alexametrics
mardi 18 juin 2024
Heure de Tunis : 10:25
Dernières news
Hatem Mliki : Interdire le tourisme parlementaire pourrait s'avérer dangereux !
07/05/2020 | 14:55
2 min
Hatem Mliki : Interdire le tourisme parlementaire pourrait s'avérer dangereux !

 

Le député Hatem Mliki est revenu, ce jeudi 7 mai 2020, sur plusieurs sujets notamment ce qu’il considère comme la dictature du bureau de l’Assemblée des représentants du peuple et sur le projet de loi voulant interdire le tourisme parlementaire.

 

S’agissant de l’interdiction du tourisme parlementaire, Hatem Mliki estime au micro d'Elyes Gharbi dans l'émission Midi Show sur Mosaïque FM que si ce projet passe, les allégeances des élus seront réorientées vers les présidents des partis politiques au lieu du pays. Et d’affirmer que pour y parvenir, il faudra changer les lois des partis politiques et la Loi électorale. Il s’est interrogé sur le timing de l’examen de cette loi en cette période de crise.

 

Expliquant les raisons de sa démission de Qalb Tounes, l’élu indique que le parti Qalb Tounes n’avait ni identité, ni gestion démocrate, ni positionnement politique clair.

Et d’affirmer que « Notre soucis en Tunisie est qu’on échoue dans la création de partis démocratiques et que les partis qu’on créée tournent autour d’une seule personne ».

 

M. Mliki estime que le bureau de l’ARP est devenu la Gestapo. Il a indiqué que la constitution ne définit pas de poste particulier au président du Parlement. Il est considéré comme un député comme les autres, élu pour représenter le Parlement, le gérer administrativement et veiller à son bon fonctionnement. Le Hic, c’est que Rached Ghannouchi gère la présidence de l’ARP comme il gère la présidence d’Ennahdha et publie des communiqués sans se référer aux élus choisissant de soutenir des élus au dépend d’autres.

 

Le député déplore divers comportements constatés. Il s'interroge sur l’urgence d'examiner les conventions avec le Qatar et la Turquie pendant la période de confinement sanitaire général ? Mais aussi sur les motivations pour empêcher Abir Moussi de prendre tout son temps de parole et se cacher illégalement derrière les mesures sanitaires.

Il a affirmé que certains veulent que le centre du pouvoir soit au Bardo et qu’ils soutiennent Rached Ghannouchi dans leurs propres intérêts, le tout contre les intérêts de la Tunisie.

 

 

 

Il a admis qu'en choisissant Rached Ghannouchi, ils (lui et ses confrères) se sont trompés. Ceci dit, ce vote a été fait dans le cadre du partage des responsabilités au sein du Parlement.

S’agissant des nominations des conseillers, l’élu estime que Rached Ghannouchi était dans son plein droit, mais ceux qu’il a nommés doivent se limiter à leurs responsabilités au sein du Parlement. D’ailleurs, c’est dans ce cadre qu’on a dénoncé le statut de ministre accordé à son chef de cabinet Habib Khedher.

 

 

I.N

 

 

07/05/2020 | 14:55
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Houcine
Dictature de la confusion.
a posté le 07-05-2020 à 23:37
En effet, le bureau de l'assemblée devenue le bureau politique des islamistes s'arroge des pouvoirs jusqu'à prétendre retirer mandat à un député qui quitterait son groupe parlementaire.
Ainsi, la hiérarchie des normes est bouleversée donnant la primauté au parlement, plutôt à son bureau, sur le suffrage universel.
Mais, ce ne serait une première si l'on est attentif à certaines pratiques en ces lieux et dans d'autres institutions.
Les naïfs croiront encore que tout cela est normal et conforme à la Constitution. Les autres, parce que cela les arrange que tout aille ainsi.
J'observe que l'on trouve excessifs certains de mes propos et les censurent. Je leur donne rendez-vous à la prochaine étape des dérives irrésistibles de nos institutions, s'il est possible d'imaginer pire que ce qui a lieu, et chacun aura matière à délibérer sur l'opportunité d'en appeler à la résistance active.
à un député
Gg
Le tourisme politique? La honte!
a posté le 07-05-2020 à 16:41
Quand on se présente à une élection, c'est généralement pour un parti, et un programme auquel on croit. Sur cette base, les électeurs choisissent, et votent.
Et après les élections, l'élu change de parti?
Mais c'est le sommet de la malhonnêteté, la porte ouverte à toutes les fourberies, à toutes les manoeuvres. Drôle de façon de b.....r les électeurs!
Non non, un élu démissione de son siège? Il n'a plus de siège, point barre. Jusqu'aux prochaines élections...
Pas étonnant que la Tunisie aille si mal, car ils sont nombreux à butiner, ces catins de la politique!
khadija
Quand un parti est géré par un seul homme
a posté le 07-05-2020 à 16:36
Dépendre de la seule volonté de HCE ou de Nabil Karoui c'est l'esclavage des temps modernes. Tant que la loi électorale n'a pas changé en voulant éviter le tourisme parlementaire on va instituer l'esclavage!!!
@Mliki serviteur de Abderrahim Zouari
Mliki est une girouette, le seul qui a voté pour le gouvernement Jemli
a posté le 07-05-2020 à 16:26
Ce Mliki est vraiment un Hara Kiri .

Il ne fait que tourner en rond , une fois pour ltaief , une fois pour Zouari, une fois pour Charfeddine, une fois pour Ennahdha, une fois pour Karama , une fois pour Madame Ellloumi , une fois pour Tahya Tounes , une fois pour Fakhfakh, une fois pour Tayar .

C'est vraiment un covid 19/ 20/ 21
tunisien
caprice d'un député
a posté le 07-05-2020 à 16:04
Mr Mliki vous étiez un membre de Qalb Tounes qui n'avait ni identité ni gestion démocrate.ni positionnement politique clair
.à mon avis il faut interdire le tourisme parlementaire et lors d'un vote à un projet de loi l'élu n' a qu'a voter contre ce projet si jamais il estime que qu'il n'est pas dans l'intérêt des citoyens
Beldi
Ne croyez pas en quelque chose simplement parce qu'on vous a dit d'y croire.
a posté le 07-05-2020 à 16:01
« Ne croyez pas en quelque chose simplement parce que vous l'avez entendu. Mais après observation et analyse, lorsque vous trouverez que tout est en accord avec la raison et est propice au bien et au profit de tous et chacun,Vous ne perdez que ce à quoi vous vous accrochez. »
Beldi
Un petit serviteur
a posté le 07-05-2020 à 15:53
Petit serviteur de Kamel ltaief.