alexametrics
mercredi 26 janvier 2022
Heure de Tunis : 05:18
Dernières news
Affaire Lotfi Nagdh : Seize ans de prison pour quatre accusés
16/11/2021 | 17:09
2 min
Affaire Lotfi Nagdh : Seize ans de prison pour quatre accusés

 

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Sousse a émis, mardi 16 novembre 2021, un jugement dans l’affaire de l’assassinat de Lotfi Nagdh, coordinateur de Nidaa Tounes à Tataouine, le 18 octobre 2012, décédé lors d’une manifestation qui a mal tourné.

Ainsi, deux accusés ont écopé de quinze ans de prison chacun, pour meurtre avec préméditation, selon les déclarations du porte-parole de la Cour d’appel de Sousse Hédi Khsib à la Tap. Deux autres ont été aussi condamnés chacun à quinze ans de prison, pour complicité. Une condamnation d'un an de prison a aussi été décidée contre tous les prévenus pour avoir participé à une bagarre ayant conduit à un décès. Ce qui ramène la peine à seize ans de prison pour les quatre accusés.

 

Novembre 2016, la chambre criminelle près le Tribunal de première instance de Sousse avait émis un non-lieu pour tous les prévenus dans l’affaire, en ce qui concerne l’accusation de meurtre avec préméditation. Certains d'entre eux ont été condamnés pour des délits mineurs.

 

 

Photo du 14 novembre 2016 - Said Chebli, acquitté par le tribunal de première instance de Sousse, prend ici un selfie avec les célèbres membres des Ligues de protection de la révolution. On voit notamment Rached Khiari, directeur du site islamiste radical Assada (auteur de la photo), Imed Deghij des LPR du Kram et Recoba.

 

« Que le 18 octobre soit la journée de l’épuration et de la liquidation du détestable RCD ». Cette phrase a clos un communiqué des ligues de protection de la révolution publié en octobre 2012 dans la ville de Tataouine. Ce jour-là, en 2012, le coordinateur général de Nidaa à Tataouine, Lotfi Nagdh, a été lynché par une foule en colère. 

Les membres de ces ligues, même si aujourd’hui dissoutes, sont soutenus par ceux qui deviendront par la suite députés au parlement. Parmi ces soutiens inconditionnels, on peut citer les députés de la Coalition Al Karama, Seifeddine Makhlouf, Maher Zid...

 

