alexametrics
mardi 28 juin 2022
Heure de Tunis : 18:44
A la Une
Neuf gouvernorats actuellement sans gouverneurs
25/11/2021 | 18:59
1 min
Neuf gouvernorats actuellement sans gouverneurs

 

Après s’être emparé de l’Exécutif, le président de la République, Kaïs Saïed, a opéré une série de limogeages dans le corps des gouverneurs, entre autres. Plusieurs n’ont toujours pas été remplacés depuis en dépit des tensions qui secouent certains gouvernorats, notamment Sfax, enseveli sous des tonnes de poubelles. 

Au total neuf gouvernorats se trouvent actuellement sans dirigeant local. Il s’agit de Ben Arous, Zaghouan, Monastir, Sfax, Sidi Bouzid, Kébili, Gabès, Gafsa et Médenine. 

Le gouverneur de Ben Arous, Ali Saïed, a été démis de ses fonctions le 20 août. Ceux de Zaghouan, Monastir et Médenine, respectivement Salah Mtiraoui, Akram Sebri et Habib Chaouat, ont été limogés le 5 août.

 

Plus tôt, le 3 août, le gouverneur de Sfax, Anis Oueslati, a été poussé à la porte. Le gouverneur de Gabès, Mongi Thameur, a été limogé le 8 octobre.

Par la suite, le gouverneur de Gafsa, Sami El Ghabi a été démis de ses fonctions à la date du 21 octobre 2021.

Ceux de Sidi Bouzid et de Kébili, Moncef Chelaghmia et Mohamed Sedki Bououn, ont, eux, été démis de leurs fonctions jeudi 25 novembre et placés en détention sur fond de suspicions de corruption. 

Seul Bizerte a pu bénéficier de la considération du président de la République. Après le limogeage de Mohamed Gouider en août, le chef de l’Etat a nommé à sa place l’un de ses soutiens, Samir Abdellaoui, sans expérience, aucune. Celui-ci avait participé à la campagne électorale qui a hissé Kaïs Saïed au sommet du pouvoir. 

 

N.J.

 

