alexametrics
Dernières news

Bochra Belhadj Hmida : Je me sens menacée !

Temps de lecture : 3 min
Bochra Belhadj Hmida : Je me sens menacée !

 

L’avocate et militante des droits de l’homme, Bochra Belhadj Hamida, a été l’invitée de Boubaker Ben Akacha dans Midi Show du 29 septembre 2020. Elle est, entre autres, revenue sur l’affaire du meurtre de la jeune Rahma et les appels à la réactivation de la peine de mort qui s’en ont suivi ainsi que la campagne de dénigrement lancée à son encontre par des sympathisants du Parti destourien libre (PDL) sur fond d’allégations diffamatoires qui lui ont été attribuées par les mêmes parties. 

 

Selon ses détracteurs, l’avocate aurait qualifié Abir Moussi de «fasciste » et de « dictateur » et ce pour avoir exprimé sa position en faveur de la peine de mort. Or, l'ancienne députée Bochra Belhadj Hmida n'a jamais fait de telles déclarations. 

Elle a également été attaquée sur les réseaux sociaux à cause de sa position en faveur de l’abolition de la peine de mort. 

 

La peine capitale est, notons-le, toujours en vigueur en Tunisie. Son application a, cependant, été suspendue depuis 1991 après la signature d'un moratoire. 

J’ai déposé une plainte auprès du ministère de l’Intérieur contre une personne proche du PDL pour m’avoir attribué des allégations mensongères”, a-t-elle indiqué faisant référence à un statut Facebook diffusé sur des pages du PDL et dans lequel le concerné a prétendu que Bochra Belhadj Hamida avait accusé Abir Moussi d’être “une fasciste car elle souhaite appliquer la peine de mort aux terroristes et aux violeurs”. 

Je me sens menacée”, a-t-elle signalé, notant que les informations dont elle disposait sur l’identité de cette personne n’étaient pas encore confirmées. “Il s’agirait d’un agent de sécurité, lui-même époux de Abir Moussi (présidente du PDL)”. 

Elle a ajouté qu’une autre plainte avait été également déposée contre le député de “la Voix des Agriculteurs", Fayçal Tebbini. 

 

A l’éclatement de la polémique suscitée après le viol et l’assassinat d’une jeune fille à Aïn Zaghouan, Fayçal Tebbini, a écrit le statut suivant sur les réseaux sociaux : "Alors que les gens sont effondrés, elle dit non à la peine de mort. Parce qu’elle n’est pas agricultrice et qu’elle ne risque pas d’être volée, Bochra Belhaj Hamida a indiqué, dans le cadre de la loi de protection des agriculteurs, que celui qui vole un agriculteur doit travailler pour lui. Aujourd’hui, elle refuse la peine de mort dans le cadre des crimes de viol parce qu’elle est certaine qu’elle ne risque pas d’être violée. Personne ne la regarde déjà comme une femme pour avoir envie de la violer".

 

L’avocate s’est, également, adressée au président de la République en réaction à son discours prononcé, lundi 28 septembre 2020 marge de la réunion du conseil de sécurité, et dans lequel il s’est dit en faveur de la peine de mort. 

Vous ne faites que nous donner des leçons à longueur de journée (...) Assez de discours ! La responsabilité de la mort de Rahma vous incombe et incombe à vos semblables!”, a-t-elle martelé. 

Bochra Belhadj Hmida s’est, par ailleurs, interrogée sur l’activation de la loi contre les violences faites aux femmes dont une majeure partie se focalise sur la prévention. 

Interpellée sur la réactivation du débat autour de la peine de mort, l’avocate a avancé, non sans désarroi, que les propos de certains politiciens étaient une traduction de l’échec d’un long parcours de militantisme.

 

N.J.


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (9)

Commenter

Dada
| 01-10-2020 21:15
https://youtu.be/dvO-DJEChg0.

Monia
| 29-09-2020 21:41
que le simulacre de " la prétendue démocratie" n'a été qu'un éhonté prétexte pour engendrer le désordre entre "supposés" clans rivaux jusqu' auboutisme au point de s'allier pour depuis dix pour massacrer l'ETAT DE DROIT, j'entends par-là naturellement l'ORDRE REPLUBLICAIN, par d'acharnées "fantaisies abscondes" abondamment nourries par tous les réseaux sociaux...

