alexametrics
Dernières news

Elyes Fakhfakh: j'ai entamé les démarches d'abandon de ma 2ème nationalité

Elyes Fakhfakh: j'ai entamé les démarches d'abandon de ma 2ème nationalité

 

Le candidat du parti Ettakatol à la présidentielle, Elyes Fakhfakh a annoncé, ce jeudi 22 août 2019, qu’il détient une autre nationalité en plus de sa nationalité tunisienne et qu’il avait déjà entamé les démarches légales afin de s’en défaire.


Invité de Mosaïque FM, M. Fakhfakh a précisé que pour certains qui ont étudié ou travaillé à l’étranger, le gouvernement du pays hôte leur offre la possibilité de bénéficier de sa nationalité en vue de faciliter certaines procédures.

 

Commentant l’abandon par le chef du gouvernement, Youssef Chahed, de sa nationalité française, M. Fakhfakh a salué cette initiative en disant qu’il a bien fait de s’en défaire.

 

Cependant, Elyes Fakhfakh a relevé que Youssef Chahed était chef du gouvernement depuis 3 ans alors qu’il n’avait intégré la course au palais de Carthage qu’après le décès du chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi.

 

B.L

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (28)

Commenter

A4
| 23-08-2019 13:49
Il va connaitre la misère des files d'attente des demandeurs de visas ...

hamadi
| 23-08-2019 11:32
manuel valls ancien premier ministre de france a bien gardè sa nationalitè FRANçAISE et a participè a une election espagnole.alors un seul mot:: gardez la nationalitè etrangère.....une mine D OR.

medaf
| 23-08-2019 08:49
cher Elyes tu t'es présenté à l'élection présidentielle pour à la fin perdre ta nationalité française car ne crois pas que tu va gagner ces élections. En tous cas pour ma part je ne voterai jamais pour un looser, tu as fais assez dégâts au ministère des finances!!!!!

A.
| 22-08-2019 23:28
Il n'y a aucun mal à être binational parce qu'avoir la nationalité d'un pays cela veut dire qu'on a de l'amour pour ce pays. L'argument de travail ne tient pas la route, il y a des cartes de séjours pour cela. Mais certaines personnes veulent le beurre et l'argent du beurre comme chahid et Fakfak. Lorsqu'on applique pour la nationalité Francais ou autre c'est parce qu'on aime la France ou l'autre pays. Comment ce Chahid et Fakfak pourront être le commandant supremes des forces armées tunisiennes alors qu'ils ont trahi la France leur pays d'adoption. Dans l'armée, on a des hommes d'honneurs qui sont prêts à mourir pour leur pays qui se battent jour et nuit pour que les tunisiennes et tunisiens ne soient pas attaqué par les terroristes, des soldats qui sont payé à 200Dt ou 300 dt mais c'est l'amour de la patrie qui les motivent chaque jour. Un personnage qui a répudié sa nationalité francaise est tout simple un traitre qui a trahi la france et voulait juste profiter de ses avantages, un personnage qui est capable de vendre son pere et sa mere pour etre président.
Il n'y a pas de mal à etre binational mais répudier sa nationallité par soit même est de la traitrise. trahison à l'égard de la France pour qui ces gens ont juré fidélité. Ce Chahid trahira la Tunisie lorsque l'opportunité se présentera comme il a trahi la France qui lui ouvert ses bras. Notre armée nationale doit etre dirigée par des patriotes, des gens qui ont la Tunisie dans le sang et que pour eux ce drapeau rouge et blanc est une fiereté. Des gens qui versent une larme pour chaque soldat mort pour la patrie.

Je le répète notre armée a déjà averti la population de faire attention de ces binationaux qui ne veulent de la Tunisie que le poste de président. Ca ne me dérange pas d'avoir un binational à la tete de la Tunisie mais avoir quelqu'un qui renonce à sa nationalité pour être président est un acte de trahison à l'?gard de son pays adoptif.

Zbidi est un patriote qui a servi l'Armée national qui connait ce que est le sacrifice de nos soldats. Je lui ferai mille fois plus confiances qu'à ces 2 las Chahid et Fakfak. Tu penses sérieusement que si la France demandera à Chahid d'occuper un poste de ministre mais à condition de renoncer à sa nationalité tunisienne il ne le fera pas? Il le fera sans même reflechir. Il a trahit la France, il trahira la Tunisie aussi. Pourquoi d'aprés toi le gourou ghannouchi n'a pas lutté pour occuper le poste de président parce qu'il ne renoncera pas à sa nationalité anglaise, un pays qui l'a accueilli lorsqu'il était en exil.
Je suis prêt à confier la Tunisie à un patriote M. Zbidi et jamais à une personne qui a trahit son pays adoptif la France.

lechef
| 22-08-2019 21:35
@ A

Un citoyen naturalisé souvent au début de sa carrière vers un.âge relativement jeune ,souvent n'a pas l'intention de faire la politique.
Cette naturalisation lui facile la vie surtout lors des déplacements et notamment pour accomplir ses activités . Dans le cas contraire , il aurait des contraintes et des difficultés pour accomplir convenablement son travail .
Après quelques années d'expériences , il intègre un parti politique en Tunisie et aura l'occasion d'assurer un poste de haute fonction en Tunisie .
Sachant qu'un bon citoyen binational devra respecter la législation de son pays d'origine et du pays qui a offert la naturalisation,
Sachant que la législation française retire la naturalisation de tout binational appelé à occuper des hautes fonctions dans son pays d'origine,
Sachant que la législation tunisienne exige la nationalité pour le Président de la République ?
Sachant que ce citoyen s'est conformé a toutes les lois
Sachant que ce poste pourrait entraîner des situations conflictuelles ,
Où réside la trahison de l'un ou de l'autre pays sachant que ces changements sont traités par les lois
Non , absolument , votre raisonnement ne rient pas et fait partie du non.sens !