25/11/2021 | 18:59
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Mansour Lahyani
24 - 9... il en reste donc 15 !
a posté le 26-11-2021 à 16:04
Pourquoi s'en faire pour un quarteron de 9 gouverneurs passés à la trappe ?! D'abord, il en reste encore 15, soit beaucoup plus qu'il n'en faut pour une "bonne" gestion du pays : le Kayssar vient même de se défaire du ministère des affaires locales, dont les attributions ont été... attribuées au ministère favori de ce même Kayssar et qui est dirigé par le seul ministre qui ait eu le flair de "seconder" le futur kayssar dans son ascension vers le trône - ce dont "on" lui saura le plus grand gré ! Ensuite, le pays n'est pas laissé sans gestionnaire s : il est tout entier entre les mains très expertes du kayssar, qui ne sait pas vraiment où donner de la tête, mais qui y donne carrément !
Alors, elle n'est pas belle la vie dans ma Tunisie, jadis si belle ?!!
ourwa
Faut pas confondre " gouverneurs" et " maraudeurs"...
a posté le 26-11-2021 à 15:23
9 ( neuf) gouverneurs virés sur 24 que compte la Tunisie, soit seulement 37,5% ? C'est ridicule... K.S serait-il devenu indulgent, humaniste...au point de ne pas avoir décidé de virer tous les gouverneurs, soit 24 ? Soit et encore heureux qu'il n'a pas embastillé ces 9 gouverneurs virés !...
Et comme KS est un génie dans l'art d'informer les Tunisiens et de leur expliquer les tenants et les aboutissants de toutes ses décisions, avec clarté et franchise, il ne va pas tarder d'éclairer nos lanternes obscurcies en nous exposant les détails qui l'ont obligé à opérer cet admirable dégagement...
Mansour Lahyani
Sans blague! Mais qui vous prenez-vous, Ourwa ?
a posté le à 16:27
KS, vous expliquer les tenants et les aboutissants de toutes ses décisions ? Et avec clarté et franchise, encore !! Pourquoi ne pas le contraindre à ne pas tarder d'éclairer nos lanternes obscurcies, et même à vous exposant les détails qui l'ont obligé à opérer cet admirable dégagement, tant que vous y êtes ! Vous prenez-vous pour un authentique citoyen, des fois Vous seriez l'un de ces fessad qu'il s'évertue à clouer au pilori dans des termes hérités de l'illustre Zaqafouna, chaque soir dans les étranges lucarnes, que ça ne m'étonnerait pas plus que ça ! ...
Akrout
Informations
a posté le 26-11-2021 à 13:00
'?a veut dire qu ils ne servent à rien
Abidi
Servir
a posté le à 14:18
Effectivement ils ne servent absolument à rien
Rationnel
Revision de gouvernance
a posté le 26-11-2021 à 12:48
Est ce qu'on a vraiment besoins de gouverneurs ou de délégués.
Dans chaque ville ou village on a un délégué et un maire. La loi de gouvernance locale a étendu la gouvernance des municipalité aux villages limitrophes. La municipalité est chargée de la gouvernance locale donc a quoi sert le délégué? C'est une duplication, de fonctions, de risques de corruption, et de dépenses. On devrait songer a éliminer cette fonction. Si le poste de délégué est éliminé, le poste de gouverneur n'a plus de raison d'être puisque le gouverneur gère une équipe de délégués.
Dans le 21eme siècle on peut accomplir plusieurs taches a distance, donc on doit revoir si on a besoins de tant d'ambassadeurs, de délégués, de gouverneurs, d'agences Tunisair , de promotions de tourisme,... dans divers pays.
La Tunisie a plusieurs ambassades dans des pays on la présence des Tunisiens est minimes, on devrait fermer ces ambassades et louer les locaux et garder des ambassades et des consulats seulement ou il y une communauté tunisienne de plus de 10000 (ou un autre seuil). La location des locaux et la réduction des frais de gestion économisera une somme considérable qui aiderait a réduire les besoins d'emprunter en devises.
Warrior
système centralisé hérité de la colonisation
a posté le à 15:44
et que faire des ces nouveaux chomeurs ?
Warrior
QAYS .... dictateur tout en un ................................
a posté le 26-11-2021 à 12:20
QAYS est le gouverneur, le juge, l'ambassadeur, le consul, le ministre, le député ...
un dictateur tout en un !!
il a dépssé son prédécesseur le dictateur Alioglu.
quelle chance !!!
Abidi
Gouverneur
a posté le 26-11-2021 à 11:24
C'est mieux sans, qu'ont ils apporté ou ajouter et pour preuve que cela marche normalement depuis 2 mois sans ces gouverneurs
Houcine
Remarques.
a posté le 26-11-2021 à 05:45
On peut déplorer le limogeage sans remplacement immédiat de certains gouverneurs; on peut regretter, ce qui m'arrive, le manque de probité des uns et des autres; on peut, enfin, se dire que ce pays va très mal du fait de la corruption générale qui le gangrène sans que cela permette de bien comprendre
vraiment ce qui a lieu et pas davantage entrevoir quelles solutions envisager.
On peut, en revanche, prendre de la hauteur et poser les questions pertinentes.
Les structures d'un '?tat captif d'intérêts, centralisé à l'excès et bureaucratique favorisent les captures par une classe de bureaucrates. Cela crée un clientélisme et un citoyen soumis, parfois servile qui n'a guère d'autre choix que de subir les contraintes de puissances à tous les niveaux et dans toutes les administrations et services connexes.
Pour le formuler clairement, le moindre document, la moindre démarche ou requête suppose un parcours du combattant générateur de comportements de soumission et en même temps moyen de conforter le règne de petits potentats dans leurs domaines.
La pression sur le citoyen opère sur ce mode hiérarchique où le citoyen est toujours en position de demandeur obligé. Elle est complétée par la pression financière à chaque échelon où toute prestation se paye cash par le citoyen contribuable en droit d'attendre qu'elle lui soit offerte puisque déjà par lui financée.
La domination par la posture, les attitudes fabrique un type de citoyen minoré et parfois même méprisé. Ce qui conforte ma prise de pouvoir par l'agent bureaucrate et le constitue en puissance incontournable.
Si l'on ajoute à cela l'esprit de corps qui règne face au "client" citoyen, on peut approcher un aspect de la perversion du système. La corruption étant une résultante conséquente d'un tel dispositif.
Les gouverneurs, les délégués et autres fonctionnaires avec rang de décideurs deviennent des barons dans leur fief.
D'où il appert que c'est le système qu'il faut analyser et transformer, modifier ou réformer.
Peut-être même, le chambouler en totalité sous réserve d'en bien identifier les défauts et méfaits.
Quant aux hommes, ils ont dans leur nature la passion de tout ce qui les empuissante. Et cela, n'est pas réformable.


