alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 12:25
Dernières news
Utap : pas de hausse du prix du lait pour les citoyens
21/09/2022 | 12:14
2 min
Utap : pas de hausse du prix du lait pour les citoyens


Le président de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (Utap), Noureddine Ben Ayed, est revenu, mercredi 21 septembre 2022, sur les perturbations de l’approvisionnement du marché en plusieurs produits agricoles et animaliers, notamment les viandes blanches et le lait, ainsi que la hausse des prix de certains de ces produits. 
 
Intervenant sur Mosaïque FM, il a exclu un éventuel recours à l’importation des viandes blanches pour réguler le marché expliquant que la production de viandes blanches passe par un processus dont la durée peut aller jusqu’à trente jours. 
 
 
 
Il a ajouté que les adhérents de l’Utap endosseraient, pour le moment, les coûts en attendant qu’une étude soit réalisée pour définir la marge bénéficiaire des producteurs et réguler les prix.  
 
En ce qui concerne le lait, il a expliqué que le secteur faisait face à de grandes difficultés. « Cela fait trois ou quatre ans que le secteur produit sans marge bénéficiaire, à perte même », a-t-il affirmé soulignant des failles dans la chaîne de production.
 
 
 
Selon Noureddine Ben Ayed, la production laitière a baissé de 40% en comparaison avec les dernières années. « Pour pallier ce problème, nous espérons que le gouvernement puisse accorder une aide au secteur pour alléger les pertes », a-t-il indiqué. Il a ajouté que le gouvernement devrait contribuer de 300 à 400 millimes dans le prix du litre sachant que le coût de production est d’environ 1,8 dinars par litre. 
 
 
Interpellé sur l’impact de la hausse du prix du lait à la production, il a expliqué que cela n’aurait pas de répercussions sur les prix de vente à l’utilisateur final. 
 
Le président de l’Utap a signalé que certains producteurs avaient été contraints de vendre leurs troupeaux notant que les dettes des agriculteurs ont été estimées à deux cents millions de dinars. Il a assuré, par ailleurs, que le secteur était instable de par la mauvaise gestion du stock de régulation rappelant qu’une grande partie de la production est exportée. 
 

 

N.J. 

21/09/2022 | 12:14
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Ridha
Pas de Lait
a posté le 21-09-2022 à 13:54
Ah bon il y a du lait dans les commerces
retraité
encourager les producteurs
a posté le 21-09-2022 à 13:21
il faut augmenter les prix aux producteurs de lait et limiter la marge des industriels et lutter contre la spéculation et l'exportation illicite vers les pays voisins .