alexametrics
mercredi 29 mai 2024
Heure de Tunis : 13:07
Dernières news
Criminalisation de la normalisation : le bureau de l’ARP décide la reprise de la plénière
12/01/2024 | 19:42
2 min
Criminalisation de la normalisation : le bureau de l’ARP décide la reprise de la plénière

 

Le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Brahim Bouderbala a supervisé, vendredi 12 janvier 2024, la réunion du bureau de l’assemblée ayant permis de discuter de plusieurs projets de lois.

 

Le bureau a, également, pris connaissance d'un résumé du procès-verbal de la réunion des présidents tenue le 14 novembre 2023, portant sur le climat nécessaire lors des séances plénières. Ce résumé a été approuvé à l'unanimité par les présents.

Dans ce contexte, le bureau a échangé concernant la reprise de la séance plénière dédiée à l'examen de la proposition de loi criminalisant la normalisation avec l'entité sioniste. Il a été unanimement décidé que cela se tiendrait le lundi 26 février 2024. Cependant, la reprise de la plénière doit être précédée par des consultations intensives entre les différentes parties concernées, afin d'assurer son succès tant sur le plan de forme que sur le fond, précise le communiqué du parlement.

 

Rappelons que la plénière qui devait poursuivre l’examen de la proposition de loi criminalisant la normalisation avec Israël, le 3 novembre 2023, n’a pas eu lieu après sa suspension un jour auparavant, par Brahim Bouderbala. C’est que Brahim Bouderbala a, en pleine séance plénière, annoncé que le président de la République était contre l’adoption du texte et qu’il le considérait comme étant une atteinte à la sécurité de la Tunisie.

Le président de la République, Kaïs Saïed a considéré, dans un discours diffusé le 3 novembre 2023, qu’il n’y avait pas lieu de parler de criminalisation de la normalisation. Nous devons parler, selon lui, de libération de la Palestine. Le chef de l’État, a assuré que la libération ne pouvait pas avoir lieu à travers des espérances et des textes. Une allusion claire et directe à la proposition de loi de criminalisation de la normalisation faisant l’objet de controverses au sein de l’ARP.

 

S.H

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12/01/2024 | 19:42
2 min
Suivez-nous