alexametrics
samedi 13 juillet 2024
Heure de Tunis : 10:29
Dernières news
Le PDG de la Sonede s’explique sur les coupures d’eau
20/11/2023 | 12:24
1 min
Le PDG de la Sonede s’explique sur les coupures d’eau

Le PDG de la Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (Sonede), Ahmed Soula, est revenu, lundi 20 novembre 2023 sur la poursuite du rationnement de distribution de l’eau potable en raison de la sécheresse.  

Intervenant sur Mosaïque FM, il a avancé, au micro de Jihene Miled, que la Sonede avait réduit la quantité d’eau destinée à la consommation pour les gouvernorats du nord, du Cap Bon et les zones côtières jusqu’à Sfax. Il a expliqué que les 50.000 mètres cubes économisés servaient à remplir les réserves pour ainsi approvisionner les citoyens le matin après la coupure nocturne. 

Avant le rationnement, la Sonede distribuait un million de mètres cubes. Cette quantité a été réduite à 950.000 mètres cubes, selon le PDG de la Sonede. 

Il a démenti les allégations selon lesquelles certaines régions sont épargnées précisant que dans certaines zones dont l’altitude est inférieure à d’autres, il est possible de s’approvisionner même des heures après la coupure car les conduits de distribution disposent encore d’eau. 

Il a assuré que la Sonede intervenait sur l’ensemble des réservoirs d’eau qui approvisionnent le Grand Tunis notant que la coupure est opérée sur deux phases le soir, vers 19 et 22 heures pour un retour le matin à 5 et 6 heures. En ce qui concerne la qualité de l’eau, il a indiqué qu’à la réouverture des vannes, l’eau emporte forcément les résidus dans les conduits de distribution.

 

N.J 

20/11/2023 | 12:24
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Mohamed
Mensonge
a posté le 21-11-2023 à 11:14
On peut savoir il y a pas de coupure sur les zones des riches comme les LACs, carthages, Marsa....
Ils sont plus tunisiens que nous!!?
A4
10 mille dinars le mètre-cube !!!
a posté le 20-11-2023 à 14:48
Au chapitre dessalement de l'eau de mer, je l'ai entendu dire que ça revenait trop cher.
A la question avec insistance: dites combien, donnez un chiffre, il a répondu (tenez-vous bien) 10 mille dinars le mètre-cube et puis ça consomme beaucoup d'énergie !!! Sans aucun commentaire, sans aucune explication.
10 MILLE DINARS LE METRE-CUBE ET C'EST TROP CHER !!!
Monsieur le PDG confond l'investissement par m3 de production et le prix de revient du m3 d'eau dessalée !!!
Conclusion: Monsieur le PDG de la SONEDE ne domine pas son sujet.
Qu'il sache que le prix de revient du m3 d'eau dessalée se situe en Europe entre 0,4 et 0,8 euro, soit 1,5 à 2,5 dinars. Si au lieu d'utiliser l'électricité de la STEG (300 millimes le kWh), on fait appel à l'électricité photovoltaïque (100 millimes le kWh), on peut ramener le prix du m3 d'eau dessalée à moins de 1 dinar !!!
Ainsi, on continuera à planter et exporter les tomates, les patates, les oranges, etc ...
Etudiez votre sujet Monsieur le PDG !!!
DHEJ
***
a posté le 20-11-2023 à 13:27
Ah il a bien évoqué l'altitude à savoir l'énergie potentielle... mais pour rejoindre ce point il faut une énertie à savoir l'énergie cinétique...


950.000 m3 d'eau sans vitalité...