alexametrics
mardi 24 mai 2022
Heure de Tunis : 16:22
Dernières news
Abdellatif Mekki : Kaïs Saïed s'est opposé à la mise en résidence surveillée de Rached Ghannouchi
25/01/2022 | 09:18
2 min
Abdellatif Mekki : Kaïs Saïed s'est opposé à la mise en résidence surveillée de Rached Ghannouchi

 

Invité de Hatem Ben Amara dans l’émission Yaoum Saïd du mardi 25 janvier 2022 sur la Radio nationale, l’ancien ministre de la Santé et dirigeant démissionnaire d’Ennahdha, Abdellatif Mekki, a accusé le chef de l’Etat, Kaïs Saïed d’avoir inversé les priorités au profit de son entreprise juilletiste.

« Il a écarté le dossier économique qui était en tête des priorités pour faire passer son projet », a-t-il affirmé avant d’ajouter que le président de la République a commis plusieurs erreurs en gelant le Parlement et en fermant l’Instance nationale de lutte contre la corruption, entre autres. « Viendra ensuite le tour du Conseil supérieur de la magistrature et celui de l’Isie », a-t-il ajouté rappelant que l’Instance supérieure indépendante pour les élections n’a été impliquée dans le projet de la consultation nationale ; un projet que Kaïs Saïed mène sur le dos des contribuables.

 

Selon Abdellatif Mekki, le chef de l’Etat a brisé les acquis de la Révolution, notamment le Parlement, assurant que Kaïs Saïed s’est servi du chaos qui sévissait dans l’hémicycle pour envenimer la crise et enclencher ensuite la machine juilletiste. « Tous les faits et gestes de Kaïs Saïed devraient être relus sous un autre angle. L’homme avait un projet, il ne faisait que simuler et envenimer la situation pour trouver un prétexte à son coup d’Etat », a-t-il avancé.

L’ancien ministre a indiqué, dans ce même contexte, que le président de la République avait failli aux devoirs que le peuple lui a conféré à travers la constitution et avait mis de côté ses prérogatives les plus importantes – veiller à la sécurité nationale, notamment, pour tracer un calendrier personnel dont « la Tunisie ne tirera point de bien ». « Ce projet vise à une instaurer une autocratie dans laquelle toutes les institutions seront marginalisées. Kaïs Saïed se considère infaillible. C’est à lui de montrer le chemin que nous devrons suivre ».

 

Interpellé sur l’affaire Noureddine Bhiri, l’ancien dirigeant nahdhaoui a signalé que l’ordre de « kidnapper » l’ancien ministre de la Justice venait de Carthage et que le ministère de l’Intérieur n’avait fait que couvrir cet enlèvement en annonçant l’assignation à résidence de Noureddine Bhiri. « Il y a des lobbies à Carthage qui œuvrent pour l’intérêt du président. La démission de la cheffe de cabinet présidentiel Nadia Akacha est d’ailleurs l’un des résultats de ces manœuvres », a-t-il avancé soulignant que ces mêmes lobbies ont souhaité placer Rached Ghannouchi en résidence surveillée sauf que Kaïs Saïed s’y est opposé.

 

N.J. 

