alexametrics
jeudi 25 avril 2024
Heure de Tunis : 02:40
Dernières news
Mouvement national du 25-Juillet : la Tunisie se tournera vers le Brics
08/04/2023 | 13:20
1 min
Mouvement national du 25-Juillet : la Tunisie se tournera vers le Brics

 

Le porte-parole du Mouvement national du 25-Juillet, issu du mouvement du 25-Juillet, Mahmoud Ben Mabrouk, a indiqué, dans une déclaration accordée, samedi 8 avril 2023, à Mosaïque FM, que la Tunisie ne poursuivra pas ses efforts pour obtenir un prêt du Fonds monétaire international (FMI) et qu'elle est engagée dans la Route de la Soie, et se tournera vers le groupe Brics ((Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), qui lui permettra d'obtenir les financements nécessaires.

Il a précisé que ce qu’il affirme n'est pas issu d’une analyse politique, mais plutôt de données réelles basées sur des négociations et des contacts, et que rien ne l'empêche d’en révéler davantage si ce n’est le devoir de réserve.

Mahmoud Ben Mabrouk a confié que les déclarations du président de la République à Monastir concernant le FMI se basent sur ces données qui sont soutenues par le président algérien, Abdelmajid Tebboune. Il a souligné que la Tunisie a donné à l’Union européenne de nombreuses opportunités de la soutenir économiquement mais que cette dernière a tardé à le faire ce qui a poussé la Tunisie à se diriger vers le groupe Brics pour obtenir des financements.

 

Le président de la République, Kaïs Saïed, qui s’est déplacé, jeudi 6 avril 2023, à Monastir à l’occasion de la commémoration du 23e anniversaire de la disparition du leader Habib Bourguiba, a, rappelons-le, expliqué qu'il s'opposait à l'accord avec le FMI puisque cette institution estime qu'un accord avec le gouvernement de Najla Bouden ne peut pas avoir lieu sans procéder à une levée des compensations.

Kaïs Saïed a assuré qu’il s’opposait aux instructions émanant de l’étranger et portant atteinte à la Tunisie. Il a estimé que les Tunisiens avaient pour seule alternative leurs propres moyens. Il a laissé entendre qu’il n’y aura pas de levée des compensations.

 

M.B.Z

 

