alexametrics
mercredi 29 mai 2024
Heure de Tunis : 13:14
Dernières news
Kaïs Saïed : il n’y avait pas lieu de parler de criminalisation de la normalisation
03/11/2023 | 21:12
4 min
Kaïs Saïed : il n’y avait pas lieu de parler de criminalisation de la normalisation


Le président de la République, Kaïs Saïed a considéré qu’il n’y avait pas lieu de parler de criminalisation de la normalisation. Nous devons parler, selon lui, de libération de la Palestine.

Dans un discours diffusé le 3 novembre 2023, le président de la République est revenu sur la situation en Palestine. Il a évoqué le meurtre d’enfants et les bombardements visant des civils.

« En ce temps, alors que les morceaux de cadavres de bébés, d’enfants, de vieillards et de femmes se dispersent partout en Palestine,

En ce temps, alors que les maisons s’effondrent au-dessus des têtes de leurs résidents suite au bombardement sioniste sauvage et barbare,

Alors qu’on porte atteinte à toutes les lois terrestres et divines,

En ce temps où on ne se limite pas à priver les hôpitaux de carburant, mais aussi l’eau,

Des villes entières ont été réduites à néant et des centaines de milliers de Palestiniens ont été déportés,

Le conflit se transforme malheureusement en un conflit juridique. Nous sommes dans une guerre de libération et non de criminalisation. Celui qui coopère avec l’ennemi sioniste ne peut être qu’un traître. Cette trahison est une haute trahison... Je tiens à assurer que, pour moi, le terme normalisation n’existe pas… »

Le président de la République revenait ainsi à la polémique qui secoue le Parlement à propos de la proposition de loi criminalisant la normalisation.

« Ce discours n’a pas pour objectif d’entamer un débat stérile ou de contester un ensemble de termes et de notions juridiques n’ayant aucune importance face au moment historique actuel durant lequel le peuple arabe palestinien fait face aux crimes les plus horribles. Il y fait face avec une volonté de guerrier. Nous partageons cette volonté et nous n’accepterons que la victoire ou la mort en martyr ».

Kaïs Saïed a expliqué qu’il se trouvait dans l’obligation de « rappeler que la constitution du 25 juillet 2022 a évoqué dans son préambule le soutien des droits légitimes des peuples. Ils ont le droit, selon la légitimité internationale, de disposer d'eux-mêmes. En tête de ces derniers, se trouve le peuple palestinien et son droit de fonder son État sur son territoire après sa libération. Ce pays aura comme capitale Al-Quds… La constitution de 2014 s’est contentée de soutenir les mouvements de libération justes et de citer en premier lieu le mouvement palestinien. Il n’évoque pas le droit du peuple palestinien de fonder son État…

Vous connaissez peut-être les raisons ayant conduit à l’adoption de cette formulation en 2014… Un sioniste ayant eu pour habitude de se rendre au palais du Bardo, en plus de rencontrer certains membres de l’Assemblée nationale constituante tenus dans certaines capitales à l’étranger…

En m’interrogeant sur la proposition de loi abordée hier (proposition de loi de criminalisation de la normalisation abordée le 2 novembre 2023 par une plénière à l’Assemblée des Représentants du Peuple), je me suis attaché à la même position. Il s’agit d’une haute trahison. J’ai indiqué qu’on pouvait faire appel à l’article n°60 du code pénal… On peut préciser les cas de trahison à l’encontre du peuple palestinien et citer les peines applicables à chaque cas…

Nous menons une guerre de libération et non une guerre de criminalisation… Je réitère mon attachement à la qualification de la chose en tant que haute trahison… Nous n’avons pas de missiles intercontinentaux, mais nous avons des positions qui peuvent traverser les continents… Nous n’accepterons pas le harcèlement, la pression ou les négociations de la part d’une entité se trouvant à l’intérieur ou l’étranger…

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) détient des fonctions, selon les dispositions de la constitution. Le président de la République détient des prérogatives, selon la constitution… La souveraineté est au peuple tunisien. Ce dernier veut libérer l’intégralité de l’État occupé… La lutte armée jusqu’à la libération de la Palestine ! De toute la Palestine ! », a-t-il déclaré.

Le chef de l’État, Kaïs Saïed a assuré que la libération ne pouvait pas avoir lieu à travers des espérances et des textes. Une allusion claire et directe à la proposition de loi de criminalisation de la normalisation faisant l’objet de controverses au sein de l’ARP.