Jupiter
| 29-09-2020 20:02
Les hypocrites maintenant il insulte cette dame. Cette fille de bourguiba qui a exécuté par pendaison des centaines de Tunisiens parfois seulement qu'ils ont était des opposants a lui et a ca politique c'est ca le bourguibisme.

zilos
| 29-09-2020 19:12
personnellement j'ai beaucoup d'admiration pour toi voire un grand respect ,certes madame il ne faut pas avoir peur de rien et ne fait pas trop de comédie et gonfle pas ta poitrine puisque personne n'a peur de toi , même AZRAEL ,LES ANGES ,ET LA MORT TOUS ENSEMBLE T'EVITENT ET EVITENT TON CROISEMENT .
IRTEH YA BOUCHRA ,C'EST LE BON DIEU QUI FERA SON AFFAIRE .
RABBI YARHMEK BIL AKAL .

mansour
| 29-09-2020 18:13
pour la consoler de ses souffrance et tourments imaginaires

Lotfib
| 29-09-2020 18:06
Mais par qui?Tu ne représentes rien ya Bochra...Avant de dire des conneries il faut réfléchir des conséquences...Ma pauvre personne ne viendra te voir ,ni te faire du mal...Tu as peut être besoin d'un psy

Narjess Larnaout
| 29-09-2020 17:02
A l ecouter c est 20 minutes de perdues...elle tend de se racheter de ses comportements anterieurs ...dont celui du 13 janvier 2011....une ovni reelle qui s accroche pour detourner l attention mais perd souvent les pedales..je citerais volontier le dernier paragraphe @ Achille| 29-09-2020 15:46 ...
Et pour terminer, clairement on en a rien a foutre de ses opinions, elle pèse rien, meme pas deux grammes sur la scène politique, c'est surement une transfuge qui vire de bord au patriotisme une fois de temps a autre pour brouiller les pistes, faudrait si un jour on installe un état enquêter sur les actions de cette femme et ce qu'elle fou en scène politique réellement.

aldo
| 29-09-2020 16:44
NOUS ATTENDONS VOTRE REPONSE CONCERNANT CETTE HISTOIRE , nous avons confiance en vous . SURTOUT QUE VOTRE FAMILLE - EPOUX - est concerné maintenant , nous avons besoin de réponse , et MIEUX ENCORE SI VOUS POUVEZ TAPER FORT .

Achille
| 29-09-2020 15:46
Elle est amusante enfait Bochra Ben Machin Truc, moi elle m'amuse enfait déja que son allure n'est pas vraiment adapté a la politique, elle a une allure de bonne grand mère qu'on pourrait avoir tous, qui nous fait de bon gâteaux, ou bien d'une Khalti manoubéya, d'une voisine illetré d'en face coincé dans sa cuisine a entendre Midi Show de Boubaker pro Nahdha de Mozaique FM, ou bien la vendeuse qui a un Hanout au coin ou une propriétaire de salon de coiffure ou un truc comme ça, bref déja physiquement c'est destabilisant de la regarder faire de la politique alors qu'elle a l'air de tout sauf d'une femme politique ou d'un leader.

Ensuite c'est un OVNI, clairement on comprend pas son identité réelle et sa mission réelle en politique, elle fou quoi ici enfait ? c'est qui en fin de compte cette femme ?

Et pour terminer, clairement on en a rien a foutre de ses opinions, elle pèse rien, meme pas deux grammes sur la scène politique, c'est surement une transfuge qui vire de bord au patriotisme une fois de temps a autre pour brouiller les pistes, faudrait si un jour on installe un état enquêter sur les actions de cette femme et ce qu'elle fou en scène politique réellement.

A lire aussi

Yassine Ayari indique que « c’est une insolence d’accepter la tenue de ce sommet dans un pays arabe

24/10/2020 20:07
20

L’approvisionnement des laboratoires privés en tests rapide permettrait de réduire la pression sur

24/10/2020 18:16
1

La centrale syndicale a ajouté qu’une réunion de la commission administrative aura lieu le 30

24/10/2020 15:07
2

Habib Ghedira indique que la commission présentera de nouvelles mesures au gouvernement afin de

24/10/2020 14:47
23