alexametrics
dimanche 27 novembre 2022
Heure de Tunis : 20:30
A la Une
Hamadi Jebali en sit-in au locaux de la police judiciaire de Hammam Sousse
13/05/2022 | 09:06
2 min
Hamadi Jebali en sit-in au locaux de la police judiciaire de Hammam Sousse

 

L’ancien chef du gouvernement et ex-EnnahdhaHamadi Jebali a affirmé que l’intervention policière visant un atelier appartenant à sa femme ne le visait pas directement mais prend pour cible son épouse.

Dans une publication Facebook du 13 mai 2022, Hamadi Jebali a expliqué que le procureur de la République de Sousse a autorisé le raid, mais n’avait pas émis de mandat de saisie. « On a cherché à y remédier par la suite en demandant au gérant de signer un PV relatif à la saisie, élaboré de façon illégale et à postériori de la chose. Les dépassements ont été notés par un huissier de justice convoqué par les avocats », a-t-il écrit.


Hamadi Jebali a annoncé qu’il avait entamé un sit-in aux locaux de la brigade de police judiciaire à Hammam Sousse. Hamadi Jebali a affirmé que les avocats considéraient que cette affaire était similaire à celles relatives à l'assignation à résidence de certains députés pour trafic de passeport et de certificats de nationalité et pour avoir reçu des pots-de-vin lors de l'élaboration de lois. Il a, également, évoqué les accusations du gouverneur de Ben ArousEzzeddine Chelbi, envers certains députés et personnages politiques. Ce dernier avait affirmé les avoir vus de ses propres yeux pousser le public présent lors du derby de handball du 11 mai 2022 à commettre des actes de vandalisme et des agressions physiques. « Qui des opposants au fondateur de la République ne fait pas face à des accusations ou à une enquête ? », s’est-il interrogé. 


La même source a indiqué que les avocats ont demandé à accéder à la liste des objets saisis. Il s’agit, selon l’ancien chef du gouvernement, de produits acquis conformément à la loi et sur facture. « On leur a expliqué que le produit en question avait été transféré à la brigade centrale de Tunis », a-t-il ajouté.

Le gérant de l'entreprise a été convoqué afin de comparaître devant la brigade centrale de la garde nationale à Tunis à la date du 13 mai 2022. 


S.G

 

13/05/2022 | 09:06
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Daoudaou
c'est étonnant !
a posté le 13-05-2022 à 21:34
Que de ressemblances avec l'affaire de Ben Guerdene, lorsque des sahraouis et des députés de nahdha ont été vus sur les lieux le jour du drame.
On ne peut rien contre ces malfrats, ils continueront leur sabotage tant qu'ils n'auront pas récupéré et repris leur banditisme.
The Mirror
Pas touche au sixième Khalifa
a posté le 13-05-2022 à 11:50
En 2011, Hamadi Jebali a été nommé Chef du Gouvernement par sa Sainteté Cheikh Rached Ghannouchi. Aussitôt nommé, Jebali s'est autoproclamé Sixième Khalifa de l'Islam. Cela s'est passé dans un meeting historique à Sousse,

J'appelle donc les autorités tunisiennes à traiter le Sixième Khalifa Hamadi Jebali avec tous les égards qui lui sont dûs.
ntc
Le massacre absolu de l'état..
a posté le 13-05-2022 à 11:11
Un ancien chef de govt et ancien cadre de la secte des " moukharribouns" emploie dans son atelier des gens sans papiers, qui séjournent clandestinement en Tunisie et Dieu seul sait ce qu'ils sont entrains de tramer...C'est vraiment le massacre absolu de l'état tunisien. Nous avons besoin d'un vrai dictateur pour tout nettoyer..
Houcine
Ils savent, ils ont des connexions.
a posté le 13-05-2022 à 10:14
Hamadi Jebali en sit-in dans ou devant les locaux ?
Il fait un rapprochement avec les "affaires de députés" afin de suggérer ou laisser à penser à une opération concertée les visant ès qualités.
Toujours le même procédé, le même mode opératoire, et bien entendu attaquer pour déplacer l'attention et crier à l'atteinte aux droits d'innocents, des victimes.
Il faudrait le virer sur le champ, comme on dispersé les manifestants.
Sa femme, gérante, ou un prête-nom doivent rendre compte.
Et, l'enquête doit se poursuivre, que cela plaise ou non à Kbali qui n'hésita point à l'apprenti terroriste.
Il en reste toujours quelque chose chez l'islamiste.
Leur exploser le C. V. car ils sont prêts à foutre le bazar partout.
Moi, je suis enclin à considérer qu'il fait être dur, ferme, sans hésitation, leur faire payer la note.
Et, que cela ne plaise pas à l'Oncle Sam, à Paris ou aux risbeefs, on s' en zluserait gaiement.
Mort aux vaches !
Et, pas oublier les cons.
GZ
@Houcine
a posté le à 04:24
Bonjour Houcine.
Hécatombe
"Mort aux vaches.
Vive l'anarchie!
Ils tombent, tombent,
Tombent, tombent.
Et selon des avis bien compétents,
Il paraît que cette hécatombe
fut la plus belle de tous les temps."
Toujours ce bon vieux Georges.
"La bête immonde" a un genou à terre. Il serait charitable de l'achever. Serait-ce "à coups de mamelles".
Bien à vous.
zozo Zohra
Bien voyons
a posté le 13-05-2022 à 10:00
D'où vient leurs fortunes ?
Ils n'avaient rien, il ya une dizaine d'années.

Tout est bon,
Ils vont finir par se taper dessus.

Triste pays dans la tourmente interminable.
Gisela
Hamadi Jebali
a posté le à 08:55
"D'ou vient leurs fortunes"? Il a encaisser entre outre 7 millions de dollars pour l'implantation de la société Honeywell dans la délégation de Nabeul.
C'est connue de tout le monde !!
jilani
Comme d'habitude sit in, dévoiement ...
a posté le 13-05-2022 à 09:29
Ce supposé calife ne possède même pas un gramme d'intelligence des 4 califes malgré leurs déboires. Ils sont arrivés à conquérir la moitié du monde, alors que ce minable s'occupe d'un atelier de peinture et emploie en cachette des étrangers .... le ridicule ne tue pas mais il faut s'attendre à tout des islamistes mekki qui envoie des armes à la place des médicaments, dilou l'hypocrite et menteur ....
veritas
Les intouchables'?'
a posté le 13-05-2022 à 09:16
ils ne se considère pas comme des gens simples qui doivent répondre à leur accusations comme tout citoyen lambda '?'toujours la victimisation à gogo les passes droits et l'impunité car ils se prennent pour des dieux.