alexametrics
mardi 26 octobre 2021
Heure de Tunis : 15:33
Dernières news
A Berlin, Amel Karboul joue le rôle de la victime
30/11/2015 | 16:28
2 min
A Berlin, Amel Karboul joue le rôle de la victime

 

Prononçant une allocution dans le cadre du salon “Ted Ex Berlin”, qui s’est tenu en novembre de cette année, l’ancienne ministre du Tourisme, la très médiatisée Amel Karboul, a encore fait parler d’elle, en jouant, cette fois-ci, le rôle de la victime.

 

Alors que le thème du salon était « Diriger dans un monde complexe », Amel Karboul, est revenue sur la délicatesse de sa mission en tant qu’ancienne ministre du Tourisme en Tunisie, rappelant, à titre d’exemple, le pèlerinage de la Ghriba. Une mission qui lui a valu, selon son intervention, de vives critiques de la part de nombreux Tunisiens malgré sa noble volonté de réunir les peuples et de créer un climat de paix dans le pays.

 

« J’avais un rêve fou, celui de recréer une nouvelle Convivencia [ndlr : période de l’histoire de l’Espagne, où musulmans, chrétiens et juifs vivaient en paix]. J’ai pensé que si on pouvait ramener des juifs de tous les pays du monde, y compris d’Israël, cela permettrait de changer les attitudes et même les identités », a-t-elle dit. Une idée, qui a été certes controversée à l’époque et qui lui a valu, selon ses dires, des menaces de mort. « Mes enfants ont dû quitter le pays et à partir de ce moment-là, et jusqu’à la fin de ma mission, j’ai été accompagnée de gardes du corps 24h/24 et 7j/7 », a-t-elle dit. Et de rappeler son audition devant les députés de l’Assemblée nationale constituante « première audition publique dans l’histoire de la Tunisie », dit-elle.

 

« Malgré cela, nous n’avons pas failli […] Le pèlerinage a réuni des personnes du monde entier, musulmans, juifs et chrétiens […] sans peur, sans haine et sans préjudices », a-t-elle dit en évoquant un événement religieux qui réunit des fidèles depuis de nombreuses années en Tunisie.

 

S.T.


30/11/2015 | 16:28
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous

Commentaires (60)

Commenter

Amal
| 03-02-2016 17:00
Je suis désolée mais ce que vous dites est un terrible mensonge sur le compte des tunisiens. En Tunisie les juifs, les chrétiens et les musulmans et même les non croyants ont toujours bien cohabités, plus juifs et musulmans ont toujours vécu comme des frères et seours. Mme Karboul qu'est ce que vous ne feriez pas pour "to enhance your image" même avec des mensonges. Ce n'est pas honnête envers les tunisiens qui sont loin d'être comme vous les décrivez et envers la Tunisie qui vous ont fait confiance, à tort!!

fatmi ben ayed
| 04-12-2015 10:33
Avec tous les problèmes que connaissait déjà le tourisme tunisien, Mme Karboul aurait dû peut être avoir des sujets de préoccupations plus pressants que les juifs.
Contre-Productif en effet: les jihadistes ne constituent pas une masse monolithique. Ils sont divisés en groupes entre lesquels existent une compétition. C'est à qui fera le plus gros "coup", l'attentat le plus choquant...pour les médias occidentaux.
Et en la matière, le summum est un attentat contre les juifs. Tuez 10, 20 juifs au pélerinnage de la Ghriba et vous touchez le jackpot, vous êtes la vedette, l'envie de tous vos collègues.
Créer ainsi une magnifique cible à 100km de la frontière libyenne n'était pas une excellente idée, pour dire le moins.
Les juifs sont admis en Tunisie, ***

amal
| 02-12-2015 22:19
et pourquoi Mehdi lui tire les oreilles parce qu'elle a fait entrer illégalement des israeliens lors du pèlerinage.

here are two stories, the first one happened while preparing the pilgrimage and the south of tunisia stands rebith synagogue one of the oldest and the world and every year during passover jews undertake pilgrimage I had that crazy dream to recreated 21 st century convey valencia during the crash .
convey valencia events via is the time between 711 and 1492 the golden age of islamic governance in spain where muslims jews and christians lived in peaceand created a vibrant creative society I fall that if we succeeded in bringing jews from all over the world including from israel that somehow encounters between human beings will happen that will change people's attitudes and maybe even identity
after many years as an executive coach and myself living as a minority in germany and elsewhere I was carried away by the idea that once you have read truly seen a human being as a human being you can never again dehumanize him as an enemy surprisingly some people didn't like that idea.
actually many people didn't like that idea all i was confronted with death threats.
my children had to leave the country and from that time on until the end of my mission had to leave 24/7 surrounded by bodyguards even when i went to sleep and i had to go through a non-confidence vote in the parliament.
the first in the history of the country we said there for 13 hours in an endless interrogation in front of life tv cameras every world every movement of face was observed by millions but we didn't falter with the help of the whole governement and thousands actually hundreds of thousands and social media would you not only pass the confidence vote but actually many people from all over the world came to the pilgrimage muslims jews ans christians.

adil
| 02-12-2015 11:56
Votre article commentaire est honteux.Ou avez-vous vu ou entendu dans le speach de Mme Karboul qu elle tente de se justifier de quoi que ce soit.Vous ne devez pas bien comprendre l anglais.Le drame de Mme Karboul c etait qu elle tentait d introduire du 21ieme siecle dans certains cerveaux du Moyen Age car en Tunisie,il y a kes deux!