08/04/2023 | 13:20
1 min
Suivez-nous
Commentaires
TRE
@Famous Corona: Bonjour!
a posté le 09-04-2023 à 16:23
Nous avons assez supplié et demandé de nous rendre notre argent pendant dix longues années, malheureusement ils nous traitent comme de la merde : il me semble que ce n'est pas exagéré de déclarer la Suisse (pas seulement !) comme ennemie et de lui déclarer la guerre sous toutes ses formes...
MH
@TRE
a posté le à 17:21
Déclarer la guerre à un pays neutre ! Voilà une idée de génie. Est ce que la Suisse vous a forcé de placer votre argent chez elle ? La Suisse n'est pour rien si vous êtes con. La Suisse n'est pas bête de rendre l'argent qui a fait sa fortune.
A4
L'effet ramadhan !
a posté le 09-04-2023 à 12:16
C'est certainement l'effet ramadhan qui les a orientés vers les "brics" !!!
Juan
don't cry for me argentina
a posté le 09-04-2023 à 10:43
comme argentina, vous vivez au dessus de vos moyens, en empruntant.
vint le temps de rembourser, argentina en défaut. inflation 120 % ...
bis repetita
Avant
de se tourner...
a posté le 09-04-2023 à 10:08
Avant de se tourner vers les Brics, il faudrait poursuivre en justice, près de la CPI, les états membres de l'UE qui refusent encore de délivrer à la Tunisie son argent spolié par Ben Ali et sa bande de voleurs et de criminels ! Il s'agit de plusieurs milliards de dollars qui dorment encore, depuis plus d'une décennie, dans des banques européennes complices avec Ben Ali et ses mafieuses familles...!!!!
Famous Corona
Peine perdue d'avance!
a posté le à 12:10
Tout sauf la CPI, une organisation politisée et ***!!! Le fait que la Tunisia soit adhérent à cette cour ne lui garantit pas de résultats favorables, car un pays comme la Suisse, dont les banques regorgent de fonds de Ben Ali et membres de sa belle-famille, demeure indifférente aux multiples requêtes de la Tunisie, insinuant que les dossiers soumis sont incomplets!!!
Famous Corona
Heureusement que la stupidité ne tue pas!
a posté le 09-04-2023 à 09:36
Un minimum de clairvoyance et d'intelligence dicte qu'il faut toujours favoriser le camp émergeant à celui en déclin, alors que certains masochistes, n'ayant aucun problème à être humiliés à faire la queue devant TLS Contact pour quémander un hypothétique visa de quelques mois chèrement payé, persistent désespérément à croire à la supériorité occidentale !!!?
AUCUN RAPPORT
Rien à voir avec l'article
a posté le à 13:48
C'est NUL !
Tout ça pour vous dédouaner ou vous dégager de vos ridicules précédents commentaires ?
Il vous fallait une sortie de secours à ce point là ?
Lamentable
Famous Corona
Aux BRICS sceptiques.....
a posté le 09-04-2023 à 09:30
....en espérant que ceux qui dénigrent le BRICS ne le font pas par aveuglement à l'occident !? https://www.instagram.com/reel/Cnr0Otdhd3_/?igshid=YmMyMTA2M2Y=
Chaabane
Un autre communiste ***
a posté le à 12:37
Réveille toi grand père, on ne vit plus dans les année 70. Le monde avance est la Chine est devenue le deuxième pays capitaliste au monde. Visiblement tu n'a jamais négocié avec des chinois dans ta vie. Tu est tellement naïf ya haj.
Forza
Hrab min Qotra, jaa taht ilmizab
a posté le 09-04-2023 à 08:22
Je partage complètement le commentaire de Mehdi, voici quelques exemples des risques de s'endetter auprès de la Chine.
1) La Chine et le Sri Lanka:
extrait de la Tribue ' Le Sri Lanka s'est massivement endetté auprès de la Chine, pour des projets d'infrastructures très onéreux et sans réelle utilité publique.
En 2017 par exemple, le pays s'est retrouvé dans l'incapacité de rembourser un prêt d'1,4 milliard de dollars pour la construction d'un port dans le sud du Sri Lanka, et a été forcé céder le bail du site à une entreprise chinoise pour 99 ans. En surplomb du port, un centre de conférence qui coûte 15,5 millions de dollars prêtés par la Chine, n'héberge que la poussière depuis son ouverture. Pour la construction de l'aéroport international Mattala Rajapaksa, le pays a encore emprunté 200 millions de dollars à la Chine. Mais le terminal est si peu utilisé que ses recettes se sont naguère révélées insuffisantes pour couvrir sa facture d'électricité. Pour de nombreux Sri Lankais, ces projets symbolisent leur gestion désastreuse.'

2) La Chine et Montenegro
extrait d'eurnews: 'Le Monténégro construit l'une des autoroutes les plus chères du monde grâce à un prêt de la Chine. 40 ponts et 90 tunnels doivent être construits et financés par les Chinois à travers ce pays des Balkans occidentaux. Mais le projet cumule retard, corruption présumée et désastre écologique. Le remboursement du crédit chinois pose aussi problème faisant craindre que le Monténégro avec ses 600 000 habitants et son PIB d'environ 4 milliards d'euros ne tombe comme d'autres pays dans le piège de la dette chinoise.'

3) La Chine et Le Kenya
Extrait de LeMonde 'La Chine est ainsi devenue le second créancier du Kenya après la Banque mondiale et a financé de coûteux projets d'infrastructures dans un pays où les niveaux de dette ont explosé ces dernières années. Interrogé par l'AFP, l'analyste économique et géopolitique Alikhan Satchu a pointé que le Kenya faisait face à des niveaux d'intérêts élevés pour financer des investissements qui ne « génèrent pas de retour sur investissement dans un avenir proche. A Mombasa, la construction du nouveau terminal représente un investissement de 353 millions de dollars. Pékin a également financé l'infrastructure la plus chère depuis l'indépendance du Kenya : une ligne ferroviaire ayant coûté 5 milliards de dollars. Lors d'une visite au Kenya en janvier 2020, M. Wang avait décrit cette ligne comme un « étalon » des « nouvelles routes de la soie », une initiative chinoise qui finance des projets d'infrastructures.'

