alexametrics
mercredi 20 octobre 2021
Heure de Tunis : 00:53
BN TV
Elections 2019 - Fadhila Gargouri révèle les partis soupçonnés de financements étrangers
20/09/2021 | 16:16
1 min
Elections 2019 - Fadhila Gargouri révèle les partis soupçonnés de financements étrangers

 

Le ministère public près de la Cour des Comptes a déféré trente dossiers relatifs aux campagnes électorales de 2019 devant les juridictions compétentes, a indiqué, lundi 20 septembre 2021, la juge auprès du Tribunal de la Cour des Comptes, Fadhila Gargouri.

 

 

Dans une interview accordée à Hadith Esseâa sur Express Fm, la magistrate a évoqué les trois contrats de lobbying d’Ennahdha, Qalb Tounes et de Aich Tounsi, et a confirmé les soupçons de financements étrangers afférents. Elle a aussi évoqué le recours de certains partis politique et candidats à la présidentielle à la publicité politique, aux services de certains médias ainsi qu’au sponsoring sur les réseaux sociaux outre des soupçons sur des financements de sources inconnues.

 

Fadhila Gargouri a indiqué que les contrevenants risquent des sanctions financières (des amendes) électorales (la perte de sièges, la dissolution du parti politique outre la privation de se représenter à de nouvelles élections) et d’emprisonnement.

 

Samedi dernier, la juge avait annoncé que les verdicts sur les infractions enregistrées lors des élections de 2019 ont commencé à être rendus, mais que les rapports ne sont pas encore communiqués au public.

 

