alexametrics
Dernières news

Le conseil de Hatem Ben Salem à Mohamed Hamdi

Temps de lecture : 1 min
Le conseil de Hatem Ben Salem à Mohamed Hamdi
 
Le ministre de l’Education sortant, Hatem Ben Salem a adressé un message, lundi 24 février 2020, au nouveau ministre désigné, Mohamed Hamdi, lui souhaitant du succès dans sa mission qui « ne sera pas de tout repos ». 
 
Hatem Ben Salem a indiqué que Mohamed Hamdi est une vieille connaissance : « J’ai beaucoup de respect pour M. Hamdi. On s’est connu lorsque j’étais ministre sous Ben Ali et lui syndicaliste. Je vais l’aider par tous les moyens possibles ».
 
Le ministre sortant a par ailleurs tenu à prodiguer un conseil à son successeur en ces termes: « N’ayez pas de préjugés. Il faut se donner du temps avant d’évaluer les gens qui vous entourent. Il y a des compétences au sein du département. Il faut savoir être le chef d’orchestre ». 
 
D’un autre côté, Hatem Ben Salem a révélé qu’un poste important à l’international lui a été proposé, mais qu’il a refusé. « Je ne quitterai jamais la Tunisie quelles que soient les offres. Toutefois, j’éprouve une grande déception envers la classe politique actuelle. Il y a de grandes lacunes dans la formation politique. C’est pour cette raison que j’envisage, avec d’autres compétences tunisiennes, de former la future génération à la chose politique dans ce qu’elle a de plus noble ».
 
 
I.L



Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (12)

Commenter

EL OUAFI
| 25-02-2020 07:25
Bonjour Monsieur B xxxx pour me contacter : le Google taper mon Non et prénom.
'? bientôt et bonne journée. (Manai)

observator
| 25-02-2020 02:26
Je suis très touché mon ami.
Bonne nuit.

EL OUAFI
| 24-02-2020 23:53
L'INCONNU =gafouri comme moi même génération même école,demi siècle à Lyon même enseignants (oubliés : Sakka,Baklouti, Directeur Mr Bonnet) que sais-je ? Je contacterai B N pour vous communiquer mon adresse email. Bonne nuit. (Manai)

L'INCONNU
| 24-02-2020 21:38
Bonsoir si El ouafi,
Bonsoir si Manai
Si je comprends bien nous sommes tous les deux de la même génération.
Vous étiez à l'école Hedi Chaker en face de la gendarmerie, à côté de l'église !?
Vous habitiez Houmt Twensa, el mellaha ou houmet essika !?
Moi, j'ai eu comme prof.,si Besbes, J.J.Guillamot, ...sans oublier si Aich, Si Slimen,,, et le meilleur de tous monsieur Sébastien, le tunisien inconditionnel de tous ces français.
Moi, aussi j'ai vécu le régionalisme. Et l'un de ses supports le plus insupportable etait évidemment le collectivisme sans oublier la marginalisation par le savoir,...
Et par la force des choses, je me suis révolté et j'ai fini par choisir entre creuver en prison ou l'exil.
J'ai choisi la deuxième voie et depuis un demi-siecle siècle je vis chez tata el akri.
Si aujourd'hui, notre pays est en rade, en faillite c'est tout bêtement le sous-produit d'un Bourguibisme aveugle et aveuglé qui nous a certes libéré d'un colonialisme exogène mais hélas il nous a imposé un autre endogène.
Et cela personne ne peut le nier.
On peut ne pas être d'accord mais dans le respect de l'autre parceque pour certains il est impossible de cicatriser un plaie qui sègne toujours.
Certes, les temps ont changé mais le problème c'est que le pays ne cesse d'avancer à reculons et que le peuple dans sa majorité n'a pas su encore saisir cette chance historique pour rendre notre Tunisie un pays prospère et développé.
Bref, c'est déjà beaucoup pour ce soir et je te souhaite de beaux rêves (!!!) et demain fera un autre jour.
Bonne nuit ya gaafouri.
De la part de Bxxxxx (Paris)

