisollah sera digagé par le peuple. Puisqu'il n'y a plus de justice le grand peuple proncera sa sentence contre ce criminel pour le génocide de la Covid, la deatruction du pays et toute personne morte lors d'un interrogatoire. L'ardoise est dèjà bien chargée et la peine capitale ne suffirait pas à l'effacer. Et cette sentence sera appliquée par le grand peuple.

Il ne s'en tira pas comme ça. Plusieurs familles ont perdu des êtres chers à cause de ce criminel égoiste.
Farao
Askar Kardouna ..... or paper tigs ...........................
a posté le 10-09-2022 à 16:51
l'armée a le droit de l'arrèter pour haute trahison, d'avoir piètiné le destour qu'il a juré respecter.
il encourt la peine capitale.
Forza
Ils ne peuvent pas
a posté le à 17:36
Ce sont eux qui ont fait le coup d'état, s'il est jugé pour trahison, ils devraient l'être eux aussi donc les généraux qui ont supporté le putsch iront avec lui jusqu'au bout et ils disparaitront en retraite le jour il est dégagé du pouvoir.
Farao
Kaisonomics .... enseignés à Harvard .... pwahaha .....
a posté le 10-09-2022 à 16:20
qu'espérez vous d'une despote absolu atteint d'Asperger ?
qu'espérez vous d'une despote absolu, qui confond milion et miliard ?
qu'espérez vous d'une despote absolu, qui a piétiné le destour qu'il a juré respecter ?
REVOLTEZ VOUS !!

Djodjo
Il est complètement paumé
a posté le 10-09-2022 à 15:34
Il n'est pas fait pour être président, ce poste est beaucoup trop lourd pour lui et il n'y a rien s faire.