25/01/2022 | 09:18
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
Abdellatif Mekki, me déçoit par sa trahison contre son parti berceau de sa vie, comme la trahison de Mohsen Marzouk, avec son parti Nida Tounes.
a posté le 25-01-2022 à 21:58
Abdellatif Mekki, ne trouve aucune honte de se vanter de son hostilité contre Rached Ghannouchi, dans l'idée de gagner l'amitié des ennemis d'Ennahdha.
Je lui dis, qu'il se trompe énormément, car "lèn tardha ankè el-yèhoudè wélé el'nassara, hattè tèttèbiaâ millètèhom.
Je lui rappellerai ces mots, lors de sa prochaine faillite avec son nouveau parti, comme je l'ai rappelé à Mohsen Marzouk et tant d'autres comiques de l'amateurisme politique.
BOUSS KHOUK
ZAAMA ALECH ?
a posté le 25-01-2022 à 16:27
peut-être pour ses beaux yeux , ou alors KAISSOUN compte sur kherbecha pour racler le reste des RESIDUS encore éparpiller !!!!
Le vaillant
Certes libre mais réellement en résidence surveillée
a posté le 25-01-2022 à 15:02
Ce mec n'a rien compris sur l'opposition du Président de consigner l'ex président de l'ARP à residence, car avec la garde présidentielle qui l'accompagne là où il bouge, Ghanouchi est bien en risdenence surveillée.
Abir
On ne croit ni à la secte ni à KS, vous deux , vous n'êtes que complices
a posté le 25-01-2022 à 14:44
Qu'elle nouvelle de bhiri le mourant?! Ce la fait un mois qu'on entend que ce dernier est en état grave mais je crois que le fait qu'il mange avec appétit , il tient bien le coup! Bande des menteurs
Abidi
Mensonge
a posté le 25-01-2022 à 14:26
Qui ne ment pas plus qu'il respire n'est pas nahdhaoui
ahmed
Plus il s'exprime plus je soutien KS
a posté le 25-01-2022 à 11:36
il s'avère que les khouanjias s'accrochent encore au fantasme du pouvoir.
merci KS de votre action.
Houcine
L'inspiré et le fabulateur.
a posté le 25-01-2022 à 11:01
BN est devenu un relais et en même temps une ressource pour une mouvance.
Les islamistes y font la une au point de monopoliser tout l'espace et forcer l'attention et l'intérêt du lecteur.
Mekki, par exemple, à lire ce qui est rapporté, sait tout de ce qui se discute, se décide, et même des débats à Carthage.
Rome y a ses antennes, et en sait plus sur son rival-ennemi qu'il n'en peut savoir lui-même.
Elle attend son heure et se promet de "brûler Carthage".
Ce qui, si l'on poursuit dans e fil de la métaphore, expliquerait les hésitations et pourquoi l'on se garde de porter atteinte au grand sachem.
Tout cela est cousu de fil blanc, et ressemble plus à un récit de consolation inventé par l'un des inspirés.
Un moyen de présenter de soi et de sa mouvance l'image plus attrayante et vive alors que leur soleil a perdu de son éclat et la nuit a fini par couvrir de son étreinte leurs brillances de bijoux de quincaillerie.
Mekki devrait ouvrir une échoppe de diseuse de bonne aventure, avec Ghannouchi comme souffleur.
Du beau spectacle...
Les troupes d'appaudisseurs sont déjà prêtes.
Mekki et les autres qui ont bien recruté sont de plus en plus seuls, abandonnés des fidèles, rejetés des partisans dont certains ont rejoint leur refuge ou sont contraints au silence par la peur qui les tenaille.
Les pleures ont cette coutume, courageux lorsque la partie est gagnée, et fuyards des le premier orage.
Mekki est un amuseur.
Il lui manque le talent.
Mon.
Comment
a posté le 25-01-2022 à 09:59
Vous savez tout, inutile pour nous de lire les informations autres que les tiennes et celles de Bouchlaka, quant à Bhiri, il n'a pas été kidnappé, la preuve , il n'y a ni meurtre ni rançon et il est en résidence surveillée vu son statut( bouss K.S.) , il doit rendre des comptes s'il est innocent, il sera relâché, mais tout le monde vous dira que c'est un mafieux et un combinard qui a mis la justice sous sa coupe à tel point qu'elle est paralysée actuellement.
El Chapo
Down with Big KAyass! Down with Big Kayass !
a posté le 25-01-2022 à 09:49
Votre omnipotent KAïs le grand est là pour vous sauver et sauver votre pseudo pays de la dérive !

Sa magnifiscience KAyass le premier nous sauvera !
tounsihor2
Un espion d'Ennahdha dévoilé
a posté le 25-01-2022 à 09:42
Voilà un autre espion d'Ennahdha qui fait parti de la sécurité parallèle, il prétend connaitre les rouages de la Présidence de Carthage puis qu'il parle déjà de ce qui se passe à la Présidence de Carthage et de ceux qui entourent le Président (des lobys d'après ses déclarations). Il parle des acquis de la révolution alors qu'il n'a jamais participé à la révolution comme ses partenaires d'Ennahdha. Il parle aussi que Ghannouchi n'a pas été mis sous résidence surveillée car d'après lui c'est le Président qui a refusé de le mettre en résidence surveillée, comment il a eu ces informations cet espion ? Bientôt vous serez appelé par la justice pour rendre compte de tous vos dépassements et de votre mauvaise gestion du Ministère de la santé quand vous étie à la tête de ce ministère et de la perte d'argent du contribuable. Vous étiez parmi les destructeurs du pays et la justice vous attrapera plus tard. Si vous avez un projet économique pour sortir le pays de ce malaise que vous avez été l'un des destructeurs, faites nous le connaitre. Un bon citoyen est un citoyen qui agit pour l'intérêt du pays.