La Tunisie risque de tomber dans le piège de la dette chinoise et comme dans d'autres pays, la Chine mettra la main sur des ressources et des infrastructures, par exemple les mines de phosphate et la Tunisie risquent d'être obligee d'accepter l'installation de commerçants chinois dans le pays comme ils font partout en Afrique et de ruiner les commerciaux locaux et le reste de l'industrie locale.
Nous avons déjà un déficit collosal avec la Chine, presque 1.2 millirads de dinar pour le seul mois de février 23. Si on ajoute la contrebande depuis la Libye et de l'Algérie, on doit être à 1.5 milliards de déficit par mois avec ce pays.
Pour les autres pays de BRICs, on exporte au Brésil notre phosphate et les produits dérivés et on importe du sucre, avec la Russie on importe de l'énergie et des céréales, on exporte peu mais au moins nous avons un flux touristique, avec l'Inde nous pouvons coopérer dans l'enseignement supérieur, on peut apprendre beaucoup de l'Inde dans ce domaine et l'Afrique du sud est un pays africain frère, on peut travailler au sein d'un marché commun africain, pas besoin de BRICs pour ça.
Corto
Bricks?
a posté le 08-04-2023 à 22:18
Avant de parler qu'ils regardent de près les économies des Brics. Seule à Chine s'en sort et dépend des marchés de consommation de l'Europe. l'Afrique du Sud est dur endettée et a une économie peu dynamique, la Russie est déjà mangée par la Chine et ne sortira pas indemne de la guerre. l'Algérie ? Une économie de rente. Il faut être un minimum sérieux. C'est le gouvernement de Bouden qui a demandé l'aide du FMI. Apparemment un prix Nobel d'économie tunisien a dit non. Le dossier est clos. En revanche il faut payer les dettes de la Tunisie, immédiatement exigibles. Donc si les sommités de Harak ont une idée qu'ils aillent la poser a Carthage. On verra dans 15 jours, jour pour jour après la réunion du FMI. Juste une remarque : les saoudiens et les émiratis sont des pays qui abondent dans le FMI. Harak 25 juillet devrait aller prendre des cours d'économie et emmener le prix Nobel de Carthage avec eux.
Nephentes
Débilité insupportable
a posté le 08-04-2023 à 21:17
l '?tat Tunisien doit débourser en 2033 et,2024 près de 45 milliards de dollars remboursement de l encours de sa dette inclus
Il ne pourra pas engranger plus de 26 milliards de recette sur la même période

Mais qu est ce c'est cette bande de clowns obscènes qui n'a même pas conscience de la débilité de ses eculubrations
Rationnel
Aucun pays n'est pret a jeter son argent
a posté le 08-04-2023 à 18:24
La Tunisie cherche des prêts pour financer des dépenses qui augmentent chaque année. Le pays est endette a plus de 100%, les taux d'intérêts augmentent, le service de la dette augmente. Le pays aura besoin d'emprunter une somme plus importante chaque année pour financer les déficits budgétaire et commercial. C'est un cercle vicieux et le pays ne pourra pas s'en sortir sans reformes pour réduire les dépenses. La réduction des dépenses va augmenter le taux de pauvreté.
Les BRICS, c'est a dire la Chine refuse d'aider le Sri Lanka et le Pakistan qui sont des pays beaucoup plus stratégiques pour ce pays, on voit mal pourquoi la Chine va accepter de donner l'argent a la Tunisie qui refuse les reformes quand le Sri Lanka a accepte de se reformer. La situation de la Tunisie est comme celle du Liban et du Pakistan, des pays qui refusent les reformes, au Liban 80% vivent sous le seuil de la pauvreté, au Pakistan 35 millions souffrent de malnutrition.
AMMAR BEZZOUIR
Pour faire court, mon père aurait dit..
a posté le 08-04-2023 à 18:00
Chid Hèmmik Khir Mà Ijik Mà Echouim Minnou, Wèllè Na3rafouh Khir Milli Mèna3rfouch !

