alexametrics
mercredi 24 avril 2024
Heure de Tunis : 21:28
Dernières news
40% du déficit commercial est énergétique
10/01/2020 | 12:28
2 min
40% du déficit commercial est énergétique

 

Un nouveau record du déficit commercial a été atteint fin de l’année 2019, même s’il a été davantage maitrisé que les années précédentes. Ce n'est pas le cas du déficit énergétique qui est en train de s’envoler. En 2019, il s’accapare 40% du total du déficit, ce qu’il ne faut pas prendre à la légère, vu l’actualité internationale où les prix du baril de pétrole risquent d’augmenter.

 

Le déficit avait atteint un record -19.408,7 millions de dinars (MD) pour l’ensemble de l’année. Il s’est aggravé de 385,8 millions de dinars (MD) par rapport à une année auparavant, en hausse 2,02% contre une aggravation de 22,1% entre 2018 et 2017. En 2018, Le déficit de la balance commerciale avait atteint -19.022,9 MD fin décembre contre -15.595 MD fin décembre 2017.

Le taux de couverture est en légère augmentation passant de 68,3% à 69,3%.

 

 

Le déficit de la balance énergétique pour sa part à littéralement explosé. Il s’est établi, quant à lui, à 7.756,4 MD durant 2019 contre 6.179,4 MD durant 2018 et 4.032,9 MD durant l’année 2017. Il représente 40% du déficit total contre 32% en 2018 et 26% en 2017.

 

Les exportations ont augmenté de 7%, évoluant de 40.987,4 MD en décembre 2018 à 43.855,4 MD en décembre 2019. Les importations ont atteint, pour leur part, 63.264,1 MD contre 60.010,3 MD pour cette même période en hausse de 5,4%.

 

 

La Tunisie a enregistré un déficit, pour le mois de décembre, notamment avec la Chine (-5.852,2 MD), l’Algérie (-3.038,2 MD), l’Italie (-2.667,6 MD), la Turquie (-2.466,8 MD), et la Russie (-1.403,3 MD). En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédent avec le premier partenaire du pays la France (+3.778,2 MD), la Libye (+1.376,5 MD) et le Maroc (+410,3 MD).

 

I.N

10/01/2020 | 12:28
2 min
Suivez-nous
Commentaires
DHEJ
@Petit x: bonsoir
a posté le 10-01-2020 à 18:25
Chut le Compétent H. JAMLI ne voit pas ce que tu constates...

D'ailleurs le déficit avec la Chine s'accentuera pls grave elle déplace ses citoyens pour COLONISER la TUNISIE


Et en resserrant l'octroi des visas aux tunisiens...

Mais bon il y a le XINJIANG Turque qui fera tomber la dictature des Hans !
Petit x
@ Vous incriminez l'énergie et vous zappez de mettre en cause Chine et Turquie !
a posté le 10-01-2020 à 17:45
Détrompez vous, c'est pas vraiment l'énergie qui plombe l'équilibre de la balance commerciale puisqu'on ne peut pas s'en passer tant qu'on n'a pas développer des ressources propres, le vrai problème du déficit des échanges est dû aux importations de la camelote de la Chine suite au petit don de (1) million de $ US dont a bénéficié BOUCLAKA et aux marchandises turques de bas de gamme qui envahissent le marché tunisien sur ordre des Khanjia's pour satisfaire leur allié Merdogan.

Vous allez me dire Quid des déficits avec l'Algérie et l'Italie ?

Eh Bien, pour l'Algérie le déficit se justifie largement par les achats des produits énergétiques; vitaux pour le fonctionnement du pays. Quant à celui de l'Italie il est dicté par l'achat des biens d'équipements nécessaires pour beaucoup de secteurs productifs relevant notamment de l'industrie.
Donc, appelez un chat un chat et attaquez le problème des 6 Milliards de Dinars de déficit avec la Chine et des 2.5 Milliards de Dinars avec la Turquie (8.5 Milliards de DT pour les deux) avant d'incriminer le poste de l'énergie. Ce secteur mérite bien entendu d'être traiter en priorité et les pistes sont nombreuses pour lui trouver les solutions adéquates.
mongi awadi
@FAMOUS CORONA
a posté le 10-01-2020 à 15:56
tu vas arrêter de mentir oui ?
tu prends la Tunisie pour l'Arabie saoudite ? les deux ou trois champs de pétrole que nous avons ne couvrent même pas 40% de nos besoins !!
imbécile et menteur
Famous Corona
Quoi de plus conséquent!!
a posté le 10-01-2020 à 15:44
Youssef Chahed a tout fait pour aggraver la situation en limogeant le ministre et éliminant le ministère!! Les sociétés d'exploitation manquent cruellement de fonds pour réparer les puits à l'arrêt et se trouvent dans une situation d'impuissance à rétablir la production d'hydrocarbures!! Youssef Chahed devrait rendre des comptes!!!!
chiraz
fastoche
a posté le 10-01-2020 à 14:53
pour réduire le déficit énergétique
réduire la présence des employés dans l'administration durant toute la journée
la séance unique permettrait d'économiser de l'énergie ( chauffage, climatisation, éclairage, eau.......ect)
il n' y a pas d'autres issues
14h tout le monde chez soi
N.B: toutes les courses se font le matin
il faut habituer le tunisien à ce nouveau rythme
Rationnel
Energie renouvelable la seule solution
a posté le 10-01-2020 à 14:41
Les énergies renouvelables (solaire et éolienne), la transition énergétique, et promotion des voitures électriques c'est la meilleure solution pour réduire le déficit énergétique. On se limite présentement a 500 MW par an ce qui va produire 725 GwH mais on peut réaliser le double or le triple. La production annuel de la STEG est de 12 000 GwH, donc on aura besoin d'une capacité d'au moins 12 Gw de solaire et d'éolien avec un système de stockage hydrique.

La société norvégienne Scatec Solar ASA a gagne 360 MW et a accepte 0,0718 TND/kWh soit le quart du prix facturé par la STEG au consommateur. Si on accélère le programme solaire et éolien et on on fait appel a plus de sociétés comme celles qui ont gagne les appels d'offres au Portugal a un prix de 0,063 TND/kWh on peut éliminer le déficit énergétique en 5 ans. L'ensoleillement au sud Tunisien est supérieur au Portugal.

Dans cinq ans on peut exporter l'électricité a l'Europe a un prix qui est la moitie de électricité produite a base de gaz naturel ou du charbon.

DHEJ
Et le JAMLI copie le GAMIN...
a posté le 10-01-2020 à 14:13
Il nomme un secrétaire d'état chargé du commerce intérieur.

Record ou pas, nos gouvernants s'en fichent pas mal...
Jilani
'? qui la faute ?
a posté le 10-01-2020 à 13:56
La production de phosphate et les champs pétroliers sont tjrs bloqués, le démarrage du projet nawara est tjrs reporté et tout cela à cause des grèves anarchiques enflammés par l'UGTT. Deux forces du diable font nuire au pays l'UGTT et les islamistes. Ben Ali a acheté les syndicalistes pourris en leur offrant des terrains et des emplois à leurs enfants et même en inscrivant leurs enfants en faculté de médecine avec 10 de moyenne.
salah redeyef
pourquoi aucun gouvernement ne lance un paln d'investissement en energie renouvelable
a posté le 10-01-2020 à 13:06
seul youssef chahed l'a fait