 

 

S.G

03/11/2023 | 21:12
4 min
Suivez-nous
Commentaires
Jean Neymar
Honte ,Honte à tout ceux.....
a posté le 05-11-2023 à 11:52
La seule position défendable sur ce sujet est bien celle de KS.....
Lorsque le fait de GAZER à GAZA et ce de façon quotidienne Vieillards, Femmes et Enfants est ASSIMILABLE chez ces gens-là à des DOMMAGES COLLATERAUX, y-a-t' il matière à discussion?
Aussi bien en Occident que chez nous, se donner bonne conscience sous prétexte que ce sont les Terroristes qui sont ciblés est un raisonnement qui ne tient pas debout....
Et ce raisonnement pourrait être mis en défaut en leur répondant ainsi:
Saint-Denis resp° Mollenbeck en banlieue parisienne resp° Bruxelloise ont été de tout temps un repaire de Terroristes, pourquoi alors ne pas les Bombarder et les raser de la carte?
Et je vais vous donner les raisons exactes pourquoi ils ne le font pas:
Parce qu'ils ont PEUR, ils savent que le rapport de forces ne leur est pas favorable, le PAS DE VAGUE chez eux est le seul son que l'on entend alors qu'avec cette pauvre population gazaouie démunie, kél hit el ksir, c'est leur inconscient qui se venge contre tout ceux qui chez eux leur rendent leur CHIENNE de VIE encore plus chienne.....
Alors je dis Honte,Honte à tout ceux qui font l'amalgame dans leurs esprits troublés et manipulés entre ce qui se passe chez eux et de ce qui se passe à Gaza!
Observateur
Le Gouvernorat Palestine
a posté le 04-11-2023 à 23:10
Apparamment la Tunisie possède un Gouvernorat inconnu qui s'appelle "Palestine", ou bien est ce que la Tunisie se permet dans sa Constitution de s'insérer dans les affaires d'un autre - ou plutôt plusieurs autres - états? Apparamment la Constitution de Kais Said de 2022 est unique sur le monde: il usurpe le droit de parler pour un autre pays. Si on réfléchis....... comment ça se fait que la Constitution Tunisienne couvre un autre territoire que le sien ?
Hammadi
Parler pour parler
a posté le 04-11-2023 à 18:15
On parle juste pour parler pourquoi vous prenez nos paroles pour du serieux, vous etes dupes au quoi?
On a trop parle aussi du complot contre etat et contre le peuple, on a evoque pas mal de problemes qui font bousier la vie des tunisiens mais on n a rien realise de concret, c est la meme chose aussi pour la cause palestinienne, on parle aussi pour parler. Ne soyez pas naïfs
Fehri
Il n'offre aucune solution
a posté le 04-11-2023 à 18:13
Libérer la Palestine entière est impossible militairement. Les sionistes ont tout fait pour effacer l'histoire de la Palestine. Pour eux elle n'a jamais existé. Hier ils nous reprochent de n'avoir pas accepté la résolution 181, répartition de la Palestine. Aujourd'hui ils nous reprochent d'avoir occuper leur terre en Cisjordanie. Vous n'avez qu'à regarder les colons se défendre farouchement. Le président devrait suive la politique de Bourguiba. Il faut soutenir « two state solution « .
Fares
Kais le fourbe
a posté le 04-11-2023 à 16:12
Un discours décousu comme d'habitude qui dégouline d'ambiguïtés. Bellahi expliquez nous ya Si Kais, vous dites que la Tunisie ne dispose d'armes et quelques minutes plus tard vous déclarez que vous allez continuer la lutte pour la libération de la Palestine. Comment, plaît-il? En mangeant un sa7fa, se pencher et viser Tal Aviv?

On commence à connaître Saied, il nous embête avec ces discours à chaque fois qu'il se sente en danger. Il y a quelque chose qui se prépare ailleurs et Saied panique.
elfribo
Article 60 ou 120?
a posté le 04-11-2023 à 15:19
Et dire que ce President pretend etre un agrégé en droit constitutionnel.
Comment peut-il meme penser à appliquer une loi qui penalise la trahison de la patrie , a la trahison d'un pays etranger ?( Pays qui n'existe mëme pas, d'alileurs) , en l'occurence , la Palestine.
MH
Bonjour l'ami
a posté le à 16:58
Ce dictateur n'est autre qu'un charlatan. Je doute fort qu'il s'y connait en droit. Je me demande même comment a pu enseigner un jour quoique ce soit.
Fares
@MH Défaillance du système éducatif en Tunisie
a posté le à 20:39
Saied n'avait pas de comptes à rendre à personne au cours de son passage de 35 ans à l'université tunisienne, j'écris bien passage, car il ne s'agit point d'une carrière. Toutes les universités qui se respectent possèdent des mécanismes de contrôle afin de garantir la qualité des enseignements et des travaux de recherche qui s' y déroulent: les évaluations des étudiants, le nombre de papiers publiés dans des journaux de renommée internationale, le montant de subventions de recherche levées...

