alexametrics
Dernières news

Le CSM s’engage à examiner d’urgence les affaires concernant de près l'opinion publique

Le CSM s’engage à examiner d’urgence les affaires concernant de près l'opinion publique

  

Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a précisé, dans un communiqué émis ce lundi 26 août 2019, qu’il suit actuellement tous les dossiers judiciaires sans distinction en respectant les principes de l’égalité et du droit à un procès équitable.

 

Ainsi, l’inspection générale relevant du ministère de la Justice est désormais chargée d’examiner d’urgence les affaires concernant de près l’opinion publique. Ces dossiers seront introduits également dans l’agenda des travaux de l’assemblée générale.

 

Rappelons que le ministre de la Défense et candidat à la présidentielle, Abdelkrim Zbidi avait exhorté le CSM à protéger l’indépendance et l’impartialité de la justice vu son rôle dans l’instauration du processus démocratique, et ce en rapport avec l’arrestation de Nabil Karoui.

Un communiqué rendu public qui survient suite à l’arrestation de Nabil Karoui, le 23 août 2019, pour des affaires de blanchiment d’argent.

 

B.L

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (5)

Commenter

versus
| 26-08-2019 19:38
Pourrait également enquêter sur le marché parallèle de marchandises officielles relevant d'entreprises de l'état et la manipulation des prix par la création de la rareté des marchandises. Le paradis du vol que ce pays et on cherchera, en plus du flouse, à faire venir des investisseurs étrangers, pour les rouler dans la semoule.

uno
| 26-08-2019 19:34
Vous parlez des yankee, j'ai vécu une arrestation à l'américaine concernant Adnan khashokgi en suisse puis transféré au USA ,une fois sur le sol américain il était en liberté avec un bracelet électronique attaché au pieds , vous pouvez vérifier sur le web, pour les pratiques de ben ali rien a changé avec les simple citoyens, NK trop médiatiser donc chaque geste compte pour lui dire encore si Nabil , en tunisie le respect des citoyens c'est un problème de mentalité

Abel Chater
| 26-08-2019 18:52
Nous ne vivons plus en dictature. Les Instances de nos Institutions républicaines sont hiérarchiques et minées par des organisations syndicales et par une supervision de la société civile toutes tendances.
Un calcul de mathématiques pour les écoles primaires :
Si les accusations contre Youssef Chahed, de pouvoir mettre sa main sur la Justice tunisienne dans une vraie démocratie comme la nôtre, s'avèrent même d'un seul iota de plausibilité, c'est que Youssef Chahed va lui aussi finir par se trouver à son tour en prison, lorsqu'un autre mettra de nouveau sa main sur cette même Justice supposée être bananière.
Répondez par oui ou par non. Notation sur dix points.
Maintenant, d'autres mathématiques pour les lycées secondaires:
L'autre accusé, le frère de Nabil Karoui, s'est enfui à l'étranger, paraît-il vers l'Algérie. Pourquoi s'enfuit-il, laissant sa famille, ses proches et ses biens, s'il n'était pas sûr et certain de la véracité et de la dangerosité des preuves que détient la Justice tunisienne, contre lui et contre son frère Nabil Karoui, symbole de la piété pour l'acquisition de la présidence de la République tunisienne?
Répondez suivant votre malhonnêteté lobbyiste. Notation au-dessous de zéro pointé.
Et enfin, des mathématiques pour les Universitaires:
Nabil Karoui en prison. Son frère en fuite. Leurs avocats tournent autour de leur Manitou Nabilou Karouitou, sans vouloir évoquer le moindre passage des accusations de la Justice contre leurs deux clients. Ils ne parlent que de l'arrestation de leur client, qu'ils transforment en kidnapping, malgré son déroulement en bonne et due forme, avec politesse et sans violence policière. Nous avons tous entendu les policiers appeler "Si Nabil", le criminel qu'ils avaient la mission d'arrêter.
La question à poser aux Universitaires: Avez-vous vécu une arrestation des temps des deux dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali, lorsque leurs policiers tiraient l'inculpé de sa voiture, pour le jeter par terre comme un sac de pommes de terre, puis lui botter le cou pour lui faire goûter à la poussière du sol ?
Et les valeureux avocats de Karoui & Karoui, n'ont-ils jamais vu une arrestation à l'Américaine, comment la police des Yankees oblige l'inculpé à faire un grand écart des pieds et à se clouer au mur ou à sa voiture comme un lézard de murailles, sans dire le moindre mot, dont il pourrait être accusé de son contenu!!!
Répondez par conscience. Notation sur Vingt «Rahmèt el-Walidayn».
Allez, au travail. Vous avez trois heures pour résoudre cette énigme proprement tunisienne.

uno
| 26-08-2019 18:06
Ou va la tunisie plus de pauvreté ,corruption,dictature, non respect des citoyens, bravo pour les binationaux ?

Ahmed
| 26-08-2019 16:57
Mais qui a intérêt a nuire au bon déroulement de ces élections ?
La réponse a cette question, expliquera tout le reste.

A lire aussi

Attayar soutien Kaïs Saïed pour la magistrature suprême.

18/09/2019 12:19
2

certains candidats à l’investiture suprême se sont

18/09/2019 11:38
8

Cette présidentielle 2019 a montré au grand jour les grosses différences entre le réel et le

18/09/2019 11:26
0

Farouk Bouasker revient sur la question du financement des campagnes électorales des candidats à la

18/09/2019 10:48
2

Newsletter