alexametrics
Tribunes

Covid : poches vides et «cœurs» pleins !

Temps de lecture : 1 min
Covid : poches vides et «cœurs» pleins !

 

 

Le Covid va-t-il laisser un grand vide, à part les poches vides ?

Bien sûr que le monde entier attend sa disparition pour tenter de revivre normalement, après plus de deux mois de confinement provoquant une sorte de dépression née d’un total isolement.

Toutefois l’après-Covid ne s’annonce guère de tout repos et les vagues annoncées risquent de faire chavirer le bateau. Au point que le gouvernement peut se dire qu’avec le Covid, le temps était, plutôt, beau !

Le comble ! Car ça tremble !

En effet, outre les incendies qui se déclarent un peu partout, la rue commence à bouger assombrissant davantage le flou. Rien qu’hier, pas moins de cinq manifestations de protestation ont fait entendre leurs voix : les chômeurs (bien sûr, en augmentation), les auto-écoles, les taxistes, la douane et (et là ça fait mal) les gens de la Santé ! Reconnaissance ? Quelle indécence !

Pis encore, la rue va gronder dans les prochaine jours, le tourisme (bloqué) va sortir, les cafés, le transport privé et même la presse vont faire sentir leur mécontentement. Une véritable contagion. Et ça sent pas bon.

Ça chauffe. Ça va chauffer. Incendies et la chaleur de l’été. 

A défaut de festivals, on risque de voir, dans les rues, de nombreux bals !

Alors après le Covid, les poches vides ? Pas que ! Car les rues risquent d’être pleines…

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (3)

Commenter

Dr. Jamel Tazarki
| 30-05-2020 05:58
https://i.pinimg.com/originals/48/8f/df/488fdfc38496e3142b557b20ae5e6ff3.jpg

Dr. Jamel Tazarki
| 29-05-2020 18:32
Introduction: une grande partie de notre peuple est victime de ce qu l'on appelle "Learned Helplessness"

L'impuissance acquise (ou impuissance apprise) est un processus de résignation qui se produit lorsqu'un être humain (ou un animal), est sujet de manière répétée à un stimulus perçu comme négatif, auquel il ne peut échapper.


Exemples:
1) J'avais eu un prof. de physique à l'école secondaire en Tunisie qui n'a donné que des devoirs de physiques* impossibles à résoudre pendant plusieurs mois et où pratiquement toute la classe n'a eu que de médiocres notes. Ce prof. a induit en ses élèves ce que l'on appelle l'impuissance acquise (Learned Helplessness). Et le jour où il nous a donné un devoir de physique vraiment très facile à résoudre et où toute la classe aurait pu avoir 18/20, aucun élève n'est arrivé à réaliser que le devoir était enfin faisable.
===>
Et c'est là l'élément le plus troublant: au-delà de la frustration induite durant plusieurs mois face aux devoirs de physiques non faisables, cette situation a conditionné des comportements ultérieurs. On parle donc d'impuissance apprise. Cette attitude résignée, une fois installée, contamine même les situations pour lesquelles le comportement d'une personne aurait pu être efficace. Et ainsi, même lorsque des moyens de sortir d'une telle situation sont présents, cette impuissance acquise fera en sorte que la personne n'agira plus.
==>
De même les Tunisiens seraient capables de résoudre tous nos problèmes socio-économiques, tous les moyens de sortir d'une notre actuelle situation sont présents, mais cette impuissance acquise fera en sorte que le Tuinisien n'agira plus.

*A propos mon ex-prof de physique: il s'est avéré que notre prof. de physique copiait les devoirs d'un livre des classes préparatoires de la faculté de Monastir....

2) à force de traiter les diplômés de nos universités de nuls et notre jeunesse de borné nous finirons par induire en eux ce que l'on appelle l'impuissance acquise (Learned Helplessness)

3) à force de traiter la femme d'être inférieur nous finirons par induire en elle ce que l'on appelle l'impuissance acquise (Learned Helplessness)

4) une recherche d'emploi qui se solde par des échecs systématiques peut, a terme, éteindre toute combativité pour retrouver du travail. le résultat négatif, malgré les actions, sera anticipé et généralisé au point de ne plus rien tenter. L'estime de soi est alors touchée, la motivation baisse et la dépression s'installe.

Fazit intermédiaire : la capacité à résoudre des problèmes socio-économiques est comme gelée chez notre peuple. Cette passivité s'est mise en place chez la majorité des Tunisiens qui s'est plongée dans un état de résignation, l'amenant à supporter sans réaction des évènements négatifs.

La notion d'impuissance apprise [Learned Helplessness] a été développée dans les années 60 par Martin Seligman, un psychologue comportemental. C'est un état proche du renoncement et de la dépression induit chez un individu (ou un animal) faisant l'expérience d'échecs successifs et d'absence de maîtrise sur ce qui lui arrive

Fazit, une grande partie de notre peuple est victime de ce qu l'on appelle "Learned Helplessness"


Dr. Jamel Tazarki, Mathématicien

PS: j'ai enseigné à l'école et l'université allemande les mathématiques et j'ai dû suivre des cours de pédagogie et de psychologie, c'est un très grand enrichissement intellectuel pour moi. ça m'a aussi beaucoup aidé à mieux préparer et diriger mes cours en classe.

DHEJ
| 29-05-2020 18:15
Tirant avantage de sa ministre de grands projets !

A lire aussi

Nous t'avons nommé Prince des

29/06/2020 09:10
10

Le développement économique et humain passe aussi par une réglementation juste et démocratique qui

18/06/2020 19:19
6

Au cours de mes trois années en Tunisie, j'ai connu un pays aux contrastes multiples.

18/06/2020 11:10
9

Payez pour des gouvernements de 40 personnages qui “se

17/06/2020 08:30
21