Forza
| 22-08-2019 21:18
Pour les bis-nationaux aimer la Tunisie et leur pays adoptif c'est comme aimer sa mère et son père, pas de contradiction dedans. Les Tunisiens qui possèdent des nationalite des pays européens démocratiques ne trahissent en rien la Tunisie. La constitution de la France n'est pas un danger pour la Tunisie pour accuser les Tunisiens qui portent cette nationalité de traitrise. J'ai écrit dans mon commentaire que je comprends qu'on demande au président et au chef du gouvernement d'avoir seulement la nationalité tunisienne meme si en Europe il est normal d'avoir des binationaux dans les plus hauts postes. Barley l'ex-ministre de la justice en Allemagne a la nationalité allemande et britannique. David McAllister l'ex-Chef de gouvernement de la Basse-saxe la région qui possède 20% de Volkswagen possède aussi deux nationalistes allemande et britannique. Personne en Allemagne n'a critiqué ceci.

A.
| 22-08-2019 20:57
Si on vous demande que pour être président il faut que vous choisissez entre votre père et mère et que vous laissez tomber votre père, le feriez vous?
C'est ça avoir la nationalité d'un autre pays, c'est aimer et chérir ce pays. La loi tunisienne est claire , pour être président il faut avoir une seule nationalité et il faut la respecter mais ceci a permis à tout le monde de découvrir ces hypocrite qui jurent fidélité à d'autres pays pour avoir la nationalité et après ils les trahissent à la première occasion. Beaucoup d'iraniens et d'Allemands ne demandent jamais une deuxième nationalité parce qu'ils ont décidé qu'ils sont des Allemands et des Iraniens point à la ligne. D'autres font un autre choix qui est d'adopter un autre pays ce qui est bien aussi mais lorsque tu adoptez un autre pays tu réalises que cela va te donner des avantages mais il y a un prix à payer pour ça qui consiste à moralement ne pas le trahir. Chahid et fakfak ont trahi leur pays adoptif penses vraiment qu'ils vont hésiter à trahir la Tunisie s'ils en ont l', opportunité. Ils le feront sans même y réfléchir. Tout ce que les intéresse est le poste de président.

Encore fois Zbidi est un exemple de patriotisme et encore l'armée tunisienne a clairement averti de faire attention à ces binationaux. Un traître restera toujours un traître.

Forza
| 22-08-2019 20:13
Sinon concernant la double nationalité, je comprends que les gens veulent interdire la double nationalité pour le poste de président et de Chef de Gouvernement mais certains exagèrent dans leurs commentaires. Ils voient dans chaque tunisien qui Porte une autre nationalité un traitre et est une menace pour le pays et ils ou elles vont vendre les intérêts du pays. Avoir la seule nationalité tunisienne n'est pas non plus une garante de la non-traitrise ou de non-existence de conflits d'intérêts. Le Ben Selmane a vendu son pays aux Américains sans avoir leur nationalité. Le pays doit être cohérent, ou bien autoriser la double nationalité et considérer ce citoyen comme tunisien a part entiere ou alors interdire cette double nationalité avec le risque de perdre le lien avec plus d'un million de Tunisiens a l'étranger car beaucoup de tunisiens ont besoin de ces nationalites pour leur vie qzotidienne et je ne vois tien de dangereux dans la constitution francaise, belge, Italienne ou allemande par exemple pour la Tunisie. Il faut cesser de voir des ennemis partout.

Nephentes
| 22-08-2019 19:29
Appartement ses complexes l emportent sur son professionnalisme

Relisez les 3 commentaires censurés depuis 48 heures et vous serez obligés de constater que certains de vos modérateurs ne sont pas à la hauteur de votre journal

Mouaten
| 22-08-2019 19:15
L'interview a dure a peu pres une heure en tout a debattre du programme du candidat, de sa motivation et de son bilan. Il est etonnant de voir que ce qui resort de l'interview est juste un bref passage ou on parle de cette deuxieme nationalite.

A lire aussi

Dans une déclaration téléphonique accordée ce matin, mardi 17 septembre 2019, à Wassim Ben Larbi sur

17/09/2019 08:51
0

En effet, il y a un début de polémique autour de la question

17/09/2019 08:27
2

Jaouhar Ben M'barek, coordinateur général du mouvement Destourna, a publié dans la soirée de ce

16/09/2019 22:38
22

La candidate du Parti destourien libre (PDL) à la présidentielle, Abir Moussi, a adressé, dans un

16/09/2019 21:44
29

Newsletter