alexametrics
dimanche 20 juin 2021
Heure de Tunis : 08:33
Dernières news
La diaspora a transféré vers la Tunisie 2,1 milliards de dollars en 2020
18/05/2021 | 12:07
3 min
La diaspora a transféré vers la Tunisie 2,1 milliards de dollars en 2020

Les Tunisiens résidents à l’étranger ont fait des transferts de l’ordre de 2,1 milliards de dollars en 2020 en hausse de 2,5% par rapport à un an auparavant. C’est qu’a indiqué la dernière édition de la note d’information N°34 de la Banque mondiale sur les migrations et le développement.

 

Les transferts de la diaspora tunisienne sont les sixièmes, en termes de volume, au niveau africain. Ils sont devancés par ceux de l’Egypte 29,6 milliards de dollars, ceux du Maroc 7,4 milliards de dollars, ceux du Liban 6,2 milliards de dollars, ceux de la Jordanie 3,9 milliards de dollars et ceux de la Palestine (Cisjordanie et Gaza) 2,7 milliards de dollars.

 

 

« Les transferts d’argent vers le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord ont augmenté de 2,3% en 2020, à environ 56 milliards de dollars — une évolution à imputer essentiellement à la solidité des transferts vers l’Égypte et le Maroc : ils ont grimpé de 11% dans le cas de l’Egypte, pour atteindre un niveau record de pratiquement 30 milliards de dollars, et de 6,5% pour le Maroc. La Tunisie a également bénéficié de cette tendance, avec une progression de 2,5%. Des pays comme Djibouti, le Liban, l’Irak et la Jordanie ont connu une dynamique inverse, avec un repli supérieur à 10% en 2020 », lit-on dans un communiqué de la Banque mondiale.

 

Ainsi et malgré la pandémie du Covid-19, les transferts d'argent des migrants sont restés solides en 2020, avec un fléchissement plus faible qu’anticipé, a expliqué ce même document, les envois de fonds officiellement enregistrés vers les pays à revenu faible et intermédiaire ont atteint 540 milliards de dollars en 2020, soit à peine 1,6% de moins qu’en 2019, quand ils étaient ressortis à 548 milliards de dollars.

Et d’ajouter : « Ce repli est moins net que lors de la crise financière de 2009, où la baisse des remises migratoires avait atteint 4,8%. Par ailleurs, le fléchissement est nettement moins brutal que pour les investissements directs étrangers (IDE) vers les pays à revenu faible et intermédiaire qui, compte non tenu de la Chine, ont chuté de plus de 30% en 2020. Par conséquent, les remises migratoires vers ces pays ont dépassé l'année dernière le total des flux d’IDE (259 milliards de dollars) et d’aide publique au développement (179 milliards).

Cette constance des envois de fonds des migrants peut en grande partie s’expliquer par les mesures de soutien budgétaire dans les pays d’accueil, qui ont contribué à une conjoncture économique plus favorable qu’attendu, la généralisation des transactions par voie numérique plutôt qu’en liquide et le recours accru aux canaux formels, ainsi que par les fluctuations cycliques des prix du pétrole et des taux de change. Le volume réel des transferts, formels et informels, est probablement supérieur aux données officielles, même si l’impact de la pandémie du Covid-19 sur les flux informels est difficile à apprécier ».

 

En ce qui concerne 2021, la Banque mondiale s’attend à ce que « les remises migratoires vers la région progressent de 2,6 %, à la faveur d’une reprise modeste dans la zone euro et sur fond de ralentissement des envois en provenance des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) », en spécifiant : « Coûts des transferts : le tarif moyen pour l’envoi de 200 dollars vers la région a légèrement baissé au quatrième trimestre de 2020, à 6,6%. Les écarts d’un couloir à l’autre sont très importants : le coût des transferts depuis des pays de l’OCDE à revenu élevé vers le Liban reste très important, le plus souvent supérieur à 10%. A l’inverse, il peut s’établir autour de 3% pour les envois depuis les pays du CCG vers l’Egypte selon les couloirs ».

 

I.N

18/05/2021 | 12:07
3 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
EL OUAFI
Ce n'est pas négligeable !
a posté le 18-05-2021 à 18:33
Oui le transfert des devises vers le pays est presque un devoir, oui il le faut, car nous sommes nous les Tunisiens de l'étranger, des soldats de l'ombre, nous '?uvrons pour le soutien de l'économie du pays ,toutes ces villas construites, dans le pays , les aviez-vous vu pendant les mois juin à octobre, faire tourner l'économie, de la main-d'?uvre, des maçons, partout.
Qu'il le sachent, nos concitoyens, nous ne sommes pas des ingrats, qu'ils ne nous regardent pas de travers ! (Manai)
Citoyen_H
SURTOUT, N'OUBLIEZ PAS DE LES INSULTER ET DE
a posté le 18-05-2021 à 17:35
les accuser de tous les maux du monde.
Sans l'apport des devises injectées dans le circuit économique par nos chers et valeureux TRE, le chlékistan aurait été en cessation de paiement depuis belle lurette.
Que Dieu les bénisse !!!



Jupiter
@idiots
a posté le 18-05-2021 à 16:25
Les transferts des immigrés et plus importants que le tourisme en tunisie en '?gypte au maroc partout presque je pense qu'un ministère des tunisiens a l'étranger et une nécessité absolue et plus importante qu'un ministère du tourisme
Mastouri
Rectif
a posté le 18-05-2021 à 15:34
2.1 milliards, êtes-vous sûrs ? 2.1 millions me semble plus proche de la réalité !
TABARKA
L INQUIETUDE ET LE DOUTE S INSTALLENT DANS LES ESPRITS POUR DES VACANCES AILLEURS
a posté le 18-05-2021 à 15:17
La Tunisie a, comme tous les pays du monde développés ou en voie de développement, besoin de devises. L'effort financier de la diaspora Tunisienne n'est, hélas, pas investi en bon Eetion . Faute d'une mauvaise gestion Ces devises considérables n'ont jamais donner ni espoir ni perspective pour l'avenir, le pays est toujours englué dans ses incertitudes et ses difficultés économiques et sociales. Le citoyen regagnant sa patrie pour x raison est constamment considéré comme la vache nourricière aucune structure d'accueil et d'encouragement n'existe dans le pays, BOURGUIBA et même BEN ALI avaient eux plus de considération envers la diaspora que Rchid Ghannouchi et les siens. Une bonne partie de cette communauté ne saurait tolérer longtemps telle attitude.
Mike Kim
Merci
a posté le 18-05-2021 à 12:50
En France, la population active parmi les TREs, issue (pour la majorité) d'une immigration économique, est telle que :
'?' 9 % sont cadres ou équivalent : ingénieurs, médecins, grand commerçants'?'
'?' 19 % ont des emplois intermédiaires : Infirmières, techniciens, enseignants'?'
'?' Les autres ont des emplois subalternes et/ou précaires : vigiles, caissières, chômage, délinquance'?'
Donc, un grand Merci à nos TREs, pour leur soutien à l'économie, pour les efforts qu'ils font à leurs proches en Tunisie, afin d'améliorer leur quotidien difficile.
bbaya
Libain un pays africain!
a posté le 18-05-2021 à 12:18
hh l'auteur doit retourner à l'école!
Liban, Palestine et Jordanie ont changé de continent!