EL OUAFI
| 24-02-2020 19:34
Re bonjour oui vous l'êtes mon ami j'ai du respect envers vous, je m'appelle Manai et je suis natif de Gaafour, le Kef c'est la ville où j'ai passé mon certificat d'étude les années 60 (inoubliable)
Voilà vous connaissez à peu près tout !
Je suis de la diaspora et je vis toujours en France.
Vous avez soulevé des belles phrases chocs, notre pays a beaucoup souffert du régionalisme,et nos compatriotes ne sont pas à la hauteur, cette étique ce pays ce nationalisme cet amour pour la mère patrie.
Cher ami notre pays est devant un croisé de chemins et nos responsables politiques ne se sont pas défaits du fardeau des anciens régimes, trop de clientélisme trop de copinage, trop de malversation partout presque généralisé, de telle façon qu'on ne sait plus où mettre la tête.,du chacun pour soi, comme me disait un Ami du pays tellement que notre société est minée de toutes parts, à quel secteur peux-tu te consacrer ?
C'est trop immense comme chantiers, nos politiques sont trop assoiffés du pouvoir leur tremplin pour l'ascension aux classes aisées "par tout les moyens "
Le Bajbouj a fait des siennes cherchant gloire et histoire (sachant que sa famille n'est nullement dans le besoin, il nous a même essayé de nous refiler son ignare de rejeton ".
L'UGTT= '?tat dans l'?tat ,ce mécanisme hérité son existence est nécessaire à condition qu'il reste apolitique, ils ne se soumettront jamais, sauf militairement et là je n'en serai jamais d'accord !
La chamaille d'Ennahdah et n'oublions pas les autres ne sont pas meilleures !
Les ministres sont à la physionomie des citoyens tous n'ont aucun état d'âme moi le premier mes proches et après le déluge !
Ce syndicat des fonctionnaires de l'éducation nationale à ASSAINIR le plus urgent possible car les premières victimes sont les démunis ces cours particuliers qui saignent les parents pauvres et c'est pour cela que vous voyer sous vos yeux un spectacle de désolation de tristesse, ces adolescents dés'?uvrés s'adonner aux pires des catastrophes qu'ils peuvent rencontrer dans leurs vies.
Interrompre une scolarité est un suicide un jeune mort-né, nos enseignants sont-ils conscients de ce que engendre ces cours particuliers, que cette classe démunis qui en subit les conséquences, les riches ils en ont les moyens, moralité les riches demeurèrent riches et les pauvres demeureront éternellement pauvres les conséquences de cette injustice sociale, cette injustice ce boulet que ces damnés de la terre traiteront encore et encore par cette bêtise humaine cet égoïsme cette vanité destructrice et l'aveuglement d'un concentré d'êtres humains démunis de la morale la responsabilité et même de la Dignité.
Cher ami jai été long indulgence et excuses,c'est avec honneur et plaisir que je m'adresse à vous,vos propos m ' honorent,un langage apaisé. En vous la pondération et une morale pieuse.
Mes respects et Cordialement cher ami (Manai )

BORHAN
| 24-02-2020 18:46
Mettre un syndicaliste comme ministre de l'éducation nationale c'est comme mettre le feu dans la bergerie.
Peut-être qu'on cherche à se débarrasser d'un encombrant syndicaliste.
Je rappelle juste que toute tentative de toucher à ce sacro-saint a fini par faire tomber des têtes et ce dans le monde entier.
A mon avis, la participation de l'UGTT au gouvernement est une décision suicidaire, une déclaration de guerre qui va créer le chaos au
sein d'une organisation qui a dévié de son rôle social en se frottant à la politique politicienne.
C'est la fin d'un syndicalisme qui n'a plus de prolétariat à " défendre ",...c'est l'acheminement logique après la faillite de la gauche qui n'a plus d'idéologie à vendre.