De plus, nous sommes un pays économiquement insignifiant et ces expériences peuvent nous coûter trop cher..
Hamrouni
Commencer par le commencement
a posté le 08-04-2023 à 17:43
Brics , FMI ou les clés du coffre des réserves d'or du monde entier , le pays ne se relevera jamais si on ne fait pas les réformes nécessaires ,sinon les emprunts ne serviront qu'à payer les salaires des fonctionnaires en surnombre et le fonctionnement de l'état et on s'installera dans une sprirale d'endettement de plus en plus compliquée
retraité
les pays du briks sont riches
a posté le 08-04-2023 à 17:41
notre pauvre pays ne sera jamais accepté par les pays du Brick parce qu'ils sont riches et leurs économies sont florissantes avec certains pays qui ont une grande richesse de matières premières comme le gaz et le pétrole et qui ont des taux de croissance élevés ce n'est pas le cas de notre pays elle était d'un niveau intermédiaire avant 2011 son endettement et une inflation maitrisés et son taux croissance aux alentours de 5 %
Mehdi
Erreur stratégique
a posté le 08-04-2023 à 17:34
Les anti-occidentaux croient que la Tunisie est totalement indépendante, souveraine, et a tout intérêt à se tourner vers les BRICS.

La réalité économique, géographique et géopolitique est toute autre. La Tunisie se situe dans un environnement régional méditerranéen qui la lie inévitablement à l'Europe, qu'elle le veuille ou non. Il est illusoire de croire que les relations avec des pays distants de plus de 8000km peuvent prendre plus d'importance que nos relation avec nos voisins. D'ailleurs, cette réalité fait que le partenariat avec les BRICS serait beaucoup moins fiable, car Russie, Chine et compagnie n'ont aucun intérêt solide à défendre en Tunisie, alors que l'Europe doit soutenir le pays pour éviter des vagues migratoires, l'instabilité à ses frontières et pour soutenir ses opportunités d'investissement. La Tunisie a donc des leviers de pression sur l'Europe qu'elle n'a pas sur les BRICS, en se tournant vers ceux-ci, elle affaiblirait donc sa souveraineté.

D'ailleurs, la Tunisie a beaucoup plus à tirer sur le plan économique d'un rapprochement de l'Occident que d'un rapprochement avec les BRICS. Aujourd'hui, l'Europe représente 67% de nos exportations contre seulement 44% de nos importations. La Chine elle représente 10% de nos importations alors qu'on n'y exporte rien, et pour cause, la Chine n'a absolument pas besoin des produits tunisiens de par sa position d'usine du monde. Les autres pays des BRICS ne figurent pas non plus parmi les principaux clients de la Tunisie. Et ces chiffres sont tout à fait logiques. D'un côté, la proximité géographique de la Tunisie en fait un pays de production attractif pour l'Europe, où les entreprises peuvent investir, rapprocher leurs chaines de valeur et produire à faibles coûts compte tenu des différences de salaire et de développement. C'est d'ailleurs pour ça que les entreprises françaises et européennes emploient des dizaines voire centaines de milliers de salariés en Tunisie. De l'autre côté, la Tunisie ne présente aucun avantage compétitif pour les BRICS par rapport à leurs propres pays voisins, si la Chine un jour délocalise sa production, ça sera au Bangladesh et non à 10000km en Tunisie. Idem pour tous les autres pays, Inde, Russie, Brésil etc.

Le contexte actuel représente une opportunité en or pour la Tunisie puisque les crises de la COVID puis la guerre en Ukraine poussent l'Europe à raccourcir ses chaînes de valeur pour éviter les aléas d'un monde plus conflictuel et incertain. On passe d'une mondialisation véritablement mondiale à une mondialisation plus régionale. Dans ce contexte, la Tunisie a beaucoup à offrir et doit profiter de sa position géographique, de son capital humain et de ses relations historiques avec les occidentaux pour attirer les investissements européens. Le tournant s'effectue en ce moment même et nous laissons le Maroc et l'Europe de l'Est capter tous les capitaux alors même que nous sommes dans une situation critique.

