alexametrics
lundi 27 juin 2022
Heure de Tunis : 21:27
Dernières news
Lassâad Yaâcoubi s’attaque au ministère de l’Education et au comité scientifique de lutte contre le Coronavirus
12/01/2022 | 09:06
2 min
Lassâad Yaâcoubi s’attaque au ministère de l’Education et au comité scientifique de lutte contre le Coronavirus

Le secrétaire général de la Fédération générale de l'enseignement secondaire, Lassâad Yaâcoubi, a fortement critiqué, mercredi 12 janvier 2022, les recommandations du comité scientifique de lutte contre le Coronavirus, lequel a proposé le maintien des cours en dépit de la recrudescence des cas Covid-19 dans le milieu scolaire.

Intervenant sur les ondes de la Radio nationale, il s’est, également, attaqué au ministère de l’Education notant que celui-ci n’a pas communiqué les propositions de la Fédération pour endiguer la propagation du Coronavirus.

Selon Lassâad Yaâcoubi, la Fédération n’a jamais suggéré la suspension des cours expliquant qu’elle a recommandé plutôt de rééchelonner les vacances scolaires à la lumière de la hausse des contaminations parmi les élèves et le corps enseignant.

Le comité scientifique a, rappelons-le, recommandé le maintien des cours et l’intensification de la vaccination des enfants de 5 ans et plus. Près 60% des enfants âgés de 15 ans et plus ont, notons-le, été vaccinés.

Il a, par ailleurs, appelé à accélérer la vaccination auprès du corps enseignant soulignant que 13.000 enseignants n’ont pas encore achevé leur schéma vaccinal.

Revenant sur la vaccination des enseignants, Lassâad Yaâcoubi a rappelé que la Fédération avait appelé ses adhérents à se faire vacciner indiquant que cela ne devrait pas être utilisé comme prétexte contre le corps enseignant.

Assurant, dans ce même contexte, que le protocole sanitaire est impossible à appliquer dans le milieu scolaire, il a tiré à boulets rouges sur le ministère de l’Education et le comité scientifique.

Il a affirmé que personne n’avait pris en considération les particularités de l’environnement scolaire notant que le ministère n’a pas fourni de produits d’hygiène et de protection, en particulier pour les élèves et familles démunis, ni du personnel pour contrôler le respect du protocole, alors que le taux de propagation du virus, dans les établissements éducatifs, est à 25%.

Lassâad Yaâcoubi a précisé que la Fédération ne prendrait guère la responsabilité de suspendre les cours avant d'ajouter qu’elle se contenterait de faire pression et de sensibiliser sur l’évolution de la situation au sein des établissements scolaires.

N.J.

 

12/01/2022 | 09:06
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Soussi
Yacoubi
a posté le 12-01-2022 à 15:53
Ya Yacoubi
13000 enseignants non vaccines
Normal
Si vous voulez la place de votre chef Taboubi allez lui demander c est plus simple que d enmerder tout le pays
De toute facon vous etes rentre dans l histoire comme destructeur de
l education comme beni hilel et beni said ce qu ils ont fait de la Tunisie
Alex
Fa Niente
a posté le 12-01-2022 à 09:54
le roi du "far niente". Le destructeur par excellence de l'école publique qui agonise à cause de lui et de ses semblables. Honte à ces fainéants qui ne ratent aucune occasion pour arrêter le travail et demander plus d'argent.
jilani
Et les cours particuliers, on les laisse faire !!!
a posté le 12-01-2022 à 09:46
La seule solution du syndicat est de suspendre les cours, au lieu de pousser ces 13000 enseignants de se faire vacciner malgré les priorités qui leur étaient affectées. Ce type ne parle jamais d'éthique du métier et des cours particuliers que les enseignants poursuivent à faire dans leur maison ignorant toutes les restrictions sanitaires. Ces cours crèvent le budget des ménages de la classe moyenne et sont la cause essentielle de la diminution de leur pourvoir d'achat (300 à 400 dinars /mois pour chaque enfant). N'en parlons pas des classes pauvres qui n'ont pas les moyens de payer ces cours et qui voient la chance de réussir de leurs enfants s'affaiblir. Un problème national qui pousse les jeunes familles à émigrer vers les pays offrant un système d'éducation honnête et respectant l'éthique du métier. Ni le gouvernement, ni ces syndicalistes pourris ne veulent s'attaquer à ce problème. Les tunisiens n'ont plus confiance à ce système éducatif qui prend en otage leurs enfants et n'assure aucune qualité du travail des enseignants primaires secondaires et même universitaires.
Lol
A juger
a posté le 12-01-2022 à 09:30
Toutes les raisons sont bonnes pour glander hein?
Ce Mr est la première cause de l'augmentation de la criminalité et de l'analphabétisme.
Avec le recul, l'histoire retiendra le rôle catastrophique des syndicats dans les années noires passées et futures. L'impact irréparable de ce crime contre l'enfance sera ressenti pendant des décennies.
Sniper
traitre
a posté le 12-01-2022 à 09:27
Ce traitre est le destructeur de l'enseignement public , sa place est derière les barreaux .
Agatacriztiz
La meilleure
a posté le 12-01-2022 à 09:24
Il veut faire grève contre un virus ?