Warrior
situation qui date de 56, et mème avant ...............................................
a posté le à 12:26
dès 1881, le clientèlisme commence avec les juifs, les chouchous des colons.
ajouter la corruption généralisée dès 56.
oui, la centralisation favorise la corruption. elle vient d'où ?
de France, que vous imitez comme moutons écervelés.

France ( and Franalphabetism ) is the root to your troubles.
France is a curse.
WAKE UP !!
Abir
Vive ABIR vive le PDL
a posté le 25-11-2021 à 23:34
Il est temps de vous rassembler autour de ABIR MOUSSi , c'est un dont de Dieu pour ce pays et je n'exagère pas , vous allez le voir tôt ou tard
mansour
Pour sortir des 11 années de gouvernance destructrice et corrompue des islamistes d'Ennahdha
a posté le 25-11-2021 à 23:15
le President Kais Said a raison de nommer seulement l'homme qu'il faut à la place qu'il faut comme Mr Samir Abdellaoui Gouverneur de Bizerte
AN
Jeunes tunisiens : apprendre de notre Président Kaiis de Saied !
a posté le 25-11-2021 à 20:18
Quels sont les quatre plus grands modèles à suivre de Kaiis Saied ? Abir Moussi, Essaffa7 Sissi, Bachar al-Assad ELbirmil et bien sur le Président Kaiis Saied.
Be zen
Heu . . .
a posté le 25-11-2021 à 20:18
'?a commence à bien faire !
Je veux bien qu'un gouverneur ou un chef de cabinet soit limogé, j'aimerais d'abord en connaitre la raison et je souhaite surtout qu'il soit remplacé sans délai !
On commence vraiment à s'inquiéter.
Comme dirait Niza Bahloul, nous vivons dans un pays qui s'apparente à un bateau ivre et qui n'a pas de capitaine !
Si le capitaine est bien présent, il ne semble pas bien barrer et bien maitriser son engin.
L'heure est grave . . .
zozo Zohra
Stopper l'hémorragie
a posté le 25-11-2021 à 20:18
Mkhzin msaker wala karya mchouma.

Ils ne servent à rien
A4
Et alors !
a posté le 25-11-2021 à 19:43
Nous avons un Dieu pour président. C'est largement suffisant !!!
Nephentes
BN se croit intelligent
a posté le 25-11-2021 à 19:42
Aussitot la nouvelle du limogeage suivi de l incarceeration

BN saute sur l occasion pour mettre en lumiere les faiblesses et passer sous silence ce fait majeur de la lutte contre la corruption

vraiment je vous assure vous etes a vomir _fourbes et malhonnetes miserables vendus

sans agressivite particuliere de ma part un profond degout plutot
MH
Les candidats ne se bousculent pas
a posté le 25-11-2021 à 19:37
KS veut gouverner seul par manque de confiance sans doute. Sa paranoïa aigüe le fera sortir par la petite porte.
Bouassida MA
Expérience
a posté le 25-11-2021 à 19:30
C est tjs le cas de tous les premiers postes.Tout est affaire de sérieux et de bon sens me semble-t-il