alexametrics
vendredi 24 mai 2024
Heure de Tunis : 17:28
Dernières news
Walid Hajjem : les propos du Président ont été sortis de leur contexte
22/02/2023 | 21:08
2 min
Walid Hajjem : les propos du Président ont été sortis de leur contexte

 

« Les propos du chef de l'État sont clairs » a délaré Walid Hajjem au sujet du communiqué présidentiel d'hier. Tellement clairs que le conseiller du président a été obligé d'intervenir sur un plateau TV pour repêcher ces propos polémiques.

Le conseiller du président de la République est intervenu, mercredi 22 février 2023, sur le plateau de l’émission Rendez-Vous 9 sur la chaîne Attessia avec Malek Baccari pour donner plus d’explications à propos du dernier conseil de sûreté nationale consacrée à l’examen de la situation des subsahariens en Tunisie. 



Walid Hajjem assure que les propos du président de la République ont été sortis de leur contexte, soulignant les relations solides de la Tunisie avec tous les pays africains. Il a ajouté que les propos du chef de l’Etat ne concernaient que les migrants en situation irrégulière.


« Le président de la République a appelé à l’application de la loi pour les Subsahariens en situation irrégulière en Tunisie. Toutefois, les hommes d’affaires, les étudiants et ceux qui sont en Tunisie pour des raisons médicales sont les bienvenus  », affirme-t-il, ajoutant que « la Tunisie a, certes, une dimension africaine, mais il ne faut pas omettre sa dimension arabe et musulmane ».


Le président de la République a présidé, mardi 23 février 2023, une réunion du conseil de sécurité nationale consacrée aux « mesures urgentes qui devraient être prises pour traiter le phénomène de l’afflux d’un grand nombre de migrants irréguliers subsahariens en Tunisie ».


Le président de la République a souligné que cette situation est anormale, indiquant qu’il y a « un plan criminel préparé depuis le début de ce siècle pour métamorphoser la composition démographique de la Tunisie ».

Il ajoute que « certaines parties ont reçu de grandes sommes d’argent après 2011, pour l’établissement des immigrants irréguliers subsahariens en Tunisie, assurant que l'objectif non annoncé des vagues successives de la migration clandestine étant de considérer la Tunisie comme un État africain n’ayant aucune appartenance arabe et islamique ».



S.H



22/02/2023 | 21:08
2 min
Suivez-nous
Commentaires
DHEJ
Monsieur le diplomate, il y a une continuité de l'Etat!
a posté le 23-02-2023 à 12:25
Mais lundi 20 avril restera comme un grand jour pour la diplomatie tunisienne, car, suite à un Conseil ministériel, présidé par le Premier ministre, on annonce que la Tunisie a supprimé le visa à partir du 1er mai 2015 pour plusieurs pays dont le Burkina Faso, la RD Congo, le Congo-Brazzaville, le Botswana et la République centrafricaine'?' mais aussi la Jordanie.
Bbaya
Toute la presse internationale en parle!
a posté le 22-02-2023 à 22:12
Aujourd'hui toute la presse internationale en parle! C'est la faute à l'opposition aussi?
Ils ont entendu un président et ont commenté! C'est ni un complot ni des vendus !
Zarzoumia
Triste
a posté le 22-02-2023 à 21:56
Rétropédalage après avoir saisi l'onde de choc que le discours présidentiel irresponsable a provoqué.
Je plains tous les serviteurs de l'état qui sont dirigés par l'inconscience et l'inconstance de ce président.
Il est incapable de produire un discours tangible et équilibré. Il obnubilé par le pouvoir.
TRE
Merci M. Walid Hajjem , mais le mal est fait!..
a posté le 22-02-2023 à 21:33
Il y a des choses et des erreurs que l'on ne peut pas réparer ou inverser !