Quelqu'un qui n'arrive même pas à soutenir une thèse de troisième cycle (un PhD de nos jours) est viré sans aménagement l.

Ce qui est ironique est que Saïed n'arrête pas de mâcher son nouveau chewing-gum de l'aissaienment de l'administration, alors que les resquilleurs de son espèce seraient les premiers visés par une telle réforme, le bossu de Carthage est incapable de voir sa bosse, manifestement.

The absence of accountability is a recipe for disaster.
Sherlock Homss
'?a fait longtemps que l'entité sioniste est cataloguée...
a posté le 04-11-2023 à 15:00
Une phrase de la conférence de presse du 27 novembre 1967, soit il y a plus de 55 ans, dite par Charles de Gaulle, illustre la vision prémonitoire du célèbre général :
... "Maintenant il (Israël) organise, sur les territoires qu'il a pris, l'occupation qui ne peut aller sans oppression, répression, expulsion et s'y manifeste contre lui la résistance qu'à son tour il qualifie de terrorisme" '?'
Avait-il déjà compris que l'état sioniste allait agir à chaque occasion, méthodiquement selon la façon suivante :
envahir et occuper la Palestine puis étiqueter quiconque luttant contre leurs armées d'occupation comme « terroristes » ?
Lui, qui était "échaudé" par l'héritage du conflit entre une colonisation française violente et outrancière et un mouvement de libération algérien qu'il considérait, au fond de lui même, comme "juste", voyait-il dans le conflit perpétuel qui s'annonçait une réédition de celui qui l'avait ramené au pouvoir et qu'il eu tant de mal à résoudre ?
Le "Général", comme on l'appelait, maîtrisait déjà, au travers de cette douloureuse expérience, les "tenants et aboutissants" des menées des sionistes en Palestine, juifs extrémistes qu'il n'avait pas hésité de qualifier de
« peuple d'élite, sûr de lui-même et dominateur, déterminé à créer un état d'Israël guerrier et résolu à s'agrandir ».
On connaît la suite, et dire que tous les dirigeants dits "du monde libre" qui se sont succédés depuis cette époque n'ont pas daigné se pencher sur le sens de ces phrases et approfondir les prophéties de l'homme de "l'appel du 18 juin".
Aujourd'hui, notre président ne fait que "rafraîchir" la mémoire de ceux qui, par complaisance ou par intérêt stratégique soutiennent l'état voyou d'Israël ou tiennent, sans aucun scrupule, à s'allier ou entretenir des relations "durables" avec cette nation-fantôme qui piétine sous leurs yeux la question palestinienne d'une façon aussi cruelle que barbare.
Scribe TN
Et les arabes alors ?
a posté le à 21:35
Et nous alors dans tout ça ? Si eux ils sont catalogués, nous on fait la une des catalogues.. disons depuis le 11 septembre 2001 parceque notre mémoire est courte ! Quant au général de Gaulle qui devient maintenant une grande référence pour nous arabes, faudra voir ce qu'il a fait en Algérie et à Bizerte.. Pour la petite histoire, les USA sous Kennedy étaient plutôt contre le fait qu'Israël dispose de l'arme nucléaire et a procédé à des pressions de toutes sortes dans ce sens.. les Israéliens étaient obligés de cacher leurs plans à Dimona en maquillant le tout pour le présenter comme réacteur utilisé à des fins civiles uniquement.. c'est la France de de Gaule qui a coopérer étroitement avec les Israéliens, les premières bombes de dissuasion françaises et Israéliennes ont été construites presque en même temps.. ce que dit de Gaulle est juste une affirmation, une narration d'un historien peut-être, du bavardage politique tout au plus.. ce qui se passe en réalité après est la Realpolitik.. quelque chose que la majorité des arabes stupides et démagogues ne comprendront jamais !
Juan
de Gaulle n'aimait pas les sionistes qui veulent dominer le monde.
a posté le à 16:20
le général disait d'eux: "ce peuple dominateur" ...
le monde n'acceptera jamais la domination de la juiverie. c'est pourquoi ils sont détestés partout.
Lotfih
ça fait un.... pschitt
a posté le 04-11-2023 à 13:20
ça pue au "palais" de Carthage, c'est un peu humide, et c'est brûlant, tellement il a bouffé du lablabi fort notre Zaiim
Abir
Son populisme à atteint le plafond
a posté le 04-11-2023 à 12:50
Un chef d'ETAT qui se conduit par ses sentiments n'est pas apte pour conduire un pays ! Un chef d'ETAT doit raisonner avec diplomatie , voir les points positifs et négatifs de ses décisions envers son pays et son peuple et jamais envers ses propres intérêts! Un chef d'ETAT ne doit pas avoir un double discours noir le matin et blanc le soir ! Les mains tremblantes ne rassurent pas le peuple ! ks a eu peur parce qu'il sait que ce qu'il dit n'est que du foin pour les petits esprits pour leur pousser à voter pour ses prochaines élections, si non , ce du vrai cinéma pour occuper le galère du à sa lâcheté dans son gouvernance
Borsalino
Un peuple qui va à sa perte
a posté le 04-11-2023 à 12:25
Ce président irresponsable qui a joué le pompier pyromane pour satisfaire son électorat populiste sans logique politique mue par l'émotion. Une assemblée illégitime dont les représentants sont plutôt pro nationalistes arabes et dopés aux anabolisants coraniques veulent consacrer une loi infamante pour criminaliser toute relation avec Israël et donc , accélérer,implicitement, l'expulsion de quelques centaines de juifs tunisiens . Un jour les Israéliens normaliseront leurs relations avec les Palestiniens et vous serez l'ennemi juré du monde civilisé
Taied
@borsalino de mes 2
a posté le à 14:25
Il n' y aura jamais de normalisation avec cette entité criminelle...toutes vos tentatives seront vaines.
Le refus et la détestation de cette entité criminelle est dans l'ADN de chaque arabo musulman 1millard et demi de personnes.
Les 5 dictateurs qui ont signé avec vous ne représentent que leurs ombres et rien que ça.
Cette entité criminelle payera tôt ou tard ces crimes abominable.
Kaiess saied a dit tout haut et sans ambiguïté sa position et la position des tunisiens sur cette entité criminelle.
Welles
'? l'Ouest
a posté le 04-11-2023 à 11:15
Encore une preuve que ce président fanfaron est à l'Ouest. Il est plus royaliste que le roi.. Quelle tristesse de passer d'une décennie de gouvernement islamiste corrompue à un président populiste qui vit dans un monde parallèle.
EL OUAFFY Y
Cette fois on doit reconnaître ce qui décide ce président
a posté le à 17:26
Un président qu'il save qu'c'est il fait il y a beaucoup de sujet a aborder plus prioritaire d'incriminer les autres qu'ils sont libres de prendre n'importe décision à condition qu'il ne touche pas la souveraineté Tunisien .
EL OUAFFY Y
Une intervention
a posté le 04-11-2023 à 09:58
C'est une exception ou un président s'ingérer dans les prérogatives du parlement car les conséquences du loi empire indirectement les relations avec les pays normalisateurs car la normalisation n'influe pas sur la souveraineté du pays et vise versa si la Tunisie n'a pas normalisée les pays normalisateurs non pas le droit de dénoncer chacun pour soi et Dieux pour tous .
The Mirror
Le Président est dans son rôle de Chef d'Etat
a posté le 04-11-2023 à 09:39
Le Président Said a placé la barre très haut pour les charlatans du Parlement. Le Président est dans une logique de LIBERATION, alors que les pauvres députés ne sont que dans la condamnation, dans la criminalisation.

