alexametrics
lundi 08 mars 2021
Heure de Tunis : 07:30
Dernières news
Abdelkoddous Saâdaoui : Il n’y a pas une jeunesse mais des jeunes !
19/01/2021 | 14:42
2 min
Abdelkoddous Saâdaoui : Il n’y a pas une jeunesse mais des jeunes !

 

L’ancien secrétaire d'État chargé de la jeunesse, Abdelkoddous Saâdaoui, a expliqué, lors de son intervention ce mardi 19 janvier 2021, au micro de Boubaker Akecha sur Mosaïque FM, qu’il est faux de parler de la « jeunesse » tunisienne car il faudrait plutôt parler des « jeunes » tunisiens qui sont différents et ont différents besoins et revendications.

 

« Je rappelle que les jeunes constituent 52% de la population, parler de leur insertion est une aberration, peut-on insérer une majorité dans une minorité, non évidemment. Il y a un problème concernant l’approche qu’on a vis-à-vis des jeunes, on a tendance à les associer à tout ce qui est péjoratif. 62% des jeunes n’ont pas confiance en l’Etat, ne savent même pas ce que ça veut dire un Etat et ne se sentent pas représentés. Le problème est avant tout une question de confiance » a-t-il précisé, commentant les récentes émeutes qui ont eu lieu dans plusieurs régions du pays.

 

« Tout le monde parle des jeunes mais personne ne leur a vraiment parlé. Ils nous parlent depuis longtemps, à travers l’art, la musique, le sport et dans leur propre langage mais on ne sait pas les écouter. Ce que nous voyons aujourd’hui est la partie immergée de l’iceberg, le travail doit être fait en amont, avant que les jeunes n’en viennent au vandalisme » a poursuivi M. Saâdaoui.

 

Il a ajouté que l’Etat doit rétablir la confiance avec le citoyen, qu’un changement de politique doit être mené, de réaménagement urbain par exemple, de facilitations administratives et autant de mesures pour simplifier la vie des citoyens et les amener à adopter un comportement civil en leur en donnant tous les moyens de le faire.

 

 

M.B.Z

 

 

 

 

19/01/2021 | 14:42
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Long View
10 Solutions
a posté le 19-01-2021 à 18:35
Bravo
Discussion très intéressante. Il faut multiplier ce débat quotidiennement.
10 Solutions (8 solutions apolitiques + 2 solutions politiques; par ordre d'urgence):
Solution 1 : l'école primaire
Solution 2: l'école primaire
Solution 3: savoir lire et écrire surtout l'anglais pour pouvoir s'intégrer dans l'économie numérique (la quatrième révolution industrielle)
L'école primaire est l'ascenseur social no 1. L'estime de soi commence à l'école primaire.
Solution 4: '?liminer immédiatement les écoles pilotes et les orientations universitaires
Solution 5: Formation Professionnelle dans tous les collèges, tous les lycées, toutes les villes, tous les villages, toutes les entreprises (petites, moyennes, grandes)
Solution 6: Autorisation de démarrer un business (start-up) sur Internet en 24 h (coût : 10 dinars.
Solution 7: Valoriser le travail de la terre et l'agriculture à travers des prix des produits justes (fair prices) + development d'une chaîne logistique Agri-food efficace
Solution 8: encourager les jeunes des cités populaires de sortir de ces cités vers des villes de l'intérieur en les accompagnant (logement + soutien de démarrer un projet + formation + suivi)
Solution 9 (court terme): changer la loi électorale
Solution 10 (long terme): 3 ème République

Rayma
Pas que les jeunes qui n'ont pas confiance à l'état
a posté le 19-01-2021 à 17:01
La majorité des tunisiens tout âge confondus n'ont pas confiance et il faut être débile pour faire confiance à des énergumènes pareils. L'exemple vient d'en haut, si le père de famille ne donne pas le bon exemple ses enfants ne peuvent qu'être à l'image de leur père!!! Une nouvelle classe de jeune politiciens doit prendre les devant pour éradiquer ces calamités...