alexametrics
mercredi 21 février 2024
Heure de Tunis : 22:58
Dernières news
Kaïs Saïed : le système éducatif sera radicalement réformé et le blocage des notes ne peut plus durer !
03/03/2023 | 19:47
2 min
Kaïs Saïed : le système éducatif sera radicalement réformé et le blocage des notes ne peut plus durer !

 

Le président de la République, Kaïs Saïed, a reçu, ce vendredi 3 mars 2023, le ministre de l’Éducation, Mohamed Ali Boughdiri.

Le chef de l’État a affirmé, à cette occasion, que le système éducatif sera « radicalement réformé » dans tous les niveaux d’études avec une vision globale qui place le cadre enseignant au premier rang.

« Je préfère que les plus hauts salaires soient destinés aux enseignants qui fournissent un effort incommensurable (…) d’un autre côté, ce qui est inacceptable et ne doit pas se poursuivre est qui a duré plus qu’il ne faut durant dix ans est cette situation anormale des revendications qui sont adressées au ministère. Oui au dialogue, oui à des solutions consensuelles, oui pour redonner aux enseignants la valeur qui leur est due mais, il n’est pas question de prendre les élèves en otages, car ceci n’entre pas dans le cadre de la notion de grève mais relève du code du travail » a déclaré le chef de l’État.

 

Kaïs Saïed a estimé la rétention et le blocage des notes décidés par le syndicat est une manœuvre inacceptable. « Les élèves ne doivent pas être pris en otage, cette situation a assez duré et ne peut plus se poursuivre. Que chacun assume ses responsabilités car ces générations ne doivent pas devenir les victimes d’enjeux politiques, je le dis avec tout le respect que je dois aux enseignants (…) nous ne laisserons pas faire, car ceux qui prennent les élèves en otage veulent atteindre l’éducation publique et nous le permettrons pas  » a-t-il conclu.

 

 

L’instance administrative sectorielle de l’enseignement secondaire relevant de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT) a décidé, lors de sa réunion du jeudi 23 février 2023, de poursuivre la rétention et le blocage des notes pour les deux premiers trimestres 2022. Une décision qui intervient suite aux négociations avec le ministère de l’Éducation.

Le secrétaire général adjoint de la Fédération générale de l'enseignement de base, Taoufik Chebbi, a indiqué que la Fédération a également décidé de lever le boycott des examens du second trimestre.

Pour la Fédération générale de l’enseignement secondaire, « les négociations n’étaient pas au niveau espéré et ne répondaient pas aux revendications et aux demandes légitimes du secteur ». La fédération a réitéré les demandes du secteur notamment en ce qui concerne la retraite, les promotions, les affectations, les heures supplémentaires, les primes, … .

Elle a aussi appelé à la révision des décisions disciplinaires arbitraires et n’ayant pas respecté les procédures en vigueur. Elle réclame également la hausse du budget des établissements scolaires publics d’au moins 20%.

 

M.B.Z

 

 

03/03/2023 | 19:47
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Tunisino
Réformé par qui?
a posté le 04-03-2023 à 10:57
Le système éducatif sera réformé par qui? Par des littéraires et des illettrés qui sont incapables de se projeter dans le futur, dans le cadre d'une révolution culturelle et pour écrire l'histoire, ou par des ingénieurs et des gestionnaires de haute classe, dans le cadre d'une révolution technologique et pour mettre la Tunisie sur les rails du progrès durable? L'idéal est de revenir au système éducatif de Bourguiba, corriger ses failles, et l'adapter aux besoins actuels et futur de la Tunisie, en exploitant la crème de la crème des compétences tunisiennes, dans le cadre des activités de l'ITES (qui doit être nettoyé des bêtes et des imbéciles) et d'un projet national stratégique qui doit rendre la Tunisie un pays avancé dans quelques dizaines d'années. Les solutions sont connues pour rendre la Tunisie un pays développé sauf que les littéraires et les illettrés politisés sont des imbéciles, ils enfoncent le pays dans la misère au lieu de le sauver du sous-développement, car ils sont tout simplement incapables de se projeter dans le futur!
Dr Médevin.
Traduisez ces criminels devant le conseil de discipline !
a posté le 04-03-2023 à 09:39
L'administration peut très bien adresser, par écrit, une mise en demeure à chaque enseignant ayant retenu les notes des élèves et lui notifier un délai pour obtempérer. Passé ce délai, des poursuites disciplinaires seront engagées. Je conseille une mise à pied de quinze jours pour les non récidivistes et la révocation pour les récidivistes. Même, en recourant au tribunal administratif, ces enseignants seront déboutés car le manquement aux devoirs professionnels est un motif sérieux qui justifie les sanctions disciplinaires.
retraité
le ministère de l'éducation a plus grand budget ?
a posté le 04-03-2023 à 08:59
les enseignants du secondaire gagnent plus travaillent moins ils font des grèves récurrentes payés par l'?tat ( les contribuables ) ils prennent nos élèves des otages et terrorisent les parents ils donnent des cours privés aux prix d'or , il est urgent d'arrêter ce système pourri j'ai fait douze ans d'études primaires et secondaires dans les cinquante soixante avec succès grâce à Dieu mes maitres et mes professeurs qui n'ont jamais fait grèves et au contraire ils donnent des cours gratuitement à l'école et au lycée pour les élèves des classes terminales afin de terminer les programmes pour que les élèves passent leurs examens nationaux dans les bonnes conditions .il est temps que le gouvernement agit selon la loi : pas de paiement des jours de grève , pas des cours privés dispensés à prix d'or , pas de primes sans effort et sans résultat , pas de retraite complète pour des départs anticipées et pas des cours dans le privé sinon les enfants des riches sont plus avantagés que ceux de la classe populaire qui ne peut payer des cours privés à prix d'or les cours privés sont devenus un syndrome et une discrimination entre les enfants des riches et des pauvres .
Y'??en a marre !
Ces syndicats voyous au trou !
a posté le 04-03-2023 à 08:12
Il est temps avec leur chef boucher en tête de nettoyer ce syndicat véreux qui a profité pendant des années de cette merdocratie pour s'enrichir sur le dos du peuple en se mettant en grève juste pour garder leurs privilèges
nazou de la chameliere
Bon !!!
a posté le 03-03-2023 à 21:04
Svp ...changez lui les piles !!!il se répète !!!
Il dit n'importe quoi !!!
Il parle de dialogue si si !!!
Le dialogue est évidemment à sens unique !!!
C'est a dire ,y'a que lui qui parle !!!

Sa réforme est...que les assistants universitaires deviennent universitaires !!!
Et les universitaires, qui deviennent assistants !!!
Ghanou
Blablabla
a posté le à 23:45
C'est peut-être que vous ne comprenez pas le Français?!?!