La différence est énorme. Kais Said exprime la conviction de l'Etat tunisien, les députés parlent propagande personnelle.

Je constate, et j'espère que je me trompe, que l'actuel Parlement, n'est finalement rien d'autre qu'une vulgaire copie du Parlement de Ghannouchi. Heureusement que Kais Said est là pour rectifier le tir.
A4
1 - 2 - 3
a posté le 04-11-2023 à 09:17
1 - Mes discours enflammés ne sont que du cinéma (tbahbir faregh) et ne vous attendez pas à des actions !
2 - Les minables élus à 11 % ne sont que des béni-oui-oui qui n'ont qu'à se mettre à plat ventre pour mériter leur prime de 1000 dinars !!
3 - J'ai déjà la trouille et ce n'est pas la peine de m'augmenter la dose !!!
Fares
Dans le même style
a posté le à 14:47
1- La semaine dernière: Saïed lève son poing au faubourg d'El Mnihla en déclarant la guerre à Israël et promet de se battre jusqu'à mourir en martyre.

2- Cette semaine: bah il n'a jamais été question de normalisation, c'est mauvais pour le pays (lire dangereux pour ma petite personne).

3- La semaine prochaine, Saïed assis à son bureau, un portrait de Théodore Herzl derrière lui déclarant "Israël a bien le droit de se défendre".