observator
| 24-02-2020 16:06
Bonjour cher ami,
Nos divergences de vue sont nécessaires pour avancer surtout quand il y a la bonne foi qui l'anime. Ce qui est notre cas.
Pour revenir à Mr Ben Salem, quand on n a pas les moyens de sa sa politique on ne prend pas la responsabilité d'accepter d'être ministre de l'éducation pour faire perdre à nis enfants encore 5 ans.
Ce ministre n a jamais esquissé le moindre programme de réformes. A part quelques escarmouches avec ce syndicat du blocage, il n a jamais osé....
Donc en définitive, il était plus préoccupé par garder la chaise que de prendre le taureau par les cornes
Cher ami j habite la région du kef et je ne peux te décrire les ravages de cette école de la médiocrité et de la corruption que subissent nos enfants.
L anaphanitisme et l illettrisme bat son plein ici comme d ailleurs presque partout.
Des milliers de jeunes errent dans des gourbis appelés cafés sans le moindre espoir.
C'est une catastrophe.
Et quel gâchis pour le pays de voir toute cette jeunesse perdue.
L autre fois, Ce ministre se targuait d'avoir été premier de sa classe comme si c'était une fin en soi et que cela justifiait sa nomination comme ministre sans obligation de résultat.
Cher ami tu as vécu en Europe comme moi, et tu sais que quand tu te présente pour un poste de travail le recruteur jette un oeil sur ton cv et tes diplômes et ta formation mais en définitive et avant tout il te demande si tu es capable de répondre aux objectifs du poste proposé. C'est cela qu il regarde avant tout. Tes diplômes viennent après.
Qu est ce que tu sais faire en tant ministre de l'éducation pour recoller notre école a celle des pays qui avancent. ?
Ici dans l'école de la dictature, c'est du verlan, ce qui prime avant tout c'est le piston et la ma7soubia pour occuper surtout les postes à grandes responsabilités. Une fois votre mission terminée, on ne vous demande jamais de rendre compte de de ce que vous a fait . Aucune obligation de résultat.
C'edt une règle.
Le gouvernement Chahed va finir sa mission bientôt mais aucun compte ne sera demandé à ses ministres.
Et la réaction de Mr Ben Salem le confirme.
Sans parler de son bilan ( parce su il sait qu il en a pas) il prodigue ses conseils à son successeur.
Son successeur n a pas non plus aucune idée de ce qu il va faire. Je ne l ai jamais entendu parler de l'ecole et de sa réforme. Il le reconnait lui-même implicitement.
Le plus grave c'est que son parti Attayar est "copain" avec l'UGTT.
Or nous savons que l'UGTT a été et est un obstacle majeure à toute réforme réelle et bénéfique de l'ecole pour nos enfants

Ce syndicat, dans certains de ses membres ont cumulés beaucoup de privilèges indus et par sa proximité avec le système corrompu, est devenu un handicap majeur à toute réforme réelle et profonde nécessaire pour redresser le pays.
Notre seule issue est la prise de conscience collective des tunisiens qu il est urgent de réformer notre ecole pour sauver l'avenir de nos enfants.
Que dans le cadre légal, les tunisiens demandent massivement au gouvernement d'agir pour sauver l'éducation.
Là on pourra aisément neutraliser l UGTT et tous ces lobbies qui en profitent de la déliquescence de ce qui en reste de ce système éducatif
C'est une question de survie pour le pays.
L'UGTT peut faire le cocorico devant les partis politiques.
Mais elle ne pourra rien devant la volonté populaire .
Après il faut un comité de volontaires compétents pour mettre en place une vraie réforme de l'école.
Elle sera douloureuse pour les profiteurs mais bénéfique pour l ensemble des enfants des tunisiens et pour le pays.
Bonne fin de journée.

Nahah
| 24-02-2020 15:08
Les photos choisies montrent que Mohamed elhamdi est en quête de quelque chose et ben Salem est là indifférent c'est à dire le choix des photos est au détriment du nouveau ministre et au profit de l'ancien

EL OUAFI
| 24-02-2020 14:54
Bonjour l'ami : je suis de votre camps, mais il y a des fois nos avis divergent on ne raisonne pas pareil , certes la pensée unique n'est plus d'actualité,quand vous interroger Mr le ministre sur son bilan et ses objectifs et surtout a t'il atteint ses objectifs !
Vous devriez: vous poser les questions y avait-il pas des empêchements s'il n'a pas été efficace et les raisons ?
Aviez-vous oublié Mr yakoubi et ses grèves à répétitions ces blocages.
Aviez-vous oublié cette prise en otage des parents d'élèves avec ces cours particuliers ,une vraie Arnaque, du Vole caractérisé ce système instauré pour extorquer de l'argent aux plus démunis.
Ne blâmez pas les compétences, au contraire adressez-vous aux fauteurs de troubles.
Mr ben Salem aime son pays, même si le passé était entaché. (Manai)

bloimm
| 24-02-2020 14:10
El hamdi, Abou, Farghou, sont tous des politiciens Charismatique style Obama, Poutine, ...

A lire aussi

Le ministère des Affaires sociales annonce une dérogation spéciale aux agents chargés des salaires

03/04/2020 10:51
0

bdelkarim Harouni est revenu sur son appréciation de l’interview du chef du gouvernement ainsi que

03/04/2020 10:25
0

Il appelle certains départements ayant des revenus à reprendre leurs activités

03/04/2020 10:06
1

nous avons consulté les pages Facebook de ces cinq entrepreneurs

03/04/2020 09:18
4