alexametrics
Dernières news

Le nouveau cabinet de Kaïs Saïed

Temps de lecture : 1 min
Le nouveau cabinet de Kaïs Saïed

 

Le président de la République, Kaïs Saïed a désigné le premier noyau de son cabinet. Une mesure tant attendue par les observateurs de la scène nationale, considérée comme le premier véritable exercice du chef de l’Etat.

 

Tarek Bettaieb, ancien ambassadeur de Tunisie à Téhéran est nommé chef du cabinet présidentiel, et Abderraouf Betbaieb sera ministre conseiller du président de la République.

Le général de brigade, Mohamed Salah El Hamdi (ancien chef d’Etat-major de l’Armée de Terre), sera le nouveau conseiller à la Sécurité nationale, succédant à l’amiral Kamel Akrout, alors que Rachida Ennaifer (universitaire, ancienne journaliste), sera chargée des services de la Communication, en remplacement de Firas Guefrech.

Aux affaires juridiques, c’est Nadia Akacha qui succèdera à Kheireddine Ben Soltane, et Tarek Hannachi est nommé chef du Protocole, à la place de l’ambassadeur Mondher Mami. 

 

Plusieurs membres du nouveau cabinet de Kaïs Saïed ont été contactés par Business News, mais sans suite. Plus tard dans la soirée, la présidence de la République a publié la liste officielle sur les colonnes de la TAP.

 

S.H

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (15)

Commenter

Ben
| 01-11-2019 15:30
Ce bidon

Nomination en reconnaissance de services rendus (A qui ?)
| 31-10-2019 19:09
Bonsoir, votre commentaire est un ensemble d'évidences et de vérités que l'histoire retiendra à propos de ce général. Il a été le connecteur destructif que la secte a utilisé pour infiltrer l'armée.
La cours martiale s'impose, seulement Mehdi Jomaa n'a pas voulu aller plus loin suite à des pressions ().
N'oubliez pas qu'il a été nommé 'Détaché militaire Air-Mer en Libye'

uno
| 31-10-2019 18:19
Monsieur Ghorbel actuellement a la présidence du gouvernement pourrait être un excellent membre de votre équipe avec une très grande expérience acquacquise a la présidence du gov

monia
| 31-10-2019 17:42
Plus aucun doute le Mr est bien imprégné par la merdocratie

tounsia2
| 31-10-2019 15:30
SVP, veuillez lire "on nous A assuré de l'insécurité !"
Merci

tounsia2
| 31-10-2019 15:15
le Général Mohamed Salah El Hamdi , était chef d'Etat-major de l'Armée de Terre au cours de l'année 2013- 2014. il se trouve que c'est la période où l'armée a essuyé le plus de pertes humaines et on se rappelle de la tragédie du Djebel Chaambi de 2014 au cours de la quelle 14 soldats ont été égorgés et suite à laquelle ce général a été obligé de démissionner sans rendre des comptes de quoi que ce soit; Les Algériens en savent quelque chose sur la tragédie du Dj Chaambi et à l'époque, ils ont appelé M Jomaa pour l'en informer ; En résumé, nous voulions la sécurité, on nous assuré de l'insécurité !

Hadj
| 31-10-2019 13:59
Pour que les engagements pris par Kais Saïd quant à la nécessité de moraliser la vie publique, ne restent pas au niveau des slogans creus et sans lendemain, Le président de la république se doit de revoir sa copie: ces nominations (filière administration)ne sont pas à la hauteur, et ne remplissent pas les conditions requises notamment celles de la compétence et de l'exemplarité. Il n'est pas nécessaire d'être dans le secret des dieux pour dire que les intéressés sont incompétents et traînent des casseroles au bruit assourdissant! Il est encore temps pour KS se rattrape il y va de sa crédibilité! Quant à ceux qui rétorquent que ce n'était pas mieux sous caid essebsi , il est à souligner q'il faut nuancer cette affirmation ,que les errements ont été chèrement payés et qu'enfin on ne doit en aucun cas rééditer les conditions et les causes de l'echec!!

zizou
| 31-10-2019 10:21
un petit message aux "connaisseurs aguerris " fermez vos grandes gueules tout en vous rappelant que le fameux "ben ticha" était conseiller de bce , alors que personne ne l'a contesté et pourtant son cv est loin d'être brillant ...

Ghazi
| 31-10-2019 10:00
-2 théoriciennes à principes, qui vivent dans un monde parfait imaginaire.
-Un cheval de Troie, qui a été implanté (On sait tous par qui) à l'armée en 2012 et qui l'a mis à genoux (On l'a obligé à démissionner au lieu de le passer en court martiale), là il revient en tant que conseiller sécuritaire ya bourrab !!!
-Un coordinateur orienté plutôt vers le flan droit (Iran-Russie-Qatar-Libye), qui trimbale derrière lui quelques casseroles mal essuyées (Aux Emirats en 2014, on sait tous derrière qui il se cache)
-Un mystérieux, qui a derrière lui un backgroung plus mystérieux que lui !! Surtout que depuis 2015, il n'est plus sur les radars !!! Plutôt des missions événementielles, il a été vu avec Ridha Mekki (Lénine) lors de la campagne de KS.

Récapitulatif
Voilà vous avez fait la connaissance de vos député(es), là ce sont les têtes pensantes à la présidence, selon des informations très sûres, votre président n'a pu choisir que 3 personnes uniquement. Voilà le topo. Bravo à tous.

CHDOULA
| 31-10-2019 09:28
Sécuriser le périmètre du palais , car entre Teheran , la Libye et un Général de l'armée , ça ressemble à un QG de guerre !

A lire aussi

La compagnie aérienne nationale précise aussi que les nominations obéissent au principe de

10/12/2019 11:18
0

Lever de la séance plénière de l'ARP pour absence de

10/12/2019 11:08
1

L’indice des prix de l'immobilier s’est accru au 3ème trimestre 2019, selon les chiffres publiés

10/12/2019 10:21
0

Pour bénéficier de cette prime, les agents sur terrain sont chargés de mener les enquêtes à terme,

10/12/2019 10:16
3

Newsletter