alexametrics
samedi 13 avril 2024
Heure de Tunis : 10:16
Dernières news
Le SNJT rejette la décision de l’Isie relative à la surveillance des médias
22/11/2022 | 18:45
2 min
Le SNJT rejette la décision de l’Isie relative à la surveillance des médias

 

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), a exprimé son rejet total de la décision la N°31 annoncée par l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), et relative à la surveillance des médias pendant la campagne électorale.

Le SNJT a qualifié cette décision de « hâtive » et « capricieuse » considérant qu’elle s’inscrit dans une série d'erreurs graves commises par l’instance électorale, telles que le refus de publier l’audit du fichier électoral, la publication tardive des décisions dans le Journal officiel, dont la plus importante est la décision n° 2022-25 relative aux règles et procédures de candidature aux élections législatives. Erreurs qui menacent le sort de l'ensemble des élections.

 

Le syndicat estime que la décision de l’Isie est une violation du décret 116 créant la Haute autorité indépendante pour la communication audiovisuelle (Haica) et souligne que même en l'absence d'une décision conjointe, la compétence sur de la Haica les médias reste applicable en vertu du décret n° 116.

 

La Haica compte déposer une plainte près du Tribunal administratif contre l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) pour surseoir à sa décision N°31, relative à la surveillance des médias pendant la campagne électorale. a confié ce matin son président de Nouri Lajmi dans une déclaration à Mosaïque FM.

M. Lajmi a ainsi expliqué que les deux instances étaient en conflit et que la Haica estime que l’Isie s’est emparée de ses prérogatives, alors qu’elle est une instance publique installée par la force de la loi et grâce au décret 116-2011 mais aussi reconnue par la Loi électorale.

Rappelons que l’Isie a décidé de faire cavalier seul et de surveiller elle-même les médias pendant la campagne électorale. La décision qu’elle a émise sanctionne les médias qui ne se conforment pas à sa décision en les envoyant directement devant le ministère public. Ils risquent de ne pas être poursuivis selon le décret 115 mais sur la base du Code pénal et aussi le décret 54.

 

M.B.Z

22/11/2022 | 18:45
2 min
Suivez-nous
Commentaires
SALIM
LA SNJT ACTUELLE EST UN DANGER MEME POUR LES JOURNALISTES
a posté le 23-11-2022 à 07:52
La SNJT, petite soeur de la ligue TRIFIENNE contre le 25 Juillet, et dont on connait leur penchant politique, ainsi que de la HALCA (un parti des CINQ) se mele dans un sujet hors de sa portée :le droit administratif et le droit électoral en particulier, et elle émet des jugements subjectifs et erronés : décision « hâtive » et « capricieuse» , et «même en l'absence d'une décision conjointe, la compétence de la Haica sur les médias reste applicable».Cette SNJT nous a , dèja , donné une grande léçon dans la démocratie et l'égalité homme-femme, puisque le 3éme lors de ses élections est devenu président car la 1ere et la 2éme sont des femmes .