alexametrics
dimanche 04 décembre 2022
Heure de Tunis : 10:37
Dernières news
Interview Ridha Lénine : Hamza Balloumi répond aux critiques
26/12/2021 | 19:46
2 min
Interview Ridha Lénine : Hamza Balloumi répond aux critiques

 

Le journaliste Hamza Balloumi a publié un statut, ce dimanche 26 décembre 2021, pour répondre à la vague de critiques ayant fusé sur la toile à la suite de son interview avec Ridha Lénine. 


J’ai vu les commentaires à propos de mon interview avec Ridha Chiheb Mekki et j’ai reçu beaucoup de questions. Pour les personnes intéressées, je veux dire qu’il n’est pas dans mes habitudes de demander à mes invités ce qu’ils ont mangé ou bu avant l’émission. Tant que l’invité respecte les auditeurs dans ses propos et répond aux questions, je termine l’interview avec lui jusqu’au bout, et c’est ce qui s’est passé. Par ailleurs, je peux comprendre que certaines personnes commentent uniquement les points qui les intéressent, même si je préfère qu’on discute les idées et les positions sans toucher aux personnes, mais aussi sans se moquer de leur façon de parler ou de leur maladie”, indique Hamza Balloumi.  





Plus tôt ce matin, l’intervention de Ridha Lénine sur les ondes de Mosaïque Fm a  suscité une vive polémique et soulevé plusieurs interrogations quant à la réalité de son état de santé. Durant deux heures, Chiheb Lénine a tenu un discours décousu et des idées confuses outre ses phrases incompréhensibles, contrairement à ses précédentes apparitions médiatiques où il était beaucoup plus solide et concentré sur les idées qu’il défend.


S.H




26/12/2021 | 19:46
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Abir
Qui est lui!?!
a posté le 27-12-2021 à 08:23
Malade ou ivre, c'est son problème, mais notre problème, qui est lui pour Changer ou conseiller qui que soit la politique et la vie de notre société politique de notre pays ! Les Tunisiens rêvent d'une politique et d'une société civile de trentième siècle et ce ne pas des années obscures ! Donc , pour ce type et ses semblables, ils ne nous intéressent pas .
Bbaya
Hh autrement dit hamza veut que qlqn malade met en place le programme de nos futurs générations!?
a posté le 26-12-2021 à 22:18
Hamza est très loin de convaincre!
Un mr si est malade comment il accepte l'interviewer Cela s'appelle de l'exploitation !
Puis un mr malade ami de long années de notre président et l'architecte de son programme cela pose des grandes question!

Je lui souhaite un prompt rétablissement loin de se moquer de personne ! Il fallait respecter ce mr au lieu de l'interviewer quand t'as remarqué que ce mr n'est pas dans son état normale !
BOUSS KHOUK
A LOTFI ABDELLI
a posté le 26-12-2021 à 22:17
Ce n'est pas le sujet mais je cherchai un endroit pour commenter sur l.abdelli ( suite sur ses déclarations sur Carthage + )) EFECTIVEMENT '?A SERAIT SYMPA DE TA PART DE QUITTER LE DOMAINE , tu deviens très très lourd , Fais autre chose c'est mieux , et c'est urgent on va tous finir d'éteindre nos postes TV ou RADIOS aussitôt q"on te voit , arrêtes toi là et c'est mieux par la grande porte !
BOUSS KHOUK
CERTAINS !
a posté le 26-12-2021 à 21:57
regretterons leurs jugements rapides . Certains médicaments font cet effet indésirable . Ia personne en question n'est en pas aussi con à se présenter sur un plateau TV ou emmission radio APR'?S EL GAZOUZ . surtout dans une émission à forte écoute et avec HAMZA !! CAR C'EST LA CATA !!!
Welles
Bravo Hamza
a posté le 26-12-2021 à 21:08
Je ne partage pas les idées de Lénine mais je l'ai trouvé assez clair et de la suite dans les idées.
Borhéne
Moi aussi
a posté le à 13:02
Bis
zozo Zohra
Le dernier baston des abrutis
a posté le 26-12-2021 à 20:21
"mais aussi sans se moquer de leur façon de parler ou de leur maladie'?'

Ca quand, on est bien éduqué.
Mais hélas en Tunisie l'éducation "allah ghaleb". On se moque des gens malades, des gens handicapés,...
On appelle un non voyant, un handicapé moteur par son handicap et non pas par son nom. Ils n'eduquent pas leurs enfants aux respects des malades ou des handicapés. Ils sont tellement cruels. Ils adorent se moquer des autres, d'un obèse, d'un handicapé, se moquer de leur façon de parler ou de leur maladie.

Malheureusement c'est la réalité amère de notre société. On est très loin du respect de l'humain.
Nizar
Et vous ...
a posté le à 22:48
Vous vous moquez de l'intelligence des gens.
De quelle maladie ou handicap parlez-vous ?
L'ivresse à midi n'est-ce pas ?
Vous êtes plus grave que les islamistes.
Un minimum de respect aux lecteurs.
Merci.
Bensa
Humain
a posté le à 22:33
Malheureusement, il faut qu'on apprenne à respecter l'autre en tant que humain
zozo Zohra
Benza
a posté le à 08:44
Bonjour,

Absolument, pour un enfant, ca laisse des séquelles à vie, on rajoute de la souffrance morale à la souffrance physique.

En Tunisie, on est très très loin des pays développés sur le respect de l'humain en tant que tel.

Belle journée à vous
Fares
Sauf que
a posté le à 22:03
Je ne pense pas que Lénine n'était malade aujourd'hui, il était visiblement ivre. Il avait du mal à se tenir droit pendant la première partie de l'interview et il avait quelques rictus. Il était mieux pendant la deuxième partie, plus vif. Je ne pense pas qu'il s'est rétabli entre temps. On a dû lui donner un café fort, aussi il est visiblement allé s'asperger le visage d'eau froide pendant la pause, vous remarquerez le bouton supérieur de sa chemise après la pause et le coller de son t-shirt. '?lémentaire mon cher Watson.
zozo Zohra
Fares
a posté le à 08:31
Bonjour Fares,

C'était l'occasion de parler d'une chose qui me tenait à c'?ur. J'avais vu des choses qui m'avaient fait beaucoup mal en Tunisie. Je parle en général.
En Tunisie certains sont moqueurs et cruels

Je ne connaît pas ce Monsieur Lenine, pour le juger.
Je n'ai même pas vu son interview.

Bonne journée

Bonne journée
Fares
@Zohra
a posté le à 13:39
Bonjour Zohra,

Merci pour votre réponse. Il y a du travail à faire en matière de civisme par la population. Nous sommes très loin des sociétés occidentales.

On se laisse des fois entraîner dans des campagnes de lynchage. Le lynchage est devenu notre sport national de la présidence jusqu'au citoyen ou la citoyenne moyenne.

Bon début de semaine.