alexametrics
vendredi 07 octobre 2022
Heure de Tunis : 04:12
Dernières news
La commission de Venise a tenu un échange de vues avec Sadok Belaïd à la demande des autorités tunisiennes
30/05/2022 | 23:28
2 min
La commission de Venise a tenu un échange de vues avec Sadok Belaïd à la demande des autorités tunisiennes

 

La commission de Venise indique que le Service européen pour l’action extérieure (SEAE), par l’intermédiaire de la Délégation de l’Union Européenne en Tunisie, a demandé son avis urgent sur le référendum et les élections annoncées par le président de la République, le 27 avril 2022.

 

La commission précise, dans l'introduction de l’avis urgent sur le cadre constitutionnel et législatif, qu’en raison des contraintes temporelles, il n'a pas été possible de se rendre à Tunis. Les 10, 11 et 12 mai 2022, les rapporteurs et Mme Simona Granata-Menghini, directrice, secrétaire de la commission de Venise, ont tenu des réunions en ligne avec l’ancien président de l’Isie, des représentants des partis et alliances politiques Afek Tounes, Front de salut national, Courant Démocrate, Ennahdha et Mouvance pour la démocratie, un député indépendant, des représentants de la communauté juridique, notamment Mohamed Salah Ben Aissa, ancien doyen de la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis, ancien ministre de la justice, Professeur émérite en droit public et Amin Mahfoudh, Professeur en droit public, et des représentants de la société civile tunisienne.

 

Elle ajoute que le projet d’avis urgent a été transmis pour commentaires au ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger de la Tunisie le 19 mai 2022, conformément au protocole sur la préparation des avis urgents de la Commission de Venise.

 

Les autorités tunisiennes ont été invitées à présenter leurs observations sur le projet d’avis avant le 23 mai 2022. A la demande des autorités tunisiennes, le 23 mai 2022, les rapporteurs et Mme Granata-Menghini ont tenu un échange de vues en ligne avec  Sadok Belaïd, président coordinateur de l’« Instance nationale consultative pour la nouvelle République », établie par décret-loi n° 2022-30 du 19 mai 2022.

Le 21 mai, les autorités tunisiennes ont demandé un délai jusqu’au 24 mai à midi pour la présentation de leurs observations, puis un nouveau délai jusqu’au 24 mai au soir, puis au 26 mai 2022. Ces délais leur ont été accordés. Le Ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger a transmis ses observations le 26 mai 2022.

 

S.H

30/05/2022 | 23:28
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Amoroso
Commission de Venise
a posté le 01-06-2022 à 08:46
https://www.venice.coe.int/webforms/events/

No compulsory comment
Jilani
Et alors ?
a posté le 31-05-2022 à 12:54
Cette commission de Venise n'a pas à s'inquiéter dans les affaires du pays. Les tunisiens veulent se débarrasser de ces instances créées après 2011 et tous ces islamistes et opportunistes qui ont ruiné le pays et qui se font valoir par soi-disant un démocratie de façade. Arrêtez vos conneries, ne faites pas comme en irak, Syrie et Libye ...
cavalero
est ce que nous sommes encore sous protectorat ?
a posté le 31-05-2022 à 12:10
c'est qui cette commission de Venise ? qui veut imposer son avis sur les affaires intérieures du pays
OK
Que c'est triste Venise au temps de La commission de Venise
a posté le 31-05-2022 à 11:21
Que c'est triste Venise quand La commission de Venise n'aime plus la démocratie républicaine laïque en Tunisie et préfère l'islam politique des islamistes freres musulmans d'Ennahdha avec son appareil secret, sa police secrète et son réseau d'espionnage...
Mansour Lahyani
Réponse à OK, pas ok du tout !
a posté le à 12:19
Ho ho ho !! Arrêtez, vous allez me tuer avec vos conneries ! La démocratie républicaine laïque - de la part de ce Saied, qui est engoncé jusqu'au cou dans l'islam et l'islamisme - et préfère les frères musulmans !!!! Ca suffit, je n'en peux plus, c'est trop drôle ! Mais je ne peux pas vous garantir beaucoup de succès, si vous décidez d'écrire des scénarios...
riri
Mérechal Sissi nous voila
a posté le 31-05-2022 à 11:10
On a un président dont le modèle est le dictateur général maréchal Sissi qui a affamé son peuple et remplis les prisons avec son peuple.

Maintenant il insulte nos partenaires, li insulte les tunisiens.. Il nous humilie 10000 fois plus quz Marzouki !! il a réussi ça !! Tartour à coté de Saed c'est Emmanuel Kant!
Jilani
Sissi à affamé son peuple !!!
a posté le à 12:57
Et les islamistes ont fait quoi alors ? Ils leur ont donné argent et nourriture !!!
Mansour Lahyani
Réponse à riri
a posté le à 12:20
Bravo, riri, bravo !!
Mansour Lahyani
Il reste une très faible probabilité pour nous dédouaner
a posté le 31-05-2022 à 10:36
Peut-être le Doyen des doyens a-t-il oublié d'informer le petit assistant promu aux étoiles qu'il avait sollicité l'avis de cette nouvelle "Commission" ? Je pose cette probabilité par simple acquit de conscience: je ne crois pas un instant que M. Sadok Belaïd ait pu oublier de mettre son commettant au parfum...
C'était ma tentative désespérée d'éviter d'accabler celui qui s'est couvert de honte, et qui nous a tous mis dans une position insoutenable aux yeux du monde - le monde civilisé, naturellement !!
Mansour Lahyani
Ca va, compris... La honte nous ensevelit !
a posté le 31-05-2022 à 10:25
Il me semblait bien que la "Commission de Venise" n'avait pas vraiment pour vocation de s'immiscer dans les affaires "intérieures" des nations : pour l'entendre, il faut toujours solliciter son opinion... Et c'est ce que cet excellent article de S. H. vient confirmer !! Comme disait ma grand-mère, oueni ikhalli rouhou celui qui ment effrontément Et lorsqu'il s'agit d'un "chef" d'Etat, quelle mesure pourra sauvegarder l'honneur de cet Etat et de ses malheureux citoyens !! Pourrons-nous un jour sortir la tête de dessous cette honte qui nous ensevelit !