alexametrics
jeudi 19 mai 2022
Heure de Tunis : 06:02
Dernières news
La Chambre des sociétés de commerce international rejette l’article 52 de la Loi de finances
27/01/2022 | 12:21
1 min
La Chambre des sociétés de commerce international rejette l’article 52 de la Loi de finances

 

La Chambre nationale syndicale des sociétés de commerce international relavant de l’Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (Utica) a réitéré son refus de l’article 52 du décret-loi portant sur la Loi de finances 2022 et se référant à la suppression du régime de la suspension de la taxe sur la valeur ajoutée pour les sociétés de commerce international et les entreprises de services exportatrices. Et de souligner la nécessité de réviser cet article de loi.

En effet, la chambre avait tenu, mercredi 26 janvier 2022 au siège de la centrale patronale, une assemblée générale extraordinaire, consacrée à discuter de ce sujet et où l’ensemble de l’assistance avait exprimé son refus du contenu de ce texte de loi.

 

Rappelons que fin décembre 2021, la chambre nationale syndicale des sociétés de commerce international avait considéré que cette mesure est une menace pour le secteur et pour le devenir de 1.000 entreprises, dont la majorité est créée par des jeunes promoteurs et réalisant 80% des exportations tunisiennes vers le marché subsaharien outre le fait qu’elles approvisionnent de nombreuses sociétés industrielles installées en Tunisie et totalement exportatrices.

Pour elle, cette mesure représente un réel danger pour leur pérennité et pour des milliers d'emplois directs et indirects outre les répercussions très négatives sur les exportations tunisiennes.

En outre, la Chambre avait soutenu l'impossibilité de mettre en œuvre cette mesure vu les capacités financières limitées, le manque de mécanismes de financement pour la plupart des entreprises actives dans le secteur, la conjoncture économique nationale et extérieure en raison des répercussions de la pandémie.

 

I.N

 

27/01/2022 | 12:21
1 min
Suivez-nous
Commentaires
adel
L'Etat est à court d'argent.
a posté le 27-01-2022 à 14:55
Alors que fait-il?
Il en emprunte par force des entreprises exportatrices avec l'intention de ne rien rendre.
Si typiquement filou et suicidaire.