I.N

20/09/2021 | 16:16
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
takilas
Un pays plein de maniganceurs et de saboteurs.
a posté le 20-09-2021 à 21:51
Mais ced agissements irrégulières et de banditisme n'ont jamais été respectés ni lors des législatives pleines de pots-de-vin et de manigances ni lors des municipales de cirque lorsque des partis perdants, tel que nahdha, sont devenus des maires du jour au lendemain, sans oublier les députés de nahdha qui se sont consacrés à accomplir des mascarades incroyables pour obtenir quelques voix par la corruption.
En somme les élections en Tunisie ont été faussées dès le départ. Sans parler de la duperie envers nida tounis dont ses menbres ont été influences et menacés pour démissionner pour laisser place à nahdha pourtant perdante.
AR
Trop tôt pour se prononcer
a posté le 20-09-2021 à 20:07
Des soupçons ! Juridiquement signifie dans le doute.
Ce doute au bénéfice des accusés. Avec une justice somnolente, qui avance à pas de tortue, il faut s'attendre à des procédures qui pourraient encore durer des mois !
Ce dossier est vital pour mettre en cause la légitimité électorale colonne vertébrale de tout le système .
Si la justice avais rapidement tranché, on aurait pu évité cette situation de blocage, que du temps perdu, que du temps à perdre et le flou reigne sur le paysage !
Pourtant N.K a avoué l'existence de ce contrat de loobyng, en direct à la télé, lors du débat présidentiel.
mansour
Il a fallut le 25 Juillet pour que la loi de justice s'applique naturellement
a posté le 20-09-2021 à 19:35
et en toute indépendance sur l'impunité de financements par Soros, Qatar et les lobbys de la corruption des partis politiques islamistes des freres musulmans salafistes d'Ennahdha-Al Karama, Qalb Tounes et Aich Tounsi épinglé
takilas
De quel accord parlent-ils ?
a posté le 20-09-2021 à 19:31
Et voilà révélées les quelques arnaques de nahdha et non les seules.
Et que l'on disait, illico à l'instant, que ce sont des criminels et des escrocs
Ces alors que leurs lèches-bottes (issus faut-il le dire dunr'e certaine région) réagissent et s'opposent avec insistance.
Par ailleurs, leurs réactions dénotent qu'ils sont conscients des accusations tangibles et inéluctables à leur encontre.
Mais la justice tranchera tôt ou tard et les corruptions seront de même révélées qu'ils le veulent ou pas.
Soussi
La colonne vertebrale
a posté le 20-09-2021 à 19:23
En Tunisie
Pour notre justice
Le temps et les Tunisiens n ont pas de valeur et n est jamais presser d agir vite pour le bien du pays
La colonne vertebrale d un pays est la justice
takilas
Et voile révélées les quelques arnaques de nahdha et non les seules.
a posté le 20-09-2021 à 18:57
Et qu'on disait que ce sont des criminels et des escrocs, leurs lèches-bottes réagissent et s'opposent avec soi-disant étonnement mais leurs réactions dénotent qu'ils sont conscients de ces accusations inéluctables.
Mais la justice tranchera.
A4
Conclusion:
a posté le 20-09-2021 à 17:59
A la fin des 28 mn et 40 s, ma conclusion est la suivante:
Les lois, les règlements, les procédures et les délais ont été faits pour garantir aux fautifs, tricheurs et mafieux une impunité absolue !!!
- Qui sont les cons qui nous ont fait ces lois ?
- Les députés !
- Ah ça explique tout !!!
La grande "corruption" est dans les palais de justice et non pas chez le vendeur de poulet . . .
Citoyen tunisien
'?tat de droit et indépendance la justice
a posté le 20-09-2021 à 17:43
Bon courage Madame La Juge,
Enfin vous nous réconforter et grâce à vous, on pourra redevenir confiant envers nos institutions non corrompues
pifpaf
'? tous les détracteurs politique du 25/7
a posté le 20-09-2021 à 17:42
maintenant vous comprenez pourquoi le président prend son temps ? Pour mieux vous détruire en toute l'égalité avec l'aide de la justice ....
Tunisino
L'économie n'attendra pas
a posté le 20-09-2021 à 17:34
Chacun manipule l'Etat pour son propre compte, mais l'économie n'attend pas. Devant l'égoïsme de Saied et l'inconscience de la majorité des tunisiens, le Liban sera notre destination finale. C'est malheureux, mais c'est ainsi, les politiciens de la deuxième république sont catastrophiques. Rien n'a marché et rien ne marchera, ni techniquement, ni politiquement. Un soulèvement pour chasser les imbéciles de la deuxième république est nécessaire.
Borhéne Lakhoua
Le peuple veut "tach-ki-ba bil 7a-ya", pas ca.
a posté le 20-09-2021 à 17:32
Et cela s'appelle ir-chak dans un miz-oud. C' une mascarade. Et demain, ca sera un autre 1% de ce qu'ils savent . . . Alors rien que pour l'affaire des financement étrangers, ils nous faut 700 jours pour avoir un soupcon de ce que le ministère public près de la Cour des Comptes sait.
taj
fraude électorale
a posté le 20-09-2021 à 17:24
avec ce que je viens d'entendre les sanctions seront en 2030 bon courage . les élus vont voter la loi qui les sanctionne ......... reste à désirer
BOUSS KHOUK
TOUTS CES POURRIS ! ELUS AVEC L'ARGENT DES AUTRES
a posté le 20-09-2021 à 17:11
DOIVENT ETRES SANCTIONNES , ELIMMINES et LEURS PARTIS - TITBAKKHIR - et SURTOUT tout de suite aprés avoir officialiser les verdicts C 'EST A DIRE TOUT DE SUITE pas L'ANNEE PROCHAINE -- TOUT DE SUITE EN TRES PEU DE JOURS ------------- TOUT EST CLAIR , PLUS D'ECHAPATTOIR .
Houcine
Courage !
a posté le 20-09-2021 à 17:04
Désormais, les juges ont entre les mains de quoi fermer la boutique de Ghannouchi.
D'autres délinquants aussi risquent la fermeture de leur épicerie....
Le Président aura toute légitimité à les déclarer hors-la-loi.
Mais, d'abord, le citoyen a le droit de connaître toute la vérité sur ces malfrats.
Vive le 25/7!
EL OUAFI
@ Mr Houcine (Bonjour l'ami une question :
a posté le à 17:42
(Bonjour l'ami une question : Une fois les verdicts seront connus au public, est-ce que ceux qui seront condamnés "ées" peuvent ils faire appel ? Et la durée entre le premier jugement et le deuxième ?
Bonne Journée à vous, l'?tau se resserre et la secte dans le gouffre (inn chaa Allah) dans ci peu de temps.
Houcine
Ils ont le droit de faire appel.
a posté le à 19:35
Le citoyen saura qui a trafiqué ou n'a pas respecté les lois.
Ce sera moins facile de jouer "plus propre" ou comme le clame Makhlouf "plus honorables que l'honneur".
Et, les démocrates pas si démocrates que cela, ne pourront plus nous jouer les victimes ou alerter tous les jours sur le "dangereux" Kais Saied.
Enfin, quand on veut que la loi soit respectée, il faut en accepter les procédures.
Les boutiques comme je les nomme seront en position de péril, ou du moins fragilisées durement.
Ma ligne est claire, toute personne qui propose une opinion qui ne contrevient pas aux principes démocratiques, ou exprime une opinion conforme à cela, sans recourir aux mensonges, je ne donne pas le droit de la juger ou censurer.
Ce qui heurte le plus les convictions, c'est le mensonge et la vulgarité gratuite.
Car, ils sont le lit de la bêtise.
Les ficelles procédurales font partie des garanties d'une bonne justice.
Je ne l'ignore pas.
Et, je vous remercie de me le faire remarquer.
Toutefois, vous savez sans doute, que la justice peut faire preuve de célérité et traiter les appels, s'il y a lieu, rapidement.
On ne sort pas d'un piège sans déminer le terrain étape par étape.
Sauf à encourir le reproche justifié d'atteinte à cette institution et aux libertés en général.
ntc
vrai
a posté le à 17:33
Bien dit
Warrior
far fetched .............................................
a posté le à 17:15
suspicion is not conviction.
go back to school.