Enfin, ceux qui croient que les BRICS sont moins impérialistes que l'Occident n'ont qu'à se documenter sur ce qui se passe au Sri Lanka, au Monténégro, en Zambie et dans beaucoup d'autres pays qui regrettent d'être tombés dans le piège de la dette chinois. Il n'y a qu'à voir l'attitude de la Russie envers ses voisins et ses ingérences incessantes dans les affaires intérieures de la Moldavie, la Géorgie, l'Arménie et évidemment son invasion de l'Ukraine.

Malheureusement les mauvais choix et le populisme aveugle sont en train de gâcher le grand potentiel de notre pays.
Commentaire
@Mehdi
a posté le à 12:28
Content de voir qu'il reste encore des personnes intelligentes comme vous ici.
Famous Coronaa
I like people, but....
a posté le à 09:22
https://www.instagram.com/reel/Co1Mb0QvPD_/?igshid=YmMyMTA2M2Y=
GHT123
Pas trop vrai
a posté le à 20:12
n oubliez pas les nouveaux candidats qui vont intégrer les BRICS: l Algérie, l Egypte, l Arabie Saoudite, les Emirats, n oubliez pas aussi que l Italie, la France sont intéressés par la route de la soie chinoise , le monde change, et l occident d hier n est pas celui d aujourd'hui
Mehdi
Non
a posté le à 21:18
Qu'est-ce que ça veut dire, "intégrer les BRICS", au juste ?

Quant aux pays que vous citez : l'?gypte vient d'obtenir un nouveau prêt massif du FMI (c'est le pays le plus endetté auprès de cette institution avec l'Argentine), l'Arabie Saoudite et les '?mirats refusent de nous aider tant qu'on ne trouve pas d'accord avec le FMI, la France et l'Italie poussent pour nous faire obtenir un prêt auprès du FMI. On revient donc au point de départ.

Concernant les routes de la soie, les investissements de la Chine sont en retrait depuis 2017 car elle se rend compte qu'une partie de son argent ne lui reviendra pas. Et pour cause beaucoup de pays auxquels elle a prêtés sont étranglés par la dette chinoise au point d'appeler au secours... le FMI et les USA ! Le Monténégro a demandé l'année dernière à l'UE de lui rembourser sa dette auprès de la Chine après un projet pharaonique d'infrastructures de transport non rentables. Beaucoup de pays dont la Grèce ont dû céder des ports aux chinois, ils n'ont plus aucun contrôle sur leurs propres infrastructures vitales.

Dire non à d'immenses opportunités économiques chez nos voisins avec lesquels nous sommes complémentaires, pour aller faire des paris risqués aux quatre coins de la planète, avec des pays autoritaires qui n'ont pas besoin de nous, c'est complètement absurde !
Kane
Bravo Mehdi
a posté le à 08:24
Tout à fait d'accord avec vous. Il faut être profondément anti-occidental et perdre toute lucidité pour ne pas adhérer à votre raisonnement.
Djodjo
Excellent
a posté le à 23:13
Félicitations, c'est une excellente analyse et extrêmement lucide.

Mais arriver a faire comprendre des évidences aux supporters fanatisés de kais, c'est quasi mission impossible.
Forza
+1000
a posté le à 18:59
Bravo.
Citoyen
Une meute pour la médiocrité.
a posté le 08-04-2023 à 17:30
Une déclaration naïve car ces pays, comme la Chine ou la Rusie sont pire que la mafia.
Pour éviter la nouvelle médiocratie qui se profile, ils vaut mieux renégocier et arracher ce prêt utile au pays. Pour preuve les experts sont pour le FMI et la BM. Car les garanties sont de loin meilleures, contre des mésaventures qui promettent des jours plus sombres aux génération futurs.
Djodjo
Aux ploucs qui font de la boulitique
a posté le 08-04-2023 à 17:04
Croire que les Brics vont demain nous donner des masses d'argents sans aucune contrepartie juste pour les beaux yeux de kais, looo, parfois les moutons cretins font pitiés de naivetes
Larry
C'est naze (2)
a posté le 08-04-2023 à 16:58
Pour tout ceux qui cavalent après les BRICS....

