alexametrics
Dernières news

Sofiène Selliti : Certains députés sont suspectés de crimes financiers

Sofiène Selliti : Certains députés sont suspectés de crimes financiers

 

 

Lors de son passage à Midi Show sur Mosaïque FM ce mercredi 2 mai 2018, Sofiène Selliti, porte-parole du Tribunal de première instance de Tunis et des pôles judiciaires financier et antiterroriste, a annoncé qu’il a appelé à lever l’immunité parlementaire d’un nombre de députés de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) et ce pour suspicion d’implication dans des affaires de crimes financiers.

« Des députés de l’ARP sont impliqués dans des affaires financières et sont suspectés de crimes financiers mais ils jouissent toujours de l’immunité parlementaire. De ce fait, on a appelé à lever cette immunité car on est convaincu que personne n’est au-dessus de la loi.  Non à l’impunité ! », précise M. Selliti.

 

Sofiène Selliti a également déclaré que 1060 affaires de corruption financière et administrative ont été déposées auprès du pôle judiciaire financier dont 339 ont été soumises à la justice depuis le 16 septembre 2017, ajoutant qu’une chambre spécialisée dans les crimes de corruption financière et administrative a été créée depuis mars 2018 et a examiné 91 affaires. Parmi ces 91 affaires, la justice avait tranché dans 40.

Il a ainsi souligné qu’il existe actuellement 38 individus arrêtés pour des crimes financiers dont la majorité est assignée à résidence. Il a appelé, en outre, à réviser la durée de la garde à vue en ce qui concerne les affaires de corruption et la prolonger afin d’assurer l’efficacité des investigations.

 

M. Selliti a, par ailleurs, déclaré que le pôle judiciaire examinera l’implication d’un nombre d’entreprises étrangères dans des affaires de blanchiment d’argent de la valeur de 3000 MD. Dans ce sens, il a ajouté que la mission du pôle a été entravée et cela revient à la non-coopération de certaines parties notamment l’Instance Vérité et Dignité (IVD) qui a refusé de soumettre au juge d’instruction des informations critiques.

B.L

 

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (9)

Commenter

Nabilg
| 03-05-2018 13:22
Ya Si Selliti bjeh rabbi qoulelna chkoun. Khallihom ykounou 3ebra liman ya3taber.

DHEJ
| 03-05-2018 11:50
Son ignorance complète du système!


Et le FLAGRANT D'?LIT...

takilas
| 03-05-2018 11:12
Aucun n'a pu, par exemple, poursuivre en justice Ali Larayadh, en quoi que ce soit, soit financier ou non financier.
Et puis ces *** nahdha (dont le députés) ont-ils déclarés leur biens ? Ou bien ils attendent encore d'arranger les transactions au nom de leurs proches ou amis ?

Imad
| 03-05-2018 10:10
Tout va cahin caha,.....errrrrrr el Himar el Watani n avance pas......cherchez l erreur

Le Baron
| 03-05-2018 08:15
nous sommes bien curieux de savoir qui sont les élus incriminés et leur appartenance politiquemais nous avons tous notre idées sur le sujet et nous savons tous que ces députés su disent tous modernistes et démocrates ...

EL OUAFI
| 02-05-2018 22:08
Bonsoir madame le dilemme est que vous les avez investis pour échapper à la justice ! Ne vous faites pas contredire la cohérence est-ce une vertue controversée d'après vous 217/217 ?
Bonne soirée. (Manai)

el manchou
| 02-05-2018 21:59
Monsieur Selliti, quand est ce que vous allez organiser le procès de monsieur gendre alias Bouchléka ?

Microbio.
| 02-05-2018 19:04
La justice a-t-elle demandé l'abrogation de l'immunité de ces députés?
Si oui, quelle est la réponse?

houda
| 02-05-2018 17:47
Mr selliti savez vous pourquoi l ARP n ose pas lever l immunitè des deputès suspects simplement parcequ ils sont tous des corrompus jusqu au coup 217 sur 217

A lire aussi

Le candidat à la présidentielle et président du parti la Tunisie en avant, Abid Briki a été présent,

20/08/2019 23:51
0

Marzouk insinue que la présidence de la République a pioché dans son programme

20/08/2019 21:35
0

e timing choisi pour sa publication ne peut s’inscrire que dans le cadre de la stratégie de

20/08/2019 19:48
3

seuls 34 partis politiques, sur les 219 existants, ont

20/08/2019 17:02
3

Newsletter