alexametrics
mardi 23 avril 2024
Heure de Tunis : 02:57
BN TV
Soussi : le gouvernement n’est pas dans une logique d’austérité
03/04/2024 | 14:30
2 min
Soussi : le gouvernement n’est pas dans une logique d’austérité

 

L'universitaire Moez Soussi est revenu, mercredi 3 avril 2024, sur le document d’orientation pour la préparation du projet du budget de l’État pour 2025.

 

 

M. Soussi a affirmé que ce document est nécessaire. Il s’agit d’une note de cadrage et d’orientation : un document technique où le gouvernement précise les orientations pour la préparation du budget de l’année d’après selon un calendrier prédéterminé. Chose qui entre dans le cadre de la continuité de l’État.

Au micro d’Amina Ben Doua lors de son passage dans l'émission Midi Show, l’enseignant a souligné que le rôle de ce document est important. Il a estimé que les grandes lignes étaient, certes, intéressantes, notamment en ce qui concerne la rationalisation des dépenses, mais que certains détails ne sont pas cohérents, pour ne pas dire à côté de la plaque. Il a cité, dans ce sens, les promotions et avancements des fonctionnaires.

 

Moez Soussi a expliqué que certains postes de dépenses ne peuvent pas être réduits comme le cas du service de la dette. D’autres comme celui de la compensation, dépendent des marchés extérieurs et il serait opportun plutôt de réviser toute la politique de distribution de la compensation pour qu’elle soit versée à ses vrais bénéficiaires. En ce qui concerne la compression des dépenses de gestion, cela est une bonne chose mais il n’y aura pas vraiment de grands gains.

L’universitaire a précisé que le problème actuel du pays c’est que la demande intérieure est devenue un frein pour la croissance, car le pouvoir d’achat et l’investissement sont en baisse. Donc baisser les salaires n’est pas une bonne chose, selon lui. Il estime que les directives d’accorder des promotions et avancements à seulement 40% des bénéficiaires sont une aberration. Il recommande plutôt de récompenser les talents pour les garder.

 

Moez Soussi pense aussi que le gouvernement n’est pas dans une logique d’austérité mais plutôt dans une politique de rationalisation des dépenses. L’État se contente d’une comptabilité publique sans comptabilité générale (emplois et ressources) et comptabilité analytique (déterminer la valeur de chaque service et de chaque emploi), ce qui crée plusieurs problématiques.

 

I.N.

03/04/2024 | 14:30
2 min
Suivez-nous