Sachez aussi que beaucoup de prêts et subventions accordés à la Tunisie et surtout les aides européennes....
Viennent chez nous après les accords du FMI....

En conséquence, vous allez pouvoir vous taper sur le bide avec les BRICS... et vous serrez la ceinture....
Bye bye, adieu le fric des européens !...

Car en plus, soit dit en passant.... vous n'êtes pas encore prêt à l'avoir votre emprunt du BRICS !....
Famous Corona
Rappel aux allergiques au BRICS !
a posté le 08-04-2023 à 16:52
Plusieurs pays ont déjà postulé pour se joindre à l'alliance BRICS, dont: L'Algérie qui devrait être intégrée dans les prochaines semaines, l'?gypte, la Turquie, l'Arabie saoudite, les '?mirats arabes unis, l'Indonésie, l'Argentine, le Mexique, ainsi que plusieurs pays d'Afrique!!! Je sais que certains pro-occident ici, risquent d'en perdre l'appétit!!!
Larry
@Famous Corona
a posté le à 23:20
Les commentaires (excellents) de @Mehdi sont suffisamments clairs pour vous ?... Si vous arrivez à les comprendre ?....

Un peu d'instruction n'a jamais tué personne !.....
Frezz
@famous coronas
a posté le à 17:19
'?a a apporté quoi à la Russie de faire parties des Brics ?
Djodjo
@famous
a posté le à 17:15
Et tous ces pays ont eux de l'argent parce qu'ils ont adhéré aux Brics ?
Forza
Qui vivra, verra
a posté le 08-04-2023 à 16:11
Ce sont comme d'habitude des promesses vides et s'ils obtiennent des financements de la Chine, ça va être plus draconien que ceux du FMI.
why_in_GZ
Encore un imbécile heureux
a posté le 08-04-2023 à 16:01
Y en a marre de ces yakafokon, de ces incompétents ignares.
Y en a marre de cette débilité profonde.
Y en a marre de ces cons et de leurs perles.
Les BRICS ?
La Russie est en guerre. L'Inde est occupée par ses problèmes. Le Brésil a beaucoup de problèmes internes. L'Afrique du Sud n'a pas les moyens. Reste la Chine: allez voir donc le cas du Sri Lanka et de ce qui s'est passé à cause des prêts Chinois, du refus de renégociation ou réchelonnement des prêts, des conditions de garantie des prêts, de la perte de souverainerté à la fois sur les chantiers et les infrastructures...
Y en a vraiment marre de lire des âneries. Les solutions simples n'existent pas. Les 13 mille millards n'existent que dans la tête du grand Chef. Je me demande ce qu'on a fait pour hériter de cette clique de débiles mentaux. Pas un pour rattraper l'autre...
Mehdi
Un résultat logique
a posté le à 17:49
Le résultat de 20 ans de dégradation de l'enseignement, de dictature policière et de corruption sous Ben Ali. Ceux qui veulent revenir en arrière oublient que ce que nous subissons aujourd'hui est la conséquence directe des choix affligeants faits par l'ancien régime.
MH
Tunisia@BRICA
a posté le 08-04-2023 à 15:43
C'est ridicule ! C'est le genre de raisonnement typique des ignares. Quel est le poids politique, économique et démographique de la Tunisie face à ces géants ? Que peut-elle apporter à ce groupe ? Que peut-elle négocier ? Quelle sera la valeur ajoutée à son adhésion (pour BRICA j'entends bien)? On parle aujourd'hui de l'Algérie, de la Turquie, de la Corée du Sud, du Mexique et de l'Indonésie comme pays potentiels souhaitant rejoindre cette alliance, autant dire d'autres géants (plus modestes, certes). Mais la Tunisie ? '?tes-vous sérieux ? Et pourquoi pas l'Ethiopie, la Bolivie et le Laos tant qu'on y est.
Majid
Très important
a posté le 08-04-2023 à 15:10
Pour faire un bra de fer avec le FMI ou quitter le FMI , ou même pour améliorer l état de l économie tunisien :

