alexametrics
lundi 27 mai 2024
Heure de Tunis : 13:05
Dernières news
Coupures et perturbations : la Sonede applique le rationnement de l'eau confirme un député
23/03/2023 | 14:12
2 min
Coupures et perturbations : la Sonede applique le rationnement de l'eau confirme un député

 

Distribution d’eau perturbée, coupures constantes de l’eau avec une dégradation de sa qualité, c’est la situation dans laquelle se retrouvent plusieurs Tunisiens, depuis le début de cette semaine. Les habitants du Grand Tunis, ainsi que des régions de Hammamet, du Sahel ou du Sud ont subi des perturbations dans la distribution de l’eau potable.

Business News a essayé, depuis des jours, de contacter la Société nationale d'exploitation et de distribution des eaux (Sonede) pour avoir une explication de cette situation critique, mais en vain. Après plusieurs appels aucune réponse officielle de la Sonede, qui fait silence radio face aux inquiètudes des citoyens. Les Tunisiens se demandent effectivement si les autorités ont commencé une politique de rationnement de l'eau sans les informer. Une rétention de l'information fort facheuse puisque les citoyens ont le droit de connaître la vérité sur un sujet vital qui touche leur quotidien au plus près.

 

Entre-temps, le député Yassine Mami a affirmé, au micro de Elyes Gharbi dans l'émission « Midi Show » sur Mosaïque Fm, jeudi 23 mars 2023, que la raison des coupures constantes de l’eau se trouve dans la politique de rationnement du gouvernement pour faire face à la pénurie de l’eau en Tunisie.

« Un responsable de la Sonede à Hammamet m'a informé que l'interruption de l’eau n'est pas due à des travaux ou à des problèmes de distribution, mais plutôt à la politique de rationnement de l’utilisation de l’eau de la société », souligne le député.

 

 

« La Tunisie est classée parmi les pays les plus menacés par la sécheresse, et les responsables de la société m'ont assuré que le rationnement dans la consommation d'eau est inévitable », a-t-il ajouté.

 

Pour rappel, L'expert et ancien secrétaire d'Etat chargé des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Abdallah Rebhi, a déjà alerté sur la situation de l’eau et des barrages en Tunisie. L'expert a précisé que la moyenne pondérée des pluies enregistrée, du 1er septembre 2022 au 31 janvier 2023, est de 30%.

Il a souligné que les indicateurs sont alarmants et qu'il est nécessaire de prendre des mesures notamment dans les zones sensibles où l'eau viendrait à manquer.

« Il faut absolument préserver le stock pour pouvoir passer l'été (...) il faut creuser des puits (...) il faut rationnaliser la consommation de l'eau, il faut impérativement nous prépaprer à tous les scénarios et annoncer l'état de sécheresse pour sensibiliser les citoyens », a conclu Abdallah Rebhi.

R.A

23/03/2023 | 14:12
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Haouel
Conseil
a posté le 26-03-2023 à 11:09
La coupure de l eau ne fait que augmenter la consomation
Sixtus
Triste
a posté le 24-03-2023 à 19:05
J'ai déjà 6 amandiers, des rosiers, un oranger et un citronnier morts de chez morts dans le jardin suite à la canicule passée . Si cela continue, malgré l'irritation au goutte-à-goutte, c'est tout le jardin qui va y passer.
DHEJ
L'eau est entre les mains des nuls!
a posté le 23-03-2023 à 20:53
Nul comme un peuple qui a crié "ma ma ou Ben Ali"!
Tunisino
Les nuls
a posté le 23-03-2023 à 14:49
Des nuls en gestion! Qu'est-ce qui empêche de faire des compagnes intensives de sensibilisation pour forcer la population à économiser de l'eau (volet sensibilisation). Qu'est-ce qui empêche d'augmenter le prix du mètre cube pour ceux qui dépassent les 20 mètres cubes (volet punition). Les sciences n'ont rien laissé au hasard, tout se travaille, sauf que les littéraires et les illettrés politisés sont des imbéciles.