alexametrics
mercredi 24 avril 2024
Heure de Tunis : 20:22
Dernières news
Formation d’un Front antifasciste et marche contre le racisme samedi 25 février à Tunis
23/02/2023 | 15:00
2 min
Formation d’un Front antifasciste et marche contre le racisme samedi 25 février à Tunis

 

Des organisations et associations nationales ont annoncé la formation d’un Front antifasciste et la tenue d’une marche contre le racisme, le 25 février 2023, annonce un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux.  

La marche aura pour point de départ, à 14 heures, les locaux du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) et se dirigera vers l’Avenue Habib Bourguiba.

Les signataires, dont Le Forum pour les droits économiques et sociaux (FTDES), le SNJT, la Ligue tunisienne des droits de l'Homme (LTDH), et l'Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD), dénoncent le discours « fasciste et raciste » propagé par la présidence de la République et appellent au retrait immédiat du communiqué publié mardi par Carthage suite à la réunion du Conseil de sécurité nationale consacrée aux « mesures urgentes qui devraient être prises pour traiter le phénomène de l’afflux d’un grand nombre de migrants irréguliers subsahariens en Tunisie ».

Le président de la République réagissait à la campagne lancée sur les réseaux sociaux contre les Subsahariens présents en Tunisie. En effet, plusieurs pages et groupes ont lancé une campagne dénonçant leur présence en Tunisie tout en criant au scandale.

Des propos indécents et racistes ont submergé les réseaux sociaux, sous prétexte que l’afflux des Subsahariens serait l'œuvre d’un complot menaçant l’indépendance de la Tunisie et l’intégrité de son peuple. Plusieurs messages dans ce sens ont été véhiculés sur la toile et qui semblent avoir poussé le président à réagir au point de réunir le conseil de sûreté nationale.

Les signataires ont également exprimé leur soutien et leur solidarité absolus à toutes les victimes de cette campagne raciste exigeant l'établissement de critères objectifs pour régler le statut juridique de toutes les personnes souhaitant résider en Tunisie.

Ils ont appelé les forces démocratiques, le mouvement syndical et des droits de l'Homme, et toutes les structures professionnelles à assumer leur responsabilité face à cette politique fasciste, et à protéger les droits des immigrés, notamment les droits à la santé, au logement, à l'éducation et à l'accès à la justice contre les violations discriminatoires et les pratiques racistes.

 

 

M.B.Z

 

23/02/2023 | 15:00
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Equitable
Bonne initiative
a posté le 24-02-2023 à 12:16
Les réglo pourront exercer leur droit de s'exprimer et les clando leurs droit de se faire arrêter par la police.
Gagnant/gagnant dans le stricte respect de la loi.
souilem
Interdire cette marche
a posté le 24-02-2023 à 10:39
La Tunisie n'a jamais été un pays de racisme, c'est un pays d'accueil, preuve à l'appui la présence des africains sans papiers et un cimetière conçu pour ceux qui perdent la vie dans la traversée de la méditerranée à destination l'Italie, le phénomène de racisme ou son intention se trouve partout dans le monde entier, même au sein d'un même famille (entre les riches et les pauvres de la même famille). D'une façon général, le racisme africain n'a pas sa place en Tunisie et les tunisiens ne sont pas racistes en majorité. Cette marche pour samedi a un autre but, c'est de nous embêter par ses intentions politiques et d'embêter surtout le Président de la république pour des intérêts purement politique, kamcha hoummel de tout bord. Il faut interdire cette marche qui bloque l'activité du pays pour une question mensongère, appliquez SVP la loi envers ces voyous qui sèment le désordre dans le pays sous le prétexte de la liberté d'expression, il faut utiliser les bonnes méthodes pour arrêter cette mascarade qui ne fait que fausser l'image de marque de la Tunisie, elle a déjà commencé hier par une publication d'hier le é".02.23 sur la chaine française LCI à 19h30, la journaliste de l'international a présenté des mensonges sur le Président et sur la Tunisie. Le Ministère des affaires étrangères doit contrer cette information et répondre par un argumentaire fort et précis. Je pense que la journaliste chargée de donner des informations sur le volet "l'international" voudrait soutenir les médias de Tunisie.
Observateur réaliste
Espérons qu'il seront nombreux
a posté le 23-02-2023 à 20:04
C'est bien qu'ils se réunissent samedi et espérons qu'ils seront nombreux, comme ça, ils seront plus faciles à coffrer et à embarquer...
Fares
La personnification de la laideur
a posté le à 00:54
Il aurait fallu d'un petit enseignant à la retraite pour sortir toute la laideur enfouie dans ce peuple. Les peuples intelligents votent pour des bâtisseurs, nous votons pour.. !

