alexametrics
mercredi 24 avril 2024
Heure de Tunis : 20:44
Dernières news
Taoufik Charfeddine, démission ou limogeage ?
18/03/2023 | 00:31
1 min
Taoufik Charfeddine, démission ou limogeage ?

 

Taoufik Charfeddine ministre sortant de l’Intérieur a annoncé, vendredi 17 mars 2023 en début de soirée, qu’il avait présenté la veille sa démission au président de la République, Kaïs Saïed et que celui-ci l’avait acceptée. Une annonce qui a suscité les interrogations surtout que M. Charfeddine faisait partie de la garde rapprochée du chef de l’État et qu’il s’est jusqu’à récemment attaqué avec virulence à ses adversaires.

Taoufik Charfeddine avait avancé des raisons familiales pour sa démission ‘inopinée’. Toutefois, un communiqué de la présidence de la République, vers minuit le jour-même, est venu semer le trouble. « Le président de la République a émis un décret mettant fin aux fonctions de Taoufik Charfeddine », le champ sémantique du communiqué laisse ainsi entendre qu’il s’agit plutôt d’un limogeage.

On se rappellera notamment du décret présidentiel qui entérine la démission de Rachida Ennaifer, conseillère en communication auprès de la présidence de la République. Il était clairement mentionné que le président acceptait sa démission et non pas mettait fin à sa mission.

 

 

I.L

18/03/2023 | 00:31
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Ghaddar
Saied
a posté le 18-03-2023 à 16:03
Kays n'a pas de loyauté et il faut vraiment être un con fini pour lui faire confiance. Ce mec a la traîtrise dans les veines. Comment peut-on cacher son côté diabolique pendant 60 ans. Il faut juger ce type dans une cour pénale internationale pour crimes contre l'humanité.
DOMMAGE QUE LES NABARRAS NE SOIENT PAS EXPORTABLES
C'est une poisse.
a posté le 18-03-2023 à 15:52
Si on pouvait exporter les nabarra et les langues de p**es dont le pays est pourvu, on disposerait de ressources supérieures à celles des pays exportateurs de gaz et de pétrole.
Du coup, on aurait même plus besoin du coup de pouce du FMI.
Bien au contraire, on deviendrait, un des bailleurs formant cet organisme de maquereaux usuriers.

Tunisino
C'est toujours ainsi!
a posté le 18-03-2023 à 14:31
Si l'employeur est fâché, toute démission se transforme en un limogeage, l'honnêteté ne signifie rien pour les malhonnêtes, Charfeddine lui-même a pratiqué ce sport! Quant à Charfeddine, il n'a fait que se sauver du royaume des communistes aveugles de Saied et son frère, sauf qu'il peut être poursuivi en justice à tout moment par toute troisième république pour ses méfaits.
Houcine
Surinterpréter eter
a posté le 18-03-2023 à 12:23
Les contorsions pour tenter de se convaincre de son choix de tout critiquer, enrobé dans un discours qui se veut lettré, aura manqué son objectif.
Tout plaide en faveur de la thèse d'un retrait, temporaire ou définitif, des affaires publiques pour consacrer son attention et son temps à ses enfants.
Voilà qui semble le plus exact.
Quand on décide d'adopter une posture hostile à priori, on charge l'autre de turpitudes sans fondement.
Le champ lexical de démission implique l'idée de retrait, de dérobade si l'on veut contre les faits trouver matière à noircir le tableau.
Mais, chacun est comptable de ses écrits.
Mozart
C'est une démission pour raison familiale
a posté le 18-03-2023 à 12:05
Peu importe la sémantique du décret présidentiel qui a mis fin aux fonctions du ministre de l'Intérieur, qui a eu tout loisir d'évoquer publiquement sa démission acceptée selon ses dires publics, la veille par le chef de l'Etat.

Il y a tout lieu de constater, comme l'a fait France24 hier soir, que Charfeddine a démissionné. Ce qui est vraisemblable, c'est qu'il s'en allé pour s'occuper de ses enfants en bas âge, déroutés par la récente disparition de leur mère.
Smokin'Joe
Patrie et famille
a posté le 18-03-2023 à 11:13
Honneur a toi cher Taoufik Charfeddine, patrie et famille sont bien les bases de notre devoir. Que dieu preserve ta famille et eloigne de vous toutes ces langues malsaines de notre pseudo elite a l'occidentale ou le terme famille ne signifie rien pour eux
Vieux Routier
Terminologie Juridique
a posté le 18-03-2023 à 09:40
@ I.L. Veuillez respecter la terminologie juridique.
Entre décret (Amr en arabe) et arrêté (Karar en arabe), la différence est importante.
Donc « Le président de la République a émis un décret mettant fin aux fonctions de Taoufik Charfeddine » et non un arrêté.
Famous Corona
Trop de fautes !
a posté le 18-03-2023 à 08:11
@ BN, Je vous prie de corriger les fautes avant de publier ! Nous savons tous que la langue française est en perte de vitesse, mais l'image doit être préservée !
AB23
SEMER LE TROUBLE...
a posté le 18-03-2023 à 07:22
VENU SEMER LE TROUBLE. Deux verbes qui se suivent, le second se met à l'infinitif.
Djodjo
Bof, il a compris que ce gouvernement n'a pas d'avenir
a posté le 18-03-2023 à 02:02
Il n'a pas envie d'être accusé de complicité dans le carnage en cours et ça se comprend, et comme d'hab avec notre kais qui se prend pour une lumière, il va vous dire que c'est moi qui l'ai viré, je suis le sidi.

Il ne fait pas l'affaire notre kais, c'est bien s'il s'en rend compte un jour, qu'il soit conscient du mal qu'il est en train de faire, de la situation catastrophique dans laquelle il a mis nos institutions, de la faim qui guette les citoyens, des entreprises qui ne viennent plus investir chez nous, de l'image catastrophique qu'il vehîcule a l'étranger, du niveau médiocre de la constitution tant sur le fond que sur la forme, etc

Un miracle est peut-être possible.

DUEGAIN
Gouvernement actuel . Super
a posté le à 11:11
Toujours là pour critiquer. Super Saïd et son gouvernement. Il est le seul à pouvoir sortir la Tunisie du merdier et la misère que le précédent gouvernement l'a mise . Arrêtez de critiquer, stop à l'UGTT et au travail monsieur !!!!!
2en1
@jojo
a posté le à 10:43
T'as l bonjour de Tunisino