alexametrics
dimanche 22 mai 2022
Heure de Tunis : 05:46
SUR LE FIL
Ennahdha appelle à organiser des élections anticipées
26/11/2021 | 15:02
2 min
Ennahdha appelle à organiser des élections anticipées

 

Le bureau exécutif du mouvement Ennahdha a considéré que l’incapacité du président de la République à présenter des solutions malgré la monopolisation des pouvoirs, était devenue claire.

Dans un communiqué du 26 novembre 2021, Ennahdha a affirmé que Kaïs Saïed divisait les Tunisiens et multipliait les accusations et les menaces.

 

Le mouvement Ennahdha a considéré que le peuple, les partis politiques et les composantes de la société civile s’étaient rendus compte de la dangerosité des politiques de Kaïs Saïed.

« Une grande partie de l'élite et du peuple ont constaté la dangerosité des choix flous et des politiques improvisées de Kaïs Saïed », lit-on dans le communiqué.

 

La même source a mis en garde contre l’effondrement du pays en raison de la perversion des pouvoirs, de la tendance à s’isoler, de la prise de décisions de façon unilatérale et de l’enfouissement de l’un des fondements de la démocratie, à savoir la séparation des pouvoirs.

Le communiqué a par ailleurs réagi à la suppression du ministère des Affaires locales, désormais rattaché au ministère de l'Intérieur, estimant qu'il s'agit d'un « acte dangereux ».

 

Le mouvement Ennahdha a réitéré son appel à :

Respecter la Constitution et l'appliquer au lieu du décret n°117.

Restituer le pouvoir législatif et son rôle de contrôle.

Respecter le principe de décentralisation.

Tenir un dialogue national apaisé portant sur plusieurs sujets tels que la loi électorale et la cours constitutionnelle

Organiser des élections générales anticipées.

 

Ennahdha a, aussi, critiqué les atteintes aux droits et libertés en citant les exemples suivants :

Les abus envers les députés et leurs familles, notamment au sujet des droits médicaux et du refus de renouvellement de passeport.

La suppression des ouvrages islamistes lors de la Foire Internationale du Livre, à savoir la confiscation de 1574 livres dont ceux étudiant le mouvement Ennahdha ou autre mouvements islamistes.

Les agressions policières subies par les manifestants du 14 novembre 2021 au Bardo.

« Ces pratiques se heurtent directement avec le principe de police républicaine. Soit il s'agit d'abus auxquels il faudrait mettre fin, soit il s'agit d'une politique officielle des autorités tunisiennes. Nous avons insisté sur la préservation de la neutralité des institutions sécuritaires, militaires, judiciaires et administratives », poursuit le communiqué.

 

Enfin, le mouvement Ennahdha a dénoncé la campagne médiatique le visant, « basée sur le mensonge et ayant pour objectif de réprimer les opposants politiques, les militants et les syndicalistes », selon ses dires.

 

 

S.G

26/11/2021 | 15:02
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
@AVERROES
a posté le 26-11-2021 à 21:57
La prochaine vraie Révolution chauffe déjà. Il n'y aura plus de Zalèma moussi ni d'autres Azlèms. Ils sont déjà connus aux Tunisiens par la façade et par le profil.
Attendons, attendons avec science et patience!!!
Kh houcine
Critique
a posté le 26-11-2021 à 21:28
Bande de voleurs vs parlez encore d'elections passez d'abord devant le parquet pour les crimes que vs avez commis au cours des 10ans
Kh houcine
Vritique
a posté le 26-11-2021 à 21:24
Bande de voleurs vs parlez d'elections sans honte passez devant le parquet tout d'abord pour les crimes que vs avez commis au peuple
rz
Une election a l'image des elections depuis 2011: Non
a posté le 26-11-2021 à 20:28
Pas d'election avant leur passage devant une justice purifiee pour qu'ils rendent compte de la decennie noire.
Tunisien
Rien que du verbiage
a posté le 26-11-2021 à 19:23
Voilà une caste qui parle des droits, des libertés, de l'étique, du savoir faire et j'en passe et des meilleurs. Lorsqu'on lit toute cette littérature, on se croirait avec des gens civilisés qu'on envierait et qu'on souhaite encourager à mettre à profit de savantes idées de démocratie, de justice sociale, etc.. Sauf que la réalité est tout autre, pour preuve la période vécue sous leur emprise dont les séquelles sont tellement catastrophiques qu'on se demande qu'est ce qui revient moins chère, réparer ou repartir à zéro car ces braves ont réussi à nous faire reculer de quelques siècles en si peu de temps tellement leur machiavélisme est si marquant.
De grâce, qu'ils se la ferment une fois pour toute avant que la justice ne les taise à jamais. Virtuellement, selon le Code électorale, qu'ils ont pondu ou du moins ont fortement contribué à le mettre en place, leur parti devrait être dissous avec effet rétroactif et ses dirigeants devraient être incarcérés pour un temps. Ils osent parler et s'apitoyer sur une poignée de députés qui ont eu le temps de se remplir les poches alors qu'ils oublient les millions de tunisiens qui ont tout perdu au nom d'une démocratie de façade.
AVERROES
ABIR MOUSSI VOUS JUGERA DèS LE PREMIER JOUR DE SON MANDAT
a posté le 26-11-2021 à 18:57
Ennahdha ne déroge pas à ses règles. Des qu'il y a un terrain à récupérer surtout celui de la récupération politique elle est toujours aux avants postes. Les islamistes courent derrière ABIR MOUSSI celle qui n'a jamais cesser d'appeler à des élections anticipées depuis 2019 et que ces derniers ont toujours rejeter avec mépris. Les islamistes seront balayer par ABIR MOUSSI comme le furent avec K. SAIED.
AB
dégagez
a posté le 26-11-2021 à 16:55
Le peuple ne veut plus de vous depuis le 25/7 les tunisens ont compris que c'est vous que vous avez mis le gabgie et la corruption à tout les niveaux. C'est de la gesticulation gratuite que vous faites elle est inutile... DEGAGEZ et au plus vite
Warrior
aux islamophobes zammourisés ...........................
a posté le à 17:57
erratum:
la douzaine de laquais de la France islamophobe zammourisée ... ne veut plus de vous.
Fares
On ne veut plus les entendre
a posté le 26-11-2021 à 16:32
Qu'ils s'estiment heureux qu'ils sont encore en liberté. Profitez de cette liberté tant qu'elle dure et foutez nous la paix, espèces de traites à la nation.
Ahmed
Oui,mais d'abord la justice doit éplucher vos comptes
a posté le 26-11-2021 à 16:15
Je comprend pas cette lenteur.
retraité
élection législatve oui mais après
a posté le 26-11-2021 à 16:15
l' élection législative oui mais après modification de certains articles de la constitution , de la loi électorale et la loi des partis politiques et leurs financements conçues et approuvées par les islamistes lors de l 'assemblée constituante sans que les citoyens les ont approuvées par referendum et qui ont causé pendant 10 ans les malheurs du pays et de son peuple il est temps que le peuple décide comment il doit être gouverné par quel système démocratique il est grand temps aussi de mettre ces gens démocratiquement à coté hors de nuire et de juger les coupables de leurs mauvaise gestion pendant 10 ans .
Un citoyen
11 ans qu'on we les farcie
a posté le 26-11-2021 à 15:30
Il est grand temps de les mettre à l'ombre ces destructeurs et traîtres de la nation qui en 11 ans ont poussé ce pays dans le fossé !!!