Dhekra Kaouther belwafa
| 02-12-2015 10:48
Je suis choquée de voir une élite lapide cette dame intellectuellement.
Nos sociétés arabe musulmane même modernes ne peuvent pas s'en empêche !
Elle a dit la vérité et vos commentaires sont une lapidation intellectuel .
Avez vous un ministre juifs?
Avez vous un ministre catholique,
Alors taisez vous baissez vos têtes et surtout arreter de vous faire passez pour des illuminés .
La Tunisie est arabe est musulmane c'est l.article 1 de la constitution .....vos commentaires le reflètent bien.
C'est x qui lisent le Quran et le comprennent deviennent jihadistes ou quitte cette religion ceux qui le lisent et ne comprennent rien sont comme vous ou moi modéré ....vous lapidez ...mo j'accse notre non Courage.Amel es courageuse!

Dhekra belwafa
| 02-12-2015 10:42
Je trouvés nos commentaires dignes du mot Lapidation

Abel Chater
| 01-12-2015 16:03
@méhdi & @Salem
Merci beaucoup pour votre gentillesse à mon égard.
Santé, bonheur et joie à vous deux.

Lecteur
| 01-12-2015 15:52
Un journalisme...sorry faute de frappe

amal
| 01-12-2015 15:17
1) elle a été parachutée grâce à Mehdi Jomaâ ( devenu lui aussi consultant... )

2) elle anticipe sur le devoir de se justifier sur le mauvais travail rendu à la Tunisie ( le cas échéant où on serait amené à lui poser des questions là-dessus, car après des réunions de ce type, il y a souvent débat ).
Grave erreur stratégique de communication.
En justifiant un mauvais travail ( ce n'est pas de ma faute mais c'est à cause de...), elle reconnaît, elle même, à demi-mot son incompétence, même si elle étouffe l'affaire en mettant en avant la réussite du pèlerinage de la Ghriba.
Cette dame qui a accepté ce poste avec risque et péril n'était pas compétente pour le diriger ( son parcours professionnel n'a rien à avoir avec le domaine touristique : " on ne badine pas avec le tourisme ! " ).

3) les personnes qui viennent l'écouter et écouter ces nouvelles stratégies sur : " comment les dirigeants prospèrent dans un monde complexe ", ont payé des sommes énormes pour parfois repartir avec un bloc notes vides car ils n'auront retenu d'elle que ses pleurs, son côté petite fille victime de coupeurs de têtes et bien-entendu, par la même occasion : attention Tunisie = danger donc ne pas s'y rendre.
Ce qui sera retenu par chacun d'eux, c'est le côté affect de la réunion,donc ce qui les aura sentimentalement touchés. Et, ce qui les aura sentimentalement touchés c'est la victimisation de Mam Karboul.
C'est cette image là qu'ils garderont en mémoire.
Ce n'est même pas se rendre service à elle même ni ) la Tunisie.
Cela prouve à quel point, elle est vraiment irréfléchie.

Alors oui, vous méritez un GRAND MERCI Mam Karboul.
Nous avons eu raison de vous faire confiance. Et savions que vous seriez la meilleure ambassadrice pour continuer à saboter le pays.

4) posez-moi la question : qui est Madame Karboul ?
je vous répondrai que c'est : SelfiesWoman.

Voilà l'image que je retiens d'elle pendant un an et le tout payé au frais de la princesse.
Elle a été parachutée pour étoffer son CV, se faire un carnet d'adresses pour défendre ses intérêts propres et continuer à saboter la Tunisie par vengeance pour rendre la monnaie de ses pleurs !

Nous n'allons pas nous venger à notre tour, car elle fait vraiment pitié.
Donc souhaitons lui bon vent !

Lecteur
| 01-12-2015 15:10
J'ai lu tout d'abord, et avec attention, votre article et les reproches, critiques et interprétations que vous avez postés à l'encontre de Madame Karboul. Sans préjugé préalable, j'ai suivi avec attention l'intervention de Madame Karboul. Grand fut mon étonnement de constater que l'article ne reflète en aucun cas le sens et la rhétorique de la présentation. Avant de répondre j'ai tenu à lire par la suite les commentaires de vos lecteurs.
Je fus effrayé par le fait que à quelques exceptions, vos lecteurs n'ont rien compris ou n'ont rien voulu comprendre. Critiquer est un droit, diffamation est par contre un délit moral et parfois légal. La qualité de la critique de certains qui peinent à écrire en un français acceptable, suggère la faiblesse de leur capacité linguistique de l'anglais, qui avec les connaissances et le savoir-faire, est chose primordiale permettant d'accéder à la compréhension de cette thématique.
Je suis presque indulgent avec ces lecteurs sans connaissances et souvent inconsciemment manipulés. Au fait c'est notre réalité ; le niveau de culture et de connaissances des jeunes et des, entre-temps moins jeunes, que tout le monde déplore. Je suis moins indulgent vis à vis de ceux que le font d'une façon préméditée par les adversaires de Madame Karboul pour des raisons de politique et de concept de civilisation. Je n'y adhère pas, pourtant je comprends leur mobile.
Mais ce que je trouve par contre incompréhensible et désobligeant est cette incitation journalistiquement non professionnelle du rédacteur ou rédactrice de cet article, N'ayant pas osé signer par son propre nom, il ou elle fait un appel voulu ou non voulu à cette décadence intellectuelle et éthique qui se propage dans notre société, un appel á un jugement sur un apport qui le ou la dépasse.
Au fait pour quoi s'indigner, cette médiocrité ne devrait pas étonner. Elle frappe toutes les instances, toutes les couches, toutes les professions d'un peuple qui se plait à se croire plus intelligent que les autres, qui confond rêves et réalité, mais toujours soucieux de cacher ses faibles aux yeux des « étrangers ».
Tout ceci me surprend néanmoins d'un site dont le rédacteur en chef présente des qualités d'analyse et de rédaction excellentes.