alexametrics
dimanche 26 mai 2024
Heure de Tunis : 04:02
Dernières news
Kaïs Saïed réprimande les membres de la commission nationale de conciliation pénale
16/03/2023 | 21:01
3 min
Kaïs Saïed réprimande les membres de la commission nationale de conciliation pénale

  

« Nous sommes dans une course contre la montre pour restituer l’argent spolié du peuple », a déclaré Kaïs Saïed ce jeudi 16 mars 2023, lors d'un déplacement au siège de la commission nationale de conciliation pénale au ministère des Domaines de l’État, d'après une vidéo publiée par la page officielle de Carthage.

Le chef de l’État a sermonné les membres de la commission dénonçant le « laisser-aller » et le fait de « se cacher derrière les textes de loi ».


« J’avais proposé ce projet de loi le 20 mars 2012, lorsque je n’étais que simple citoyen, pour que les biens spoliés soient restitués au peuple tunisien. Le décret a été publié en novembre 2022. Alors que la commission a déjà commencé à travailler, rien n’a encore été fait.

L’argent est là, et il y a une disposition de la part de ceux qui ont spolié le peuple de recourir à la conciliation pénale. Vous avez toutes les preuves et les dossiers, à commencer par le rapport de 2012. Vous avez aussi le pôle financier. Tout est disponible. Je vois que rien n’a été accompli », a-t-il déploré ajoutant : « il faut deux mois pour créer un règlement intérieur, et depuis plus rien. Pendant ce temps là, l’argent du peuple attend d'être restitué intégralement ! Vous savez que les délais sont de six mois ».

 

« Les institutions n’ont été créées que pour accomplir leurs missions et les lois ne soient promulguées qu’afin de servir les buts pour lesquels elles ont été créées […] Ceci est inacceptable ! », a-t-il martelé évoquant de nouveau le montant de 13.500 milliards de biens spoliés. 

« Le peuple est affamé alors que nous passons deux mois à créer un règlement intérieur. Que chacun assume ses responsabilités ! Nous quémandons des prêts de l’étranger alors que l’argent est disponible en Tunisie », ajoute Kaïs Saïed.

« Cette conciliation servira les entreprises communautaires et les régions les plus pauvres de la Tunisie. Ce laisser-aller et cette manière de se cacher derrière les textes de loi est tout simplement inacceptable ! »

 

Malgré ce que dit le président de la Républiquela commission n’a toujours pas entamé ses travaux, d’après ce que nous dit un avocat qui a pris attache avec la commission pour déposer un dossier. En off, on lui a dit que le décret d’application n’a pas encore été publié dans le Jort. Plusieurs correspondances ont été envoyées à la présidence de la République, mais elles seraient restées sans réponse, d’après l’avocat interrogé par Business News.  

 

A la fin de cette réunion, la vidéo publiée par les services de communication de Carthage montre un Kaïs Saïed saluant les employées du ministère des Domaines de l'État qui lui ont exprimé leur soutien. On pouvait entendre notamment : « Nous sommes avec vous, monsieur le président » et « tous les Tunisiens sont avec vous ».


 

 R.B.H

16/03/2023 | 21:01
3 min
Suivez-nous
Commentaires
A4
Un seul remède: la dissolution ... comme d'habitude !!!
a posté le 17-03-2023 à 14:35
LE DISSOLVANT
Ecrit par A4 - Tunis, le 12 Mars 2023

Quand un décret fait taire les urnes
C'est que nous avons un mort-vivant
Qui vient de Mars ou de Saturne
Avec des tonneaux de dissolvants

Il dissout tout et rien ne l'arrête
Assemblées, parlements et mairies
Sont broyées, passées aux oubliettes
Pour faire le vide pour sa confrérie

Il dissout tout par vengeance et rage
Se prenant même pour un apôtre
Qui n'a que la haine pour seul message
Envers toi, vous et tous les autres

Il dissout tout encore et encore
Sans entreprendre, sans rien bâtir
Il est même raciste sur les bords
Nous couvrant de honte par ses dires

Il dissout tout par incompétence
Vous prenant tous en ligne de mire
Invente complots et manigances
Puis des histoires à debout dormir

Il dissout tout, sans savoir quoi faire
Aussi maladroit qu'un vieux croûton
Qui patauge avec sa bétaillère
Pleine à craquer de stupides moutons

