alexametrics
Dernières news

La coopération tuniso-turque, objet d’un Conseil ministériel restreint

Temps de lecture : 1 min
La coopération tuniso-turque, objet d’un Conseil ministériel restreint

 

Le dossier des relations de coopération tuniso-turque, a été au cœur de la réunion d’un Conseil ministériel restreint (CMR), tenue, cet après-midi du jeudi 5 janvier 2017 au Palais du gouvernement à La Kasbah sous la présidence de Youssef Chahed.

 

Les participants au CMR ont passé en revue les divers préparatifs en cours pour la tenue de la deuxième session du Conseil supérieur de coopération stratégique tuniso-turque prévue pour le mois d’avril 2017 à Ankara.

L’ordre du jour de cette réunion comportera, sur proposition de la Tunisie, des points portant, notamment, sur l’amélioration de la balance commerciale et la protection du produit tunisien.

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (10)

Commenter

Monder CHADI
| 14-03-2017 11:37
IL FAUT BOYCOTTER LES PRODUITS TURCS ET CONSOMMER TUNISIENS

Abdejawaed Hadidane
| 29-01-2017 21:58
Il faut pas oublier aussi le dossier de la Chine même chose il faut protéger nos articles et notre le reste de l'industrie

Ataturk
| 06-01-2017 22:37
Il est bien dit que le but est:"L'amélioration de la balance commerciale et la protection du produit tunisien".
Or on sait bien que l'accord de libre échange signé sous le pouvoir de la troika a porté un grand préjudice à l"économie tunisienne et a avantagé la Turquie.
En effet il suffit de faire un tour dans les grandes surfaces de distribution en Tunisie pour voir l'ampleur des dégâts: presque tous les articles sont "made in Turkey" de la barre à chocolat aux vêtements, aux chaussures, aux produits agro-alimentaires.
Des usines tunisiennes mettent la clé sous la porte et envoient des milliers d'employés au chômage, à cause de ce fameux accord de libre échange.
Rien que l'importation de "glibettes" turques a ruiné des agriculteurs tunisiens et le gouvernement "d'union nationale" a brillé par son nonchalance et on a vu deux ministres avec des positions diamétralement opposées: le ministre de l'agriculture est pour l'interdiction de l'importation de "glibettes" turques et le ministre du commerce d'Ennahdha est pour.
Il y a de quoi se demander si ce dernier n'est pas un ministre d'Erdogan en Tunisie.

mbenslama
| 06-01-2017 20:12
Comment parler de coopération et en même temps protéger le produit tunisien? c'est une devinette ou quoi? les produits turcs envahissent nos marchés,nos rues et nos quartiers alors que le secteur textile tunisien connait des moments difficiles essayant de survivre malgré la conjoncture et la coopération avec la turquie et la chine.

Tunisienne
| 06-01-2017 12:59

A quand les CMR consacrés à la «coopération» Tuniso-qatarie, à la «coopération» tuniso-saoudienne... ?

La Tunisie n'est pas uniquement la colonie de la Turquie que je sache !


PS : J'ai particulièrement apprécié le coup (très cynique !) de «la protection du produit tunisien» ! Ça m'a évoqué les glibettes blanches, les babioles, bricoles et autres camelotes turques qui ont envahi nos marchés et bien évidemment nos «coupeurs de têtes modérés» de retour au pays ! Vive la protection du produit tunisien !


DHEJ
| 06-01-2017 12:12
Une coopération dont le dossier est détenu par le GOUROU!

Imed Ben Slama
| 06-01-2017 10:31
c est avec les pays du Maghreb surtout avec l Algerie et la Lybie qu il faut construire des ponts solides de libres echanges et en second plan les pays Africains.La Turquie obeit a plusieurs considerations trop dangeureuses pour notre economie et nos entreprises

Citoyen
| 06-01-2017 09:13
Attention, les turcs c des vampires.
Il n'y a rien a esperer d'eux..
Faut faire comme Trump, protectionnisme et pénaliser ceux qui profitent du libre echange.
Plus jamais de glibettes blanches

hadou
| 06-01-2017 06:19
il faut annuler le traité de libre echange avec la turquie...et puis qu'est ce qu'on a à foutre avec un pays terroriste comme la turquie qui infiltre et détruit notre pays via les islamistes d'ennahtha....

Forza
| 05-01-2017 21:42
et co. Hatem, a quand tes bêtises sur cet article ? Je vais bien voir si tu peux ecrire quelque chose a part Nahda, CPR, couper, hacher casser. Jadid chwaya ya mdek.

Maintenant sérieusement l'industrie textile turque présente un problème pour la Tunisie. Nous avons des déficits colossaux avec la Turquie et la Chine et le gouvernement doit négocier ces aspects sans tomber dans le protectionnisme total car notre industrie n'a de futur que si elle s'impose sur les marchés internationaux et ça commence par s'imposer en Tunisie.

A lire aussi

Le président de la République, Kaïs Saïed s’est rendu, ce soir du lundi 27 janvier 2020, au domicile

27/01/2020 22:54
0

L’expert en économie et ancien ministre des Finances, Hakim Ben Hammouda a été l’invité de Myriam

27/01/2020 21:22
1

plusieurs réactions au sein de la société civile ainsi que du côté de certains politiciens.

27/01/2020 20:02
0

A la fin des années 90, il a passé le flambeau à son fils Tarek Yassine Hamila, pour repartir

27/01/2020 19:22
1

Newsletter