alexametrics
lundi 26 juillet 2021
Heure de Tunis : 13:27
Dernières news
Slim Feriani : Nawara permettra, avec d’autres champs, d'atteindre l’indépendance énergétique
11/02/2020 | 10:54
2 min
Slim Feriani : Nawara permettra, avec d’autres champs, d'atteindre l’indépendance énergétique

 

Le ministre de l'Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises (PME) Slim Feriani est revenu sur l’entrée en production du champ Nawara.

 

Invité de Hamza Belloumi dans son émission La Matinale sur Shems Fm, M. Feriani a souligné que l’investissement avoisine les 1.200 millions de dollars (environ 3.500 millions de dinars). Il dispose de 3 composantes : 9 puits, une station de traitement préliminaire et un pipe de 370 km qui va jusqu’à Ghannouch à Gabès vers la station de traitement final.

La semaine dernière la production a commencé effectivement, a-t-il soutenu. Et d’ajouter que la valeur de la production en pétrole, gaz et GPL dépasse les 1 milliard de dinars annuellement.

«La semaine prochaine la production passera à un million de m3 par jour pour atteindre dans 2 à 3 mois sa capacité maximale de 2,7 m3 par jour, ce qui représentera 50% supplémentaires de la production nationale de gaz. Le champ produira 7.000 barils (soit une hausse de la capacité nationale de 20%) ainsi que 3.200 barils de GPL (soit une hausse de la capacité nationale de 60%), ce qui va déboucher sur une augmentation de la croissance nationale de 1% outre une baisse des importations de gaz de 30%, du déficit énergétique de 20% et du déficit commercial de 7%», a expliqué le ministre.

 

 

Slim Feriani a noté un autre fait important : l’entrée en activité de ce champ permettra l’augmentation de l’indépendance énergétique qui passera de 40% actuellement à 60%.

«Dans 4 à 5 ans on peut atteindre l’indépendance énergétique avec ce projet, celui Halk El Menzel qui entrera en production vers avril/mai avec 20% de production supplémentaire ainsi que Zaarat, Borj El Khadhra», a-t-il affirmé.

 

Le ministre en a profité pour fustiger les appels à entrer en grève quelques jours après l’entrée en production du champ soutenant que ce comportement est égoïste et ne tient pas compte des intérêts de la Tunisie et rappelant que 200 millions de dinars sont injectés pour les 16.000 ouvriers de jardinage, liés en grande partie à ces champs.

 

I.N

 

11/02/2020 | 10:54
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Jilani
Taboubi ne laisse pas
a posté le 11-02-2020 à 18:26
'? chaque fois qu'il se dresse un espoir, les syndicalistes pourris et corrompus font tout pour le tuer et à leur tête ce taboubi ouvrier de la société ellouhoum qui avec le gourou islamiste ont mis le pays à plat. Au moins le deuxième est intelligent et il sait qd il lève son pied du frein pour laisser au moins le pays respirer un peu.
Franz Kafka
«16 000 ouvriers de jardinage»
a posté le 11-02-2020 à 12:45
Wow on refait la même erreur que pour Phosphate Gafsa, on achète la paix social avec des pseudos contrats de jardinage. '?spérant avec ces 16 000 employés que Tataouine va devenir la Genève de la Tunisie.