alexametrics
mardi 27 février 2024
Heure de Tunis : 22:24
Dernières news
Non, Nasreddine Ben Hadid, tu n’as pas le droit d’être ami avec Abou Iyadh !
06/10/2014 | 12:30
3 min
Non, Nasreddine Ben Hadid, tu n’as pas le droit d’être ami avec Abou Iyadh !
« Abou Iyadh est mon ami et cette amitié m’honore ». Une phrase qui choque quand elle est prononcée par un journaliste qu’on connait sensé et posé tel Nasreddine Ben Hadid. C’était hier dimanche sur le plateau d’Al Hiwar Ettounsi dans l’émission hebdomadaire de Samir El Wafi.
L’animateur s’étonne et rappelle qu’Abou Iyadh est terroriste. Ce à quoi Nasreddine Ben Hadid répond : « Non, c’est à la justice de l’accuser et de le condamner et elle ne l’a pas encore condamné ».


Cher ami,
D’un point de vue purement juridique, Abou Iyadh n’est pas terroriste, puisqu’il n’a pas encore été jugé. Et si l’on suit ton raisonnement, même Oussama Ben Laden n’en est pas un. Passons.
Samir El Wafi n’est cependant pas juge pour condamner et toi non plus d’ailleurs pour disculper. Et le plateau d’hier n’est pas un tribunal pour juger quiconque.
Il se trouve que tu n’es pas n’importe qui Nasreddine. Tu es ce journaliste intègre, cultivé et intelligent qui essaie d’être objectif. Tu as ton public qui te respecte, qui t’admire et t’écoute. Et tu as un autre public qui te honnit et t’exècre. Avec ta sortie d’hier, tu as déçu et choqué les premiers et tu as donné un bâton pour t’abattre aux seconds. Aussi bien les premiers que les seconds ne t’ajouteront rien par leur amour ou leur haine. Je sais que, comme beaucoup d’entre nous, la seule reconnaissance qui compte à tes yeux est celle de ton miroir.
Seulement voilà, Nasreddine, quel que soit le public à qui tu t’adresses, tu as de l’influence. Peu importe de quelle nature elle est, tu sais qu’elle existe.
Quand tu dis qu’Abou Iyadh n’est pas terroriste, il y a des gens qui vont te croire et d’autres qui vont réfléchir à ce que tu dis. D’autant plus que tu es sur le plateau de l’une des émissions les plus regardées. Samir El Wafi a eu le réflexe de réagir immédiatement contrairement à Mustapha Kamel Nabli, resté hébété.

Cher ami,
Que Abou Iyadh ne soit pas terroriste, d’un point de vue juridique, je voudrai bien te l’accorder. Mais qu’il soit ton ami, non je ne te l’accorderai jamais. Pour une raison toute simple, ce monsieur a annoncé des dizaines de fois qu’il est contre la République, qu’il est contre la démocratie, qu’il est contre nos lois, qu’il est contre nos forces de l’ordre, qu’il est contre nos soldats, qu’il est contre notre laïcité, qu’il est contre nos libertés, qu'il est contre nos valeurs.
Toi, le farouche défenseur des libertés, comment peux-tu accorder ton amitié si précieuse à quelqu’un qui est aux antipodes de tes principes ?
Qu’il figure parmi tes connaissances, que tu défendes son droit à l’expression, que tu lui consacres des interviews, oui, c’est ton droit et le sien. Mais tu n’as nullement le droit de lui accorder ton amitié. Je ne te retire pas ce droit uniquement au nom de notre amitié ou confraternité, je te le retire car tu n’as pas le droit d’être ami avec celui qui appelle nos forces de l’ordre « taghout ». A celui qui veut en finir avec nos libertés et notre démocratie.
Quand on nous reproche de tels griefs, et qu’il y a des vidéos qui l’attestent, on est déjà coupables et on n’a pas besoin d’être un juge pour juger. Ce monsieur veut notre fin et, rien qu’à ce titre, on n’a pas à lui accorder notre amitié ! Ce monsieur veut la fin de la Tunisie et on n’a pas à être amis avec ceux qui ne veulent pas de ce pays. Ce monsieur veut la loi de la jungle et on ne lui opposera certainement pas la loi de la jungle. Mais n’allons pas jusqu’à lui annoncer notre amitié, une amitié dont il n’en a que foutre, tout comme nos valeurs toi et moi !

Nizar Bahloul


PS : J’allais te mettre quelques vidéos d’Abou Iyadh pour te rafraichir la mémoire, mais je ne vais pas jouer sa propagande. Cherche-les s'il te plait et entend-les de nouveau, tu finiras par les trouver !

A lire également :

Le journaliste Nasreddine Ben Hadid : Abou Iyadh est mon ami et son amitié m’honore

Nasreddine Ben Hadid présente ses excuses et pointe un malentendu
06/10/2014 | 12:30
3 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous