alexametrics
jeudi 01 décembre 2022
Heure de Tunis : 14:59
BN TV
Tunisie - Moncef Marzouki a fait de Slim Chiboub un héros (Vidéo)
09/12/2013 | 1
min
Tunisie - Moncef Marzouki a fait de Slim Chiboub un héros (Vidéo)
{legende_image}
Intervenu depuis Abou Dhabi sur le plateau de la chaîne Nessma TV, dans la soirée du 9 décembre, l’ancien président de l’Espérance Sportive de Tunis, Slim Chiboub a déclaré que le Livre noir aurait dû mentionner tous les noms des présidents de clubs ayant été en fonction sous le régime de Ben Ali. Il a ajouté que le Livre noir n’a pas révélé de scoop et que le président de la République n’aurait pas dû s’en prendre à l’EST mais plutôt à la personne de Slim Chiboub.

L’ancien président de l’EST a précisé que personne et quelque soit son importance ou ses pouvoirs n’avait la capacité ni l’audace de dire non à Ben Ali. Slim Chiboub a lancé, en outre, un message à l’adresse de la présidence de la République afin qu’elle ne publie pas le tome 2 du Livre noir et mette fin aux gros dégâts causés déjà par le premier.

Slim Chiboub a, de même, invité les responsables au sein de l’EST à ne pas porter plainte. « Notre combat est sur le terrain où nous gagnerons nos matches et relèverons nos défis, le langage des tribunaux et des affaires judiciaires ne réglera pas le problème et ne fera que diviser davantage les Tunisiens », souligne-t-il avant d’ajouter : « j’ai été censuré pendant des années et la belle famille de Ben Ali conspirait contre moi car elle voulait m’écarter, or Ali Seriati m’en avait prévenu et j’ai fini par décider de quitter l’Espérance pour que le club soit protégé de toutes ces tractations politiques ».

L’ancien président de l’EST a souhaité que la loi de la justice transitionnelle soit adoptée au plus tôt afin qu’il puisse revenir au pays et être jugé pour les plaintes portées à son encontre, car dit-il, son exil n’a que trop duré et il ne craint pas de faire face à la justice dans son pays.

Décidément, le président de la République, Moncef Marzouki, n’arrête pas de s’attirer les foudres de nombreux de ceux qui sont indignés par la parution du Livre noir. Toutefois, en évoquant l’Espérance Sportive de Tunis et son ancien président, Moncef Marzouki ne s’attendait pas à ce que les supporteurs de l’EST, qui vouent encore la même admiration et loyauté à Slim Chiboub, sortent leurs griffes. D’aucun n’a hésité de prendre la défense de ce dernier et de rappeler à qui veut l’entendre ses exploits au sein de l’Espérance Sportive de Tunis.

Na. B
 

09/12/2013 | 1
min
Suivez-nous