Fares
Un connard qui plane?
a posté le à 00:49
Mais quel connard.
@chômeur de luxe?
Viré par KS
a posté le à 12:25
Vulgaire fujitif planqué et obsédé par la haine du président KS?
GZ
Tout n'est pas perdu
a posté le 23-02-2023 à 19:35
Merci a toutes ces associations.
Merci aux hommes et aux femmes qui prendront part à cette marche pour rendre à ce pays sa fierté, son honneur et sa dignité.
Merci à toutes celles et tous ceux qui ne tombent pas dans le panneau facile de l'amalgame et le bouc émissaire.
Merci.
Au delà de l'effarement causé par l'ignominie des déclarations stigmatisant les Subsahariens, la question est, a-t-on songé un seul instant aux ravages que de tels propos provoquent au sein des personnes noires de peau, les bronzés, les basanés tunisiennes et tunisiens depuis toujours.
Insultant, irresponsable, humiliant.
veritas
ils ont juste un but .
a posté le 23-02-2023 à 19:03
S'opposer a Kaies said c'est leur seul but pour le narguer et lui pourrir la vie comme ils leur a été dicté par leur sponsors étrangers qui souhaite son éviction car il ne répond pas à leur caprices qui consiste à enfoncer le pays et les tunisiens chaque jour un peut plus comme cela été depuis 2011.
Gg
Populisme de gauche, populisme de droite
a posté le 23-02-2023 à 18:44
Le populisme de droite veut faire croire que tous les maux d'un pays sont le fait des immigrés.
Et le populisme de gauche veut faire croire qu'un pays peut accorder ses protections sociales à tous ceux qui en expriment le désir, simplement en venant dans le pays.
Entre les deux se trouve ce qui est possible..
Gg
Ah bon?
a posté le 23-02-2023 à 18:33
Parce que lutter contre l'immigration anarchique c'est du racisme? N'avoir pas les moyens de faire vivre les immigrés qui arrivent en masse, c'est du fascisme? Ou l'inverse, je ne sais pas!

Attention à ne pas utiliser les grands mots à mauvais escient, ne tombez pas dans les travers occidentaux, dans le populisme occidental...
@Gg
Ils ne tombent pas...
a posté le à 12:30
Ils manipulent pour se vendre.
SAM53
IL FAUT RESPECTER LA LOI
a posté le 23-02-2023 à 17:06
Messieurs les hors la loi (associations et autres )est il normal de voir des étrangers de toute nationalité résider sans papiers de séjour ?
Be zen
MFH
a posté le 23-02-2023 à 16:57
L'"anarchie" n'a pas spécialement été importée par les subsahariens.
Elle est bien présente en Tunisie. Et le tunisien devrait commencer à balayer devant sa porte au lieu de chercher des boucs émissaires et en vouloir aux immigrés africains.
Le respect des feux, du code de la route, des poubelles, sont des exemples ou le tunisien moyen se distingue et excelle.
Les autorités devraient commencer par s'atteler sérieusement et sans merci à ces fléaux afin d'éduquer les citoyens qui sont toujours là pour vous donner des leçons de savoir vivre et qui n'ont réellement aucune éducation ni aucune conscience civique.
DHEJ
Est-ce ces associations sont conformes au décret-loi sur les associations...
a posté le 23-02-2023 à 15:49
Dans l'art. 3 dudit décret-loi il est écrit: Dans le cadre de leurs statuts, activités et
financement,

les associations respectent les principes de l'Etat de droit!


Mais ces associations xxx ne respectent pas l'intégrité territoriale de la Tunisie...
MFH
Faux problème.
a posté le 23-02-2023 à 15:42
Du n'importe quoi !!! Il n'y a rien de raciste dans la demarche du Président. Il voulait juste réglementer et sécuriser l'entrée et la sortie des etrangers. Manifester contre l'ordre, s'appelle "anarchie" .