Les moutons bêlent, demain c'est leur fête
Ils sont bien prêts pour le grand méchoui
Organisés en belles brochettes
Ils crieront en choeur oui, oui et OUI !!!
Agatacriztiz
Assez perdu de temps
a posté le 16-03-2023 à 23:35
C'est très simple, pas besoin de faire des "libérations sous cautions gratuites" et refoutre toutes crapules en taule pour le reste de leurs condamnations, avec un petit bonus pour avoir fait perdre du temps à la justice et suscité de faux expoirs.
Pour leur séjour à l'ombre, on pourrait par contre construire et gérer de nouveaux établissements pénitentiaires avec l'argent qu'ils ont spolié et non investi malgré leurs soi-disant promesses...
takilas
SITEP lâchée sans comandes
a posté le 16-03-2023 à 22:29
Des présomptions de corruption à la SITEP  ( gisement de pétrole d'El Borma-
( Société Italo-tunisienne d'exploitation des Pétroles).
Le chef de base du gisement se permet, étonnement, de s'inviter par lui-même à la télévision nationale (une) tunisienne lors du journal de vingt heures, ce chef de exige la fourniture de tenues de travail, et exige, sans raison, et de surcroît que ces tenues soient importées d'Europe (comme s'il n'y a pas d'ateliers de confection en Tunisie) et de qualité supérieure, puis remises plusieurs fois par an à tous les employés de cette société sans exception, dont plusieurs d'entre-eux, ont été recrutés, faut-il le préciser, sans formation, ni concours comme convenu auparavant par le règlement intérieur, mais par la compassion de quelques ex-députés de nahdha (surtout sudistes; comme s'il s'agit d'une société leur appartenant).
Il demande, en outre, que des collations de luxe soient fournies plusieurs fois par jour alors que d'ores et déjà tout est gratuit même les bières et le vin, sans compter d'autres priviléges dont le travail qui se limite dans cette base, éloignée des regards, qu'une dizaine de jour par mois....
Toutefois ces tenues de luxe habillent les frères et amis de ces recrutés, c'est des tenues remarquables, par ailleurs, dans les cafés des villes du gouvernorat de ladite base.
Tunisienne
Président aux abois
a posté le 16-03-2023 à 22:25
Il sait que le temps joue en sa défaveur et que tôt ou tard la réalité explose, il "reprimande" les membres de la commission exactement de la meme façon qu' il a réprimandé les juges pour faire d'eux des automates (les resistants il les a révoqués), le but? les pousser à enfreindre les lois, à ne pas respecter les procedures ou formalités, et à agir contre leurs âmes et consciences. Mais personne n'échappe au Juge Suprême, ni les petits membres de la commission, ni les juges qui tremblotent, ni la ministre de l'injustice, elle fait honte à la Tunisie et aux Tunisiennes
takilas
Des présomptions de corruption à la SITEP ( gisement de pétrole d'El Borma- ( Société Italo-tunisienne d'exploitation des Pétroles).
a posté le 16-03-2023 à 22:21
Des présomptions de corruption à la SITEP ( gisement de pétrole d'El Borma-
( Société Italo-tunisienne d'exploitation des Pétroles).
Le chef de base du gisement se permet, étonnement, de s'inviter par lui-même à la télévision nationale (une) lors du journal de vingt heures, ce chef de exige la fourniture de tenues de travail, et exige, sans raison, ce chef de base ?! (niveau de formation apparemment précaire )exige de surcroît que ces tenues soient importées d'Europe (comme s'il n'y a pas d'ateliers de confection en Tunisie) et de qualité supérieure, puis remises plusieurs fois par an à tous les employés de cette société sans exception, dont plusieurs d'entre-eux, ont été recrutés, faut-il le préciser, sans formation, ni concours comme convenu auparavant par le règlement intérieur, sauf que par la compassion de quelques ex-députés de nahdha (surtout sudistes; comme s'il s'agit d'une société leur appartenant).
Il demande, en outre, que des collations de luxe soient fournies plusieurs fois par jour alors que d'ores et déjà tout est gratuit même les bières et le vin, sans compter d'autres priviléges dont le travail qui se limite dans cette base, éloignée des regards, qu'une dizaine de jour par mois....
Toutefois ces tenues de luxe habillent les frères et amis de ces recrutés, c'est des tenues remarquables par ailleurs dans les cafés des villes proches de ladite base.
Yacine
Le cirque continue
a posté le 16-03-2023 à 22:02
Je pense qu'on doit s'attendre à des incarcérations abusives d'hommes d'affaires dans les jours qui viennent. Ce président est fou et va mettre tout le monde en prison non pas parce qu'il a des preuves sur leur culpabilité, mais parce qu'il pense qu'ils sont coupables.

Pauvre Tunisie.
Djodjo
Pfffffut, sa commission n'a rien récupéré parce qu'il n'y a rien à recuperer
a posté le 16-03-2023 à 21:28
Y'a que lui pour croire à toute ses fables, on est otage d'un type et de ses délires.

Quand ds quelque mois l'échec de cette démarche comme tout ses échecs, il mettra la faute sur quelqu'un d'autre. Voilà tout, il simplet a comprendre ce monsieur.