alexametrics
Dernières news

Les avocats interdits de toute apparition médiatique

Temps de lecture : 1 min
Les avocats interdits de toute apparition médiatique

 

Les avocats ne prendront plus part aux émissions télévisées et radiophoniques à partir de ce lundi 11 novembre 2019. Ainsi était la décision du président de la section de Tunis de l’Ordre national des avocats (Onat), Mohamed Hedfi.

Les avocats en exercice régulièrement présents sur les plateaux de télévisions et aux émissions radiophoniques sont, de ce fait, interdits de toute apparition médiatique.

Ainsi, de célèbres noms à l’instar de Fathi Mouldi, Anas Ben malek, Dalila Ben Mbarek, Samir Abdellah et Tarek Alaïmi n’assisteront plus à ces émissions, qu’ils aient une rubrique fixe ou qu’ils soient invités en tant qu’experts.

Les avocats contrevenants seront sanctionnés alors que la participation occasionnelle des avocats aux émissions médiatiques n’est pas problématique.

La décision de M. Hedfi se base, en effet, sur l’article 23 du Décret-loi n°2011-79 du 20 août 2011 portant organisation de la profession d’avocat.

L’article en question stipule qu’il est interdit de cumuler l’exercice de la profession d’avocat avec la participation ou l’animation, d’une manière périodique ou continue, de programmes médiatiques quelle qu’en soit la nature avec ou sans rémunération ou avec l’exercice d’une activité commerciale.

 

B.L

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (7)

Commenter

safiosç
| 11-11-2019 23:45
Une règle de de droit DISPOSE et non stipule, par contre la clause d'un contrat STIPULE effectivement.

Houcine
| 11-11-2019 14:47
Au-delà des règles corporatistes et/ou la volonté de ramener dans les rangs quelques agités, on peut trouver de l'intérêt à ce rappel à l'ordre.
Nous avons subi, ces derniers temps, les outrances de quelque verbeux confondant les plateaux télévisés avec des prétoires, avait sali la mémoire de Bourguiba et terni une page de l'histoire du pays avec l'aplomb d'un faussaire.
Cette décision nous épargnera cette bassesse et l'arrogance d'une classe aux pratiques parfois douteuses dont l'appétit n'a pas de borne.
La République des professeurs, en d'autres temps et d'autres lieux, n'a servi que les intérêts de ses tuteurs. Et, comme tout "... Pouvoir sans bornes est un pouvoir illégitime", il est bon de ramener le troupeau au bercail, nous n'en aurons que davantage de tranquillité, puisque nous ne manquons point d'agités.







veritas
| 11-11-2019 13:54
il faut radier les avocats députés qui profitent de leur mandats pour bénéficier d'interventions dans les dossiers qu'ils défendent aux seins des tribunaux et des administrations.

Ammar
| 11-11-2019 13:08
Nombreux les avocats qui intègrent les médias sans que leurs bureaux saisissent des affaires durant l'exercice dans les médias.
D'ailleurs, ceux et celles qui intègrent les médias sont sujets à une publicité gratuite et en conséquence à une ' concurrence déloyale ' , ce qui est strictement interdit.
C'est pourquoi, ces émissions devraient être interdites à toutes les professions y compris les médecins, le entraîneurs , .....
Nous remarquons que ces entraîneurs , après plusieurs passages en TV pour ' évaluer les jeux' sont souvent engagés dans les meilleurs équipes d'où ' concurrence déloyale' !!!
Sinon, que tous les professionnels, sans aucune exception assureraient ces émissions moyennant une simple demande ( pour ceux qui le demandent) et non toujours les mêmes personnes dans une Tunisie qui regorge de compétences !!!

BORHAN
| 11-11-2019 12:17
De la bonne décision, et rien à rajouter.

HH
| 11-11-2019 12:01
Il était temps que cela cesse car certains se sont enrichis ! et Sonia Dahmani

Citoyen Ariana
| 11-11-2019 10:45
May Ksouri, avocate ou pas ?

A lire aussi

Le député Tahya Tounes Hichem Ben Ahmed est intervenu, ce mardi 10 décembre 2019, lors de la séance

10/12/2019 23:30
0

La mesure imposant une taxe douanière aux produits trucs a été prolongée de deux ans à la suite de

10/12/2019 22:56
0

Myriam Belkadhi est intervenue immédiatement en direct et a présenté des excuses aux

10/12/2019 22:09
0

Le dirigeant Ennahdha et gendre de Rached Ghannouchi, Rafik Abdessalem a été l’invité de Myriam

10/12/2019 21:33
2

Newsletter