alexametrics
dimanche 16 janvier 2022
Heure de Tunis : 20:05
Dernières news
Le SNJT dénonce une mainmise du gouvernement sur les médias publics
17/06/2017 | 16:31
1 min
Le SNJT dénonce une mainmise du gouvernement sur les médias publics

 

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a publié ce samedi 17 juin 2017 un communiqué dans lequel il a sévèrement dénoncé la décision gouvernementale de limogeage du PDG de la Télévision nationale, Elyes Gharbi.

Une décision comparée à celles que prenait « l’ancien président de la République, Zine El Abidine Ben Ali, lorsqu’il limogeait des responsables au gré de son humeur ».

 

Le communiqué a appelé la Haute Autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA), dont « le pouvoir régulateur a été court-circuité par le gouvernement », à ouvrir la porte des candidatures pour pourvoir au poste de PDG de la Télévision nationale. Dans la même lignée, le SNJT a récusé la décision « douteuse » du gouvernement qui est le signe qu’il s’agit d’une tentative de « mainmise sur les médias publics ». Une démarche qui est inadéquation avec « la liberté de communication et le processus démocratique », selon le communiqué.

 

Le SNJT a aussi affirmé que le retard pris dans la diffusion du Journal télévisé a été prémédité ajoutant que la décision de limoger le PDG de la Télévision nationale contrevient au décret 116 relatif à la liberté de la communication audiovisuelle.

 

K.H

17/06/2017 | 16:31
1 min
Suivez-nous

Commentaires (2)

Commenter

tounsia2
| 18-06-2017 10:35
"Le SNJT a aussi affirmé que le retard pris dans la diffusion du Journal télévisé a été prémédité" (!)

Finalement, le laxisme et/ou l'incompétence qu'on reproche à Elyes Gharbi ne sont que des prétextes fallacieux; La vérité est ailleurs. . .

Affaire à suivre. . .

Jilani
| 17-06-2017 16:43
Dommage que tous les gvts de l'après révolution n'ont montre aucun respect pour la dignité humaine. Limoger un PDG de cette façon sans passer par les procédures établies à cet effet est inacceptable quand on pense que le pouvoir est de plus en plus passe aux mains de la nouvelle jeunesse. À quoi sert toute cette haine ?