Ceux qui n'ont pas encore compris que Saïed ne fait que parler dans le vide et a peur de s'engager, doivent prendre un rendez-vous chez leur médecin pour un examen de cerveau. Minable opportuniste.
Jean Neymar
Ah ça alors!
a posté le 04-11-2023 à 09:12
Eh bien,Mèwlènè el Emir a bien fait d'intervenir et de s'adresser directement à la Nation afin de clarifier sa position parce qu'il comptait sur Bouderbala......Ce dernier,par ce qu'il a rapporté aux députés en citant pour témoins les deux vice-présidents,eh bien ce dernier avait compris exactement le contraire....Il est vrai que l'avocat a toujours eu du mal à suivre les cours en Droit constitutionnel de son professeur.....
D'ailleurs,Sawsen Mabrouk et Anwar Marzouki,interrogés ont nié:
Lè mè smâatéch,lè mè ritéch......
Forza
Il joue sur les mots
a posté le 04-11-2023 à 08:24
Je comprends qu'étant le chef de l'exécutif en place il a des contraintes et des responsabilités et une telle loi augmentera les pressions sur la Tunisie. Il devrait par contre être conséquent et moins populistes et dire franchement il est contre la loi car elle n'est pas dans l'intérêt de la Tunisie.
Scribe TN
Je n'arrive pas / plus à le suivre ni à comprendre ce qu'il veut !
a posté le 03-11-2023 à 23:24
Quel délire ! Dégage, ton peuple ma l9ach fik elkhir ! On en a assez vraiment, la situation en Tunisie va de mal en pis et devient de plus en plus insupportable.. et il nous parle de libération ! Libère nous de la misère et de l'arbitraire se3a kanek rajel w andek kelma !
Forza
Vendre de l'air chaude aux tunisiens
a posté le à 10:54
du bla bla. Il faut par contre se concentrer sur le feasable par la Tunisie. Travailler avec l'union africaine et l'uno pour faire entre des médicaments et des vivres, préparer des hôpitaux pour prendre des blessés Palestiniens, organiser des collectes de dons pour les Palestiniens, supporter les avocats tunisiens pour attaquer Israël devant les cours de justice internationale.
Et il faut avant tour la resilience de la Tunisie, programme pour l'eau, auto-suffisance alimentaire, investir dans l'éducation et la formation au lieu dans les policiers et les armes utilisées seulement pour les putschs et la répression.
ombrax
Et voilà
a posté le 03-11-2023 à 23:06
la messe est dite. Que nos honorables députés se trouvent ou se fabriquent une autre querelle stérile.
Belzebut
Ont vas en guerre
a posté le 03-11-2023 à 22:37
Si j'ai bien compris, c'est une declaration de guerre a Israel de part le discourt du president Tunisien, expliquer moi, j'ai mal compris ce que bn a ecrit ou il y a une faute dans la traduction, il parle de lutte armè j'ùsqu'a vaincre israel Il parle en aon nom ou au nom des palestiniens, Mahmous Abbes president de l'autoritè palestinienne n'as pas prononcer ces mots et kais sais le dit au nom des tunisiens, wallah c'est le monde a l'envert, vous savez les consequences de ce discour pour la Tunisie ?
Allah yosterna !!! Malla hala
Bbaya
Hh pourquoi vouloir empêcher les élus du peuple d'avoir leurs lois
a posté le 03-11-2023 à 22:01
Achaab yourid tajrim attatbi3!
Comment concrétiser cette demande? Bah pas par le blabla! Et des discours blabla et sawarukh abra alkarete! Qui s'applique sur ses opposants politiques mais pas sur Isreal!
Il manque que dire je m'excuse d'avoir utiliser asawarijh abra karret!
Le président tente de faire pression sur les élus du peuple en cherchant de dire l'importance ce n'est pas dans l'action mais dans ce qu'on dit hhh (à l'inverse du monde!)
E n dirait quelqu'un perdu qui cherche son équilibre!
Dommage j'ai cru qu'il était sérieux!
EL OUAFFY Y
Bone intervention
a posté le à 23:55
Bien sûre in intervient car ce lui qui va subit les conséquences si loi sera voté par le parlement les pays qui ont 'normalise sont libres de normalise avec n'importe qui l'essentiel la Tunisie ne normale pas et c'est ça la logique

Nabil Takilsa
Lutte juridique, mais
a posté le 03-11-2023 à 21:56
"chose en tant que haute trahison'?' Nous n'avons pas de missiles intercontinentaux, mais nous avons des positions qui"

Oui mais beaucoup de "bass" à revendre.