I.N

16/11/2021 | 17:09
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Flore
Revoltant
a posté le 17-11-2021 à 16:41
Qu'il repose en paix
Une victime de la violence et de la cruauté ....... un martyre
Reposez en paix brave militant
rochdi
et le juge
a posté le 17-11-2021 à 07:59
le juge qui a emis un non-lieu , doit etre punis aussi
A4
Questions:
a posté le 16-11-2021 à 23:42
Comment s'appellent "les *** juges ***" qui ont prononcé un non-lieu en 2016 ?
Ne doivent-ils pas être jugés à leurs tour pour complicité ?
Jilani
Et vous omettez abbou et sa femme
a posté le 16-11-2021 à 21:50
Les photos sont encore là où ils prennent des photos avec les membres du lpr. Une réalisation du changement du 25 juillet sur un procès qui a duré des années où les coupables sont encore en liberté comme ce khiari dghij .... Espérons pour bientôt le dénouement des procès de Bel-Air et Brahimi et surtout les commanditaires de leurs assassinats.
MFH
Traduire le gourou devant la cours martiale
a posté le 16-11-2021 à 21:07
Dieu soit loué !. Sans le 25/7, les Tunisiens n'auraient jamais imaginé possible qu' une telle sentence puisse être prononcée. Une télle inculpation prouve que tout ce que faisait et disait Ennahdha était construit sur du faux. Une preuve suffisante pour inculper Ennahdha de tous les crimes et de tous les faux jugements et preuves qu'elle émettait ou avançait. Les terroristes de Chambi, du Bardo, de l'impériale, de l'avenue Med V, et autres étaient aussi les faits du gourou et ses Bandits que B'hiri classait pour faute de preuve. On tuait. on volait, on lynchait et B'hiri décrétait l'innocence. Tous les procès des 10 dernières années sont à revoir et à rectifier.
Ahmed
Le début du début de justice
a posté le 16-11-2021 à 20:56
Il faut tenir bon et poursuivre l'évolution de la justice , vers son indépendance et son caractère républicain.
Le soutien à KS reste pour cela nécessaire, même si rien n'est parfait.
Mohamed Obey
@ A4: Félicitations pour cette sensibilité!
a posté le 16-11-2021 à 20:26
Je suis épris de votre poème. Réaliste, vrai, plein d'émotion... et d'indignation vis à vis de l'injustice qui fut subie par feu Lotfi Ngguedh et ses héritiers, et même le peuple tunisien...
A4
Merci
a posté le à 23:16
Et qui a tué Chokri BELAID ?
Tronçonneuse
Justice ?
a posté le 16-11-2021 à 19:16
Donc, en Tunisie, il vaut mieux tuer quelqu'un que de faire un chèque sans provision.
GZ
@tronçonneuse
a posté le à 02:46
Bonjour.
...ou tout simplement fumer un joint. Vous ne faites de tort à personne. Vous prenez trente ans illico, sans état d'âme. Envoyez, c'est pesé.
takilas
Hourra ! Félicitations à la justice honnête.
a posté le 16-11-2021 à 19:08
Lorsqu'on se rappelle comment nahdha à bâclé l'affaire ; n'est-ce pas Taboubi ? Qu'on lui dit que les affaires de Feus Chokri Belaid, Mohamed Brahmi et des gardes présidentiels et autres assassinats ne tarderont pas être élucidés.
Toutefois ce non-lieu est intriguant.
Allah yarhmou wi ennâamou Lotfi Naguedh paix à son âme.
Patriote
Vive la justice indépendante....paix à l'ame de Nagadh
a posté le 16-11-2021 à 18:18
Paix à l'ame de Lotfi Nagdh....ça ne montre que la justice était ( et l'est d'encore) sous la domination et la manipulation des Nahdhaouis malhonnêtes allah yehlekhom !!
Alya
Ane plus rien comprendre
a posté le 16-11-2021 à 18:05
Finalement, il fallait un 25 juillet, pourquoi des criminels soient punis par des peines et non acquites Je pense que plusieurs juges exerçaient leur fonction sous menace et de livraient des non lieu sous nahdha and co
zozo Zohra
Allah yarhmou
a posté le 16-11-2021 à 17:53
Au moins une justice rendue
Paix à son âme
Petit x
Quelle justice ! Pour le même crime odieux, les uns acquittent et les autres emprisonnent lourdement. Bizarre non ?
a posté le 16-11-2021 à 17:30
On passe, entre deux jugements, d'un non lieu à 15 ans de prison.

La justice tunisienne est "extra-ordinairement exceptionnelle" parmi ses cons'?urs dans le monde c'est le moins qu'on puisse dire.
A4
Précision:
a posté le 16-11-2021 à 17:29
Il faut préciser que ces criminels sont des nahdhaouis de la secte des assassins !!!
Et ali rach nous parlait à l'époque de crise cardiaque . . . Sale menteur !!!
Aux juges corrompus qui en 2016 ont émis un jugement de non-lieu:

JUSTICE
Ecrit par A4 - Tunis, le 16 Novembre 2016 (Il y a 5 ans)

Il est mort ?
Et alors !
Il n'a pas été lynché
Il est mort ?
Et alors !
C'est la mort qui l'a tué
Il est mort ?
Et alors !
C'est son coeur qui a lâché

C'est bien sûr de sa faute
S'ils l'ont tous vite oublié
Ses amis, camarades, potes
Ses voisins et alliés

Ils ne gardent presque rien
De cette horrible journée
Où la horde de martiens
Arriva enturbannée

Ils ne l'ont pas menacé
Ils sont venus en copains
Mais pourquoi a-t-il glissé
Sa poitrine sous leurs parpaings ?

Pourquoi était-il pressé ?
N'avait-il rien d'autre à faire
Que de foncer tête baissée
Sous leurs grosses barres de fer ?

Aujourd'hui justice est faite
Ne dites rien, nom d'un chien !
Aujourd'hui grande est la fête
Chez les sales juges daéchiens !


takilas
Une lueur d'espoir se dessiné à l'horizon, on les aura.
a posté le à 19:11
Ali errach doit être rappelé pour complément d'enquête le salaud !