alexametrics
lundi 30 janvier 2023
Heure de Tunis : 03:37
Dernières news
Sellaouti : des contrats d’enseignants suppléants ont été falsifiés
31/10/2022 | 23:10
1 min
Sellaouti : des contrats d’enseignants suppléants ont été falsifiés

 

Le ministre de l’Education, Fethi Sellaouti a indiqué, lundi 31 octobre 2022, lors de son passage sur le plateau de Rendez-vous 9 avec Malek Baccari sur la chaîne Attessia, que son département avait découvert plusieurs opérations de falsification de contrats d’enseignants suppléants dans certaines délégations régionales.

 

Le ministre a ajouté que des agents de l’administration sont impliqués dans ces opérations précisant qu’ils ont été placés en prison. « Le ministère a vérifié les contrats des suppléants. Il s’avère que plusieurs falsifications de contrats ont été découvertes dans des délégations dont, notamment celle de Sidi Bouzid. Nous tenons à vérifier chaque dossier des enseignants suppléants avant de passer à la régularisation de la situation ».

 

Dans ce contexte, le ministre a souligné la nécessité de réviser tout le système éducatif afin de pouvoir passer à l’étape de la réforme.

 

S.H


 
31/10/2022 | 23:10
1 min
Suivez-nous
Commentaires
takilas
Et alors?!
a posté le 01-11-2022 à 16:34
Que de falsifications depuis 2011 jusqu'à ce jour !
Et puis c'est tout-à-fait normal d'après nahdha puisqu'il s'agit de révolution de "tout pour eux" et vous autres "allez boire l'eau de mer !
Kan âajibkom hathaka lithamma.îjbik walla taier guarnek
MFH
Des criminels.
a posté le 01-11-2022 à 16:01
Transmettre à la justice en urgence les noms des bénéficiaires et des delivreurs des contrats falsifiés. Urgent.
fares
Sidi Bouzid premier gouvernorat de falsification et de vol
a posté le 01-11-2022 à 09:39
Encore à Sidi Bouzid, des contrats d'enseignement falsifiés à part les autres falsifications de recrutement de personnes virtuelles par la Direction du commissariat régional du ministère de l'Agriculture et d'abus de gestion des affaires régionales. Cette région a excellé dans les affaires louches car les responsables régionaux et centraux ne sont pas au niveau de leur responsabilité. Il faut appliquer la loi à ces falsificateurs et pas de pitié, je me demande si ces falsificateurs ont gagné leur projet de falsification, que deviennent leurs élèves ? Pas de laxisme envers ces bandits et leurs semblables, pas de politique dans ces affaires qui font honte à la Tunisie.
Chanchan
@ fares
a posté le à 16:37
Est-ce cela politique quoiqu'il en soit ?
Celle du banditisme...