Il faut élevé et radié tous les lois financière et tous les restrictions financières qui nous on imposée le FMI depuis la révolution ,
C est ces même moi qui nous on induit à l'état dans le quel on est !!!!!!!!!!!!
Shems
De pire en pire
a posté le 08-04-2023 à 15:03
En 2 ans ils ont réussi a démantelé toutes les institutions et à faire faillite.
Du jamais vu.
Ombrax
un coup d'épée dans l'eau
a posté le 08-04-2023 à 14:38
Balivernes.!!! Le BRICSA sera pire que le FMI et la BM.
Et de toute manière, ce n'est qu'une tentative de la part du président pour mieux négocier le prêt du FMI.
LaTunisie ne peut pas sortir du giron occidental.
Famous Corona
Yessssss!!! C'est la solution à court terme !!!
a posté le 08-04-2023 à 14:07
C'est le seul et unique langage que peut comprendre l'occident !!!! Plus tôt le premier pas sera fait, moins on perdra de temps !
URMAX
Bravo.
a posté le 08-04-2023 à 14:03
Le FMI (ndlr, "ceux qui sont derriere") veulent que l'on soit a leur merci et qu'on leur leche les bottes ?
JAMAIS.
...
A suivre ... avec passion ...
BOUSS KHOUK
mbz !
a posté le 08-04-2023 à 13:56
jibtha ou jit .
Samira
Enfin!
a posté le 08-04-2023 à 13:51
Enfin! Nous devenons reasonable.
Pour le bien de notre pays, recherchons des soutiens qui vont dans le sens de gagnant/gagnant, tels les BRICS & la Route de la soie.
Larry
C'est naze !...
a posté le 08-04-2023 à 13:42
Les membres du BRICS siègent au FMI !....
Vous risquez d'avoir les mêmes obligations pour l'obtention d'un prêt !... Et vous irez encore hurler à l'ingérence bande de débiles.......

Demandez leurs aussi d'acceuillir nos migrants du bled !....

GOOD LUCK !....
Famous Corona
Incurable!
a posté le à 16:42
Vous semblez être plus limité que je ne pensais!! Vous refusez de voir la réalité en face, à reconnaitre les énormes changements qui s'opèrent depuis quelques années et qui prennent une ampleur inédite ces derniers mois!!? L'essence même de la création de l'alliance BRICS se base sur la création d'un contre-poids à l'impérialisme occidental dirigé par les USA, dans le but de dégager une partie du monde de l'emprise et du chantage occidental et leur ouvrir la voie à une participation multi-polaire, où chaque membre a son mot à dire. Au risque de vous choquer, il est évident que le BRICS va très bientôt connaitre une expansion grandiose, réunissant des pays qui ont le plus de richesse, tant naturelle qu'humaine, ce qui sous-entend, que si l'occident se retrouve un jour isolé (ce qu'il est entrain de provoquer par son arrogance et inconscience!!), il risque de rejoindre le bloc des pays émergents, faute de ressources énergétique et de matières premières! Pour info:
***
Larry
Le rêveur mythomane....
a posté le à 17:41
Au lieu de m'invectiver sur un sujet que vous ne maîtriser apparemment pas ... sauf par votre Fesses de Bouc...
... et vos commentaires de perroquet....

Allez d'abord faire vos propres recherches et venez... ensuite.... poster intelligemment votre commentaire....
Bon vent !....
Famous Corona
...
a posté le à 10:23
Pauvre débile, tu es pathétique !! Toi et tes semblables allez bien rigoler bientôt....
bruno
la vérité
a posté le 08-04-2023 à 13:38
Très sage décision de la part du Président. Sans couper es liens avec l'Europe et les USA mais en adhérant au Bricks la Tunisie se protègera contre l'hégémonie de l'Europe ayant la mainmise sur le pays. Ainsi les collabos de l'Europe qui '?uvrent à veiller sur les intérêts de l'Europe seront vite mis hors d'état de nuire
Casse toi pauvre con
Sage et kais dans une même phrase
a posté le à 14:50
On aurait tout vu banane.