alexametrics
mardi 09 mars 2021
Heure de Tunis : 08:12
Dernières news
Sfax – Affrontements entre citoyens et forces de l'ordre
24/01/2017 | 23:23
1 min
Sfax – Affrontements entre citoyens et forces de l'ordre

Des affrontements ont éclaté aujourd’hui, mardi 24 janvier 2017, entre des citoyens et les forces de l’ordre dans la ville de Sfax et plus particulièrement au niveau de Ouled Youssef (Route El Aïn, km 10).  Les tensions ont éclaté après qu’un jeune homme, originaire de la région, est mort électrocuté pour avoir escaladé un poteau électrique, protestant contre la confiscation de sa moto par la police.

Les citoyens sont sortis manifester et la situation a dégénéré en affrontements avec les forces de l’ordre.

 

Crédit photo : Google Earth

24/01/2017 | 23:23
1 min
Suivez-nous

Commentaires (11)

Commenter

Gg
| 25-01-2017 16:16
Leon est clairvoyant, sa phrase doit être notée:

"Le tunisien n'a pas destitué une dictature, mais il a destitué l'autorité qu'il a de tout temps confondu avec 'dictature".
...
Choisissez bordel de merde! Choisissez un parti qui vous convient (Ennahdha ou l'extrême gauche ou tout autre parti de gueux destructeurs et fanatiques), mais arrêtez ce souk interminable et à votre image, en respectant l'autorité mise en place suite à vos choix.
Sinon le pays n'existera plus."

el manchou
| 25-01-2017 13:08
Le pauvre a vraiment cru qu'il suffisait de brûler une brouette pour déclencher une révolution brou étienne bis.

Il aurait dû se suicider en Algérie ou au Maroc, deux pays prioritaires pour Freedom House, OpenSociety, Optor, la NED ...
Ces deux pays sont dans la target list surtout que la mort du poissonnier au Maroc n'a pas pu enclencher une émeute, le feu n'a pas pris et pas de révolution prévue en Algérie, pays méfiant des islamo-satanistes.


Soros est aussi en ce moment occupé à contrer Trump, les cyber-collabos tounsi n'ont pas été payés depuis des mois et Al Jazeera est trop occupée par la Syrie et le Yémen.

C'est ce qu'on s'appelle "se suicider au mauvais moment au mauvais endroit".

El Chapo
| 25-01-2017 11:30
Où sont passé les Freedom House, les Optor et autres joyeuseté financés et soutenus par Hussein mouBarack Obama le leader inconditionnel de la 'con'frérie islamo-salafiste pour soutenir ce pauvre gars a qui les autorité ont confisqué le motocycle ?

Cette fois la roue a tourné, la confrérie a pris ses positions politiques, les allumeurs de feu de l'entité syndicaliste ont été grassement rémunéré et récompensé par leur pourvoyeurs yankees lors de la magique et crépusculaire rév'party de la brouette...
Maintenant tout le pays peut brûler, Donald (Duck) Trump ne bougera plus le petit doigt pour soutenir une nouvelle révolution qui sera fatale pour la région tout entière, les mondialiste et leur vision globalisée est à jeter dans les poubelles de l"histoire.

Tunisienne
| 25-01-2017 11:12

Il y a quelques jours, il y a eu de violents affrontements entre jeunes et forces de l'ordre dans un quartier populaire du Grand-Tunis, en raison d'une longue coupure d'électricité générale. Avec pneus brûlés, sécuritaires agressés et, paraît-il, des jeunes qui couraient bâtons en mains en criant "Thawra, Thawra !" ...


Malaise profond d'une jeunesse survoltée, (auto)destructrice et prête à basculer dans tous les extrêmes...


Ajerbia
| 25-01-2017 10:21
Le mec qui s'est donné la mort à la suite de la confiscation de sa moto sûrement en situation irrégulière est identique à Bouzizi qui s'est suicidé après avoir confisqué sa brouette. Dans les deux cas le suicide est une extorsion affective qui taraude que les opportunistes qui utilisent les imbéciles pour occuper la rue et semer l'anarchie. La brouette de Bouzizi a trouvé Aljazira du désert qatari et l'empire ottoman avec la complicité des ennemis internes les laquais locaux (Ben sedrin; les nahdhaoui; Marzouqui; les 3abbous et d'autres imbéciles heureux). leur machine a bien fonctionner pour déboulonner une Tunisie qui avait besoin de quelques réparations courageuses de part et d'autres.Mais la moto de Sfax ne va pas trouver d'échos puisque les laquais de Qatar sont au pouvoir agglutinés comme de mouches autour d'une ficelle prête à se casser...

monastir
| 25-01-2017 09:55
Ils prennent exemple sur leurs frères, cousins, etc d'Europe qui lorsque la police fait appliquer la loi, se vengent saccagent et j en passe... La démocratie ne leur vaut rien

Karim
| 25-01-2017 09:43
Comme toutes les villes de Tunisie, Sfax possède sa propre ceinture de précarité, résultant d'un exode rural aussi inévitable, que mal géré, avec toutes les tares qui s'y attachent.
Ouled Youssef en fait partie malheureusement, avec la même problématique: déscolarisation endémique, chômage accru, urbanisme entropique.

DHEJ
| 25-01-2017 09:12
Tu es sur qu'ils sont des CITOYENS???


momo
| 25-01-2017 07:29
meme les sfaxiens protestent aussi c'est nouveau ça d'habitude ils sont raisonnables ça doit etre la revolution de la brouette

Léon
| 25-01-2017 07:16
Ceux qui, jadis, avaient justifié d'une révolution, la confiscation d'une brouette à un marchand ambulant hors-la-loi, doivent assumer aujourd'hui toute insurrection pour un acte équivalent.
La mauvaise foi se paie tôt ou tard.
Je vous signale que dans la même ville de Sfax, et pas plus tard que l'an dernier, un contractuel en mathématiques à l'Université, viré au bout de cinq années de loyaux services, et père de trois enfants, s'est donné la mort suite à la confiscation de sa moto, avec laquelle il s'adonnait à la "contra", faute de trouver un autre moyen honnête pour nourrir ses enfants.
Personne n'avait bougé le petit doigt!!!! Alors que il aurait été le "Bouazizi" idéal du temps de Ben Ali, sous la gouvernance duquel une telle injustice ne serait jamais produite sans que la commission idoine n'en paie les frais.
Mais il faut savoir que la révolution de la brouette n'était qu'un prétexte pour les hypocrites et les haineux qui a mis fin à un état fort et respecté.
Je le dis et le répète: Le tunisien n'a pas destitué une dictature, mais il a destitué l'autorité qu'il a de tout temps confondu avec 'dictature".
C'est qu'en réalité, et en dépit de l'effort de Bourguiba dans ce sens, l'homo-sapiens tunisicus, même instruit jusqu'a la moelle, n'est qu'un être primaire en termes de civisme et de politique dans son sens le plus élémentaire, à savoir le fait de gérer la cité.
Même en dehors de nos frontières, les zimmigris sont les seuls qui ont remis en cause la démocratie dans ces pays, et parfois même obligé les autorités à installer un couvre feu.
Le problème est en nous et non en Ben Ali ou en Chirac.
Choisissez bordel de merde! Choisissez un parti qui vous convient (Ennahdha ou l'extrême gauche ou tout autre parti de gueux destructeurs et fanatiques), mais arrêtez ce souk interminable et à votre image, en respectant l'autorité mise en place suite à vos choix.
Sinon le pays n'existera plus.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant Souverainiste;

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.