alexametrics
Sur les réseaux

Concours de la 9ème année : un sujet de dissertation salué par la toile !

Temps de lecture : 2 min
Concours de la 9ème année : un sujet de dissertation salué par la toile !

 

Le sujet de l’examen de dissertation du concours de fin d'études de l'enseignement de base (9ème) a fait couler beaucoup d’encre ce jeudi 2 juillet 2020.

 

Le sujet parle en effet de la fonction publique et du problème que rencontrent les Tunisiens avec l’administration, en particulier celui de l’absence des fonctionnaires qui quittent leurs postes avant l’heure légale.

 

« Vous vous êtes rendus à une administration pour extraire un papier et vous avez constaté que certains fonctionnaires ont quitté leurs postes avant l’heure légale, sauf que votre frère a justifié cela par la pression subie au travail et par les problèmes rencontrés dans la vie courante. Vous n’étiez pas d’accord et vous avez évoqué les répercussions négatives d’un tel comportement proposant des solutions pour infirmer ces excuses justement. Ecrivez la discussion que vous avez eue en insistant sur les arguments que vous avez présenté pour convaincre votre frère de votre point de vue » dit le sujet.

 

 

 

Les internautes, qui ont été nombreux à poster l’examen, ont salué la pertinence du sujet et son utilité pour lutter contre la corruption et le relâchement constaté dans de nombreuses administrations tunisiennes et qui exaspère souvent les citoyens.

 

 

 

 

D’autres, en revanche, n’ont pas du tout apprécié. Sur la page « Fonctionnaire public tunisien » les premiers concernés dénoncent l’implication du ministère de l’Education nationale « qui contribue à leur dénigrement », eux qui sont devenus sujet de « moqueries ». Commentaire qui a aussi beaucoup fait rire les internautes.

 

 

 



M.B.Z

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (9)

Commenter

observator
| 03-07-2020 11:03
qui est incorrecte.
Wathika se traduit par document et non papier.

observator
| 03-07-2020 09:28
Plutôt un document.

L auteur a plutôt pensé son texte en argot tunisien.
Souvent on firnt ,: mchit nkharrej fi warka.

Tunisino
| 02-07-2020 20:14
Des sujets bidons, des programmes anarchistes, des concours inutiles, pour emmerder les jeunes et faire perdre à l'Etat de l'argent. Le produit est finalement des bacs Bien et TBien qui ne valent rien.

SMA
| 02-07-2020 20:05
Même remarque que Skander BenSalem!

Skander Ben Salem
| 02-07-2020 19:31
'Les arguments que vous avez présentés ' avec un s à la fin !

Ennaj
| 02-07-2020 18:21
Franchement le sujet est pertinent mais quelle expériences ont pu vivre ces enfants en bas âge avec l'administration ? Pour pouvoir en disserter.

1/3i
| 02-07-2020 13:17
quand je vois la méthode utilisée pour essayer, je dis bien essayer, d'anonymiser les posteurs facebook, j'ai l'impression que c'est un travail d'école primaire.

1 - on voit leur photos d'avatar.
2 - c'est du gribouillage dégueulasse

Il existe des outils que tout journal en ligne se doit de posséder pour flouter toute une partie d'une image.

takilas
| 02-07-2020 13:00
Un sujet à présenter aux députés de nahdha qui sont intervenus auprès des administrations, pour imposer leurs partisans ramenés du sud, et ce en vue d'avoir, en contrepartie, leur voix de vote.
Mais le plus important cest de citer comment la Tunisie sest vue obligée de s'endetter, eternellement, auprès des banques mondiales afin de parvenir, mensuellement, les salaires de ces recrutés privilégiés à avoir un salaire, un logement ( neuf) et un un véhicule ( neuf ) le tout à Tunis.
En somme les députés de nahdha sont la cause de ces malheurs irreversibles pour la Tunisie.
Toutefois ces nahdha, députés et non députés, promettaient ces recrutements fictifs et catastriphiques depuis 2011 et que le petrole ( winoo pétrole ) allait soi-disant tout compenser, puisque les compensations, qui se chiffraient à des milluers de milliards, étaient déjà régularisées et servies aux menbres mafieux de la secte de nahdha.
Et pour les rendre, il tarde un peu.

Sémite
| 02-07-2020 12:46
J'imagine que ce n'est pas vous qui avait proposé la rédaction de cet article. Mais de grâce, dites "non" des fois.

A lire aussi

Le vrai Mehdi Jomaa serait mort en

07/08/2020 10:24
22

La Tunisie a dépêché une équipe de médecins et envoyé deux avions militaires chargés d'aides

06/08/2020 10:04
63

Les réseaux sociaux se sont divisés entre ceux qui soutiennent Abdelli et ceux qui soutiennent

05/08/2020 12:22
99

Taoufik Ben Brik a été arrêté le 23 juillet

05/08/2020 10:19
13