alexametrics
vendredi 21 juin 2024
Heure de Tunis : 03:03
Dernières news
Anne Guéguen : les autorités françaises s’efforcent de faciliter le traitement et la délivrance des visas
29/05/2024 | 10:07
3 min
Anne Guéguen : les autorités françaises s’efforcent de faciliter le traitement et la délivrance des visas

 

L’ambassadrice de France en Tunisie, Anne Guéguen a indiqué que les relations tuniso-françaises représentaient un partenariat dynamique basé sur la confiance. « Il s’agit d’un partenariat concret et transparent… Il s’agit d’un rapport de confiance gagnant-gagnant », a-t-elle dit.

Invitée le 29 mai 2024 à « Expresso » de Wassim Ben Larbi sur Express Fm, Anne Guéguen a affirmé que la visite du chef du gouvernement, Ahmed Hachani en France en février était réussie et qu’elle avait permis de lancer les préparatifs de la prochaine édition du Haut Conseil de Coopération tuniso-français. « C’est une relation d’une exceptionnelle densité et richesse… La France est le premier client de la Tunisie… Les échanges commerciaux annuels approchent les neuf milliards d’euros », a-t-elle poursuivi.

Anne Guéguen a expliqué que la Tunisie réalisait, à travers ses échanges commerciaux avec la France, un excédent de deux milliards d’euros. Elle a affirmé que cette somme dépassait celle des transferts des Tunisiens à l’étranger ou celle des revenus de tourisme. Elle a, également, précisé que 1.500 entreprises françaises étaient basées en Tunisie et employaient 150 mille personnes. Elle a assuré que la coopération tuniso-française avait pour but de réaliser un rapport gagnant-gagnant dans les secteurs stratégiques et à haute valeur ajoutée tels que la transition énergétique ou la transition numérique.

L’ambassadrice a évoqué le mémorandum d'entente signé le 27 mai 2024 à la Kasbah entre le ministère de l’Industrie, des Energies et des Mines et Total. Elle a assuré qu’il s’agissait d’un projet extrêmement ambitieux et structurant. D’après elle, il contribuera au renforcement de la souveraineté énergétique de la Tunisie en plus de la création d’emplois et de richesse. Elle a affirmé que la proximité géographique de la Tunisie était un atout lui permettant d’être un État pionnier de la transition énergétique. Ceci permettra de produire et d’exporter directement de l’hydrogène vert ou de l’électricité vers le marché européen.

 

 

 

Anne Guéguen a mis l'accent sur l’importance de la mobilité et son impact positif sur les relations tuniso-françaises. Elle a affirmé que près d’un million d’individus de nationalité ou d’origine tunisienne se trouvaient sur le territoire français. D’après elle, les autorités françaises s’efforcent de faciliter le traitement et la délivrance des visas. « Nous avons retrouvé, l’année dernière, des niveaux prè-Covid avec 85.000 visas délivrés et 5.000 visas nouveaux étudiants… Ceci représente près de 12% d’augmentation par rapport à l’année précédente… L’année dernière, huit Tunisiens sur dix ont obtenu leur visa », a-t-elle ajouté.

Pour ce qui est de la migration clandestine, l’ambassadrice a assuré que son pays était à l’écoute des autorités tunisiennes. Elle a expliqué que la France et les autorités européennes étaient prêtes à mettre à disposition de la Tunisie les moyens permettant de gérer la chose.

Anne Guéguen a considéré que le Sommet de la francophonie tenu en novembre 2022 était une véritable réussite pour la Tunisie. Elle a expliqué que la francophonie ne reposait pas uniquement sur la langue, mais qu’il s’agissait d’un vecteur d’innovation et de renforcement des échanges. Elle a, également, évoqué le partenariat entre la Tunisie et la France à travers l’Agence Française de Développement (AFD). « Il s’agit de projets destinés à stimuler l’entrepreneuriat privé et les PME tunisiennes… Vous avez par exemple la ligne E du RFR qui a ouvert il y a un peu plus d’un an… L’AFD a financé une grande centrale photovoltaïque à Tataouine », a-t-elle déclaré.

Anne Guéguen a indiqué que la prochaine réunion du Haut Conseil de Coopération portera sur l’enseignement supérieur, la recherche scientifique, la culture et l’art, la sécurité et la migration, le tourisme, l’économie et le développement durable. Elle a affirmé que la saison touristique s’annonçait bien en Tunisie expliquant que plus d’un million de touristes se sont rendus en Tunisie l’année dernière. Elle a considéré que la Tunisie avait tous les atouts lui permettant de présenter une offre diversifiée.

 

 S.G

29/05/2024 | 10:07
3 min
Suivez-nous
Commentaires
veritas
inverser la déclaration
a posté le 29-05-2024 à 10:33
Pour avoir la vérité il faut inverser ses dires '?'en France 3 ans après le printemps islamiste il y'a une chasse discrète aux tunisiens surtout dans les administrations pour leur emboîter le pas aujourd'hui il y'a une chasse déclarée un maire du sud de la France a même osé parler de filière tunisienne'?'faites attention leur double et triple langage n'a pas d'égal '?'.les choses vont encore se renforcer dans les prochains mois aucune accalmie à l'horizon d'après des sources bien informées.
Larry
Celui la n'a pas obtenu son visa....
a posté le à 11:27
Alors tout les jours il râle contre la France...
Espérons pour les français qu'il ne l'aura jamais... ils ont assez de baltringues immigrés chez eux...
Gg
Comme toi!
a posté le à 12:21
Larry, tu m'as piqué les mots!
Hhhhhhh...