alexametrics
samedi 03 juin 2023
Heure de Tunis : 05:56
Dernières news
Coupures d’eau, les Tunisiens râlent et la Sonede fait la sourde oreille
28/03/2023 | 22:08
2 min
Coupures d’eau, les Tunisiens râlent et la Sonede fait la sourde oreille

 

Voila des années que ça dure, les coupures d’eau deviennent de plus en plus courantes et, même, quasi quotidiennes. Elles touchent de nombreuses villes et surviennent généralement le soir.

Depuis quelques semaines, des coupures intempestives ont été observées sur le Grand-Tunis mais aussi dans d’autres villes à l’instar de Sousse ou de Sfax. Si l’eau n’est pas totalement coupée, les citoyens ont droit le soir à un filet d’eau qui leur rend toute utilisation particulièrement compliquée.

 

Ils sont donc nombreux sur les réseaux à dénoncer le silence de la Société nationale d'exploitation et de distribution des eaux (Sonede) car non seulement, aucun préavis de coupure ne leur est communiqué mais les services de la Sonede restent injoignables et muets.

 

Les internautes notent que ce silence est la preuve que les coupures d’eau ne sont pas dues à des travaux de maintenance mais qu’il s’agirait bel et bien d’une politique de rationnement que personne ne veut publiquement annoncer.

La crise de l’eau est bien là, tous les responsables, les experts et les observateurs en parlent et alertent sur un été particulièrement difficile. On parle même de « l’été de la soif » et cela semble arriver plus tôt que prévu, constatent ceux qui sont désormais obligés de remplir les bidons, les seaux et les bassines tous les jours.

 

Le coordinateur de l'Observatoire tunisien de l'Eau, Alaa Marzouki a déclaré, vendredi dernier, que tout le Grand-Tunis est concerné par les coupures nocturnes depuis plus d’une semaine. Il a également révélé que ces coupures deviendront intermittentes à partir de la saison estivale, exprimant sa surprise quant à la stratégie déployée par la Sonede.

Le député Yassine Mami a précisé, pour sa part, que la raison derrière les coupures constantes d’eau est l'application d'une politique de rationnement d'eau par le gouvernement pour faire face à la pénurie d’eau en Tunisie.

« Un responsable de la Sonede à Hammamet m'a informé que l'interruption de l’eau n'est pas due à des travaux ou à des problèmes de distribution, mais plutôt à la politique de rationnement de l’utilisation de l’eau par la société », avait confié le député.

 

 

 M.B.Z

28/03/2023 | 22:08
2 min
Suivez-nous
Commentaires
En France
il y a aussi...
a posté le 31-03-2023 à 22:07
Si les barrages sont quasi vides, il faut demander au Bon Dieu pourquoi cette sécheresse..! La SONEDE fait de son mieux pour gérer une pénurie d'eau de plus en plus grave et chronique. Tiens, la situation de l'eau en France est presque aussi alarmante que chez nous en Tunisie. D'ailleurs, pas plus tard qu'avant hier, le président Macron s'est adressé au peuple français pour demander "une austérité dans la consommation de l'eau en France". Quand aux Tunisiens, qui sont trop exigeants et trop gâtés, ils doivent s'adapter à la nouvelle donne et réduire drastiquement leur consommation d'eau. Quand aux Algériens, ils sont déjà habitués aux coupures d'eau qui perdurent chez eux déjà depuis 40 ans environ...!!!!!
DHEJ
Oh la SONEDE...
a posté le 29-03-2023 à 20:51
Par coup de chance du début des années 80 j'ai eu un entretien avec le PDG de la SONEDE... et j'avais découvert que ...
URMAX
Piscines privées, municipales et hotelieres, terrains de golf, lavages de voitures, mais aussi et surtout, les détaillants de fruits et légumes, bouchers et gargottes (qui ARROSENT ROUTE ET TROTTOIRS
a posté le 29-03-2023 à 18:06
Le GASPILLAGE : Piscines privées, municipales et hotelieres, terrains de golf, lavages de voitures, mais aussi et surtout, les détaillants de fruits et légumes, bouchers et gargottes (qui ARROSENT ROUTE ET TROTTOIRS tout autour de leur commerce)a posté le 24-03-2023 à 13:2498 / 100 des piscines privées de notre Nation, se trouvent dans le grand Tunis, mais, paradoxalement, c'est dans le reste du pays que l'eau est quotidiennement coupée (20h - 06h), mais jamais dans la capitale ...
Cherchez l'erreur ...
... 'faudrait peut-etre, faire une marche de protestation contre le gaspillage de l'eau, de l'intérieur du pays vers Tunis ...
...
Remplir une piscine de plusieurs dizaines de m3 d'eau douce - qui sera perdue dans les égouts - pour s'y baigner une fois par semaine, alors que le reste de la Nation en bave, c'est un crime.
...
Idem, pour les terrains de golf.
Des hectares de gazon - ENORME CONSOMMATEUR D'EAU - pour que quelques snobs y aillent s'y pavaner a swinger leur club de golf sur une balle ... pour l'envoyer dans ... un trou.
...
Quant aux énormes piscines hotelieres - dont la plupart se trouvent en bordure maritime, c'est une aberration.
Modifiez-les, et faites y circuler l'eau DE MER, au lieu de gaspiller des milliers de m3 d'eau douce a chaque fois.
...
Pour les lavages de voitures et autres commercants cités dans le titre ...?
Promulger une Loi pour interdire strictement, cette dilapidation des réserves hydriques Nationales.
Tunisino
Les nuls
a posté le 29-03-2023 à 11:59
Ils sont incapables de mener une compagne scientifique pour réduire la consommation d'eau, même à 50%, ainsi aucune coupure ne sera à envisager, et la citoyenneté des citoyens est respectée. Cette compagne est bel et bien évidente, elle ne demande pas trop d'ingéniosité, il suffit de se mettre dans les bottes du simple citoyen et de respecter sa citoyenneté. Elle commence par une sensibilisation intense et pédagogique du problème, ensuite par la proposition pédagogique de différentes méthodes pour réduire la consommation domestique, agricole, industrielle, et touristique, et se termine par infliger des amendes sur ceux qui ne respectent pas les nouveaux quotas de consommation (Par exemple: 30 mètres cubes en domestique avec une facture double en cas de dépassement). Ce qui inquiète n'est pas la situation actuelle du pays, mais la médiocrité de sa gestion.
Gg
La Sonede...
a posté le 29-03-2023 à 11:09
...peut-elle dire qu'il y a pénurie d'eau, et que ce n'est que le commencement?