alexametrics
vendredi 21 janvier 2022
Heure de Tunis : 11:59
Dernières news
Abdellatif Hmam, nouveau PDG de la CPG
27/09/2018 | 14:12
1 min
Abdellatif Hmam, nouveau PDG de la CPG
 
 
Abdellatif Hmam vient d’être nommé PDG de la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG) en remplacement à Romdhane Souid.
 
C’est ce qu’a annoncé le ministère de l’Industrie et des PME dans un communiqué daté de ce jeudi 27 septembre 2018.
27/09/2018 | 14:12
1 min
Suivez-nous

Commentaires (9)

Commenter

Hadj
| 28-09-2018 07:29
Ce personnage sans envergure symbolise l'échec,Il est ballotté d'un poste à un autre et chaque fois on réalise qu'il n'est pas à sa place et on le mute .avant cette nomination il était directeur général de l'ENA où il a brillé par son absence, Il passait le clair de son temps à assurer des cours ou à animer des séminaires moyennant finances bien sûre! Avec l.hmem CPG ne verra pas des problèmes réglés de sitôt!!!

Kimo
| 27-09-2018 22:07
https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/maroc-mostafa-terrab-un-homme-en-149420
Un artcile juste pour inspirer nos ministre à bien choisir les pdg des sociétés les plus importantes du pays.

Norey Ben Mahmoud
| 27-09-2018 20:42
Tout le succès a Si Abdellatif Hmam dans sa mission des plus difficiles de redonner ses lettres de noblesse au secteur des phosphates et dérivés .

Gafsi
| 27-09-2018 20:21
Le PDG de la CPG n'ira pas travailler à Gafsa. Le siège est à Tunis.
Nous ne voulons pas de responsables moyens, on mérite mieux que ça.

SBL
| 27-09-2018 20:07
Il a été remercié à l'Office du Tourisme, ou son bilan était moyen.
Nommé secrétaire d'?tat,il n'a pas fait long feu.
On l'expédie à Gafsa pour combien de temps

say
| 27-09-2018 19:40
les nominations dans les entreprises publiques sont dictées par des moins que rien .des coursiers à la base, qui recommandent MR untel pour le poste là et MR foulen pour ce poste ci .c'est une question de renvoi d'ascenseur tu me proposes pour ce job je ferais ton éloge chez le ministre la prochaine fois et ainsi de suite.combien de fois ce Monsieur a changé de ministère et de poste.qu'est ce qu'il a modifié et changé en bien les postes qu'il a occupérien de rien il affiche toujours ce sourire narquois ...sans plus

Pluto
| 27-09-2018 19:10
Il était où avant cette nomination ?

Exportateur
| 27-09-2018 18:26
Il est important de dresser le bilan de chaque responsable avant de le nommer dans un nouveau poste de responsabilité. Je pense qu'il convient de faire cet exercice à l'occasion de la fin du mandat de tout commis de l'?tat. Cette évaluation pourrait servir pour promouvoir les plus méritants et encourager les bons éléments à fournir plus d'efforts et permettrait à l'administration de garder ses compétences qui sont prisées par le secteur privé.
J'ai eu l'occasion de traiter avec M. Hmam lors de son passage au CEPEX. Je dois avouer que c'est quelqu'un d'aimable, présentable et un bon communicateur. Par contre et pour être sincère, je n'ai pas vu de valeur ajoutée pour les exportateurs tunisens et l'efficacité dans les actions du CEPEX était aux abonnés absents. On se contente de faire de la communication autour de soi.
Maintenant que M. Hmam est nommé PDG DE CPG, j'espère qu'il réalisera des performances meilleures que celles réalisées lors de son passage au CEPEX

Borhene
| 27-09-2018 15:55
Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer pourquoi on tient à démolir la CPG avec des nominations pareilles ?
La CPG est un joyaux national qu'il faut redresser et assainir. Je me rappelle que la CPG qui est devenue aujourd'hui un fardeau pour l'?tat, était un fleuron de l'industrie tunisienne qui injecte tous les ans des centaines de millions de dinars dans les caisses de l'?tat sous forme de dividendes.
Avec tout le respect que je dois à M. Hmam, qui a roulait sa bosse dans l'administration tunisienne, je ne le vois pas gérer une entreprise du calibre de la CPG.
Excusez-moi, mais la CPG n'est pas n'importe quelle entreprise publique, elle détient le monopole d'extraction et de commercialisation du phosphate, l'enjeu est de taille. La CPG et le groupe chimique évoluent dans un contexte de forte concurrence internationale sur les parts de marché notamment avec l'OCP au Maroc. Il faut être à la hauteur des enjeux et nommer des gens qualifiés pour pouvoir espérer maintenir nos parts de marché voire même récupérer les parts de marché perdues depuis 2011 suite aux multiples problèmes de la CPG (Sittings, triplement de l'effectif, baisse de la production...). D'ailleurs, je vous invite à aller sur Google et de consulter le CV de Mostafa Terrab le PDG de l'OCP marocain.
Est-ce qu'on va concurrencer l'OCP avec des fonctionnaires sans aucune expérience dans la gestion d'entreprises industrielles ?
Est-ce qu'on a aujourd'hui une vision pour la CPG et pour le secteur des phosphates en Tunisie ?
Est-ce que les nominations dans les entreprises publiques obéissant à des critères de compétence ou à la politique de bouche-trou ?
Pourquoi ne pas ramener des compétences du secteur privé à l'instar de ce qui a été fait au niveau des banques publiques et qui commence déjà à donner des fruits ? Je vous invite à étudier le cas de la Banque de l'Habitat par exemple.
Malheureusement je ne pense pas que cette nomination va profiter à la CPG, au secteur des phosphates, à la région